FORUM DU PSUNE

Forum socialiste européen
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Guerre Sans Limite Partie 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Spartiate
Pérégrin
Pérégrin


Nombre de messages : 21

MessageSujet: La Guerre Sans Limite Partie 3   Mar 31 Jan - 17:00

Citation :
La Guerre Sans Limite

Zhang Zhaozhong n’est pas le seul à avoir abordé ces questions. La même année, Qiao Liang et Wang Xiangsui , deux officiers supérieurs de l’APL (Armée de l’Air) publiaient Unrestricted Warfare (7) (La Guerre Sans Règle), un livre qui devait faire du bruit aux Etats-Unis. Constatant eux aussi l’écart militaire entre la Chine et les Etats-Unis et avançant que la guerre avec ces derniers est prévisible, les auteurs en concluent que pour vaincre, la Chine devra mener une « guerre sans frontière et sans limite ». Tous les moyens seront bons, les règles du droit international sur lequel elles prétendent s’appuyer n’étant pas respectées par les puissances occidentales, ou seulement quand ça les arrange. L’Occident ne se gênant pas non plus pour violer lois et principes imposé aux autres. Principaux visés, les Etats-Unis. La Chine doit en tirer les conclusions adéquates.

L’accent est mis sur la fuite en avant de Washington dans la volonté de se munir des armes de la RAM (Révolution dans les Affaires Militaires ) à un coût exorbitant. Ils suggèrent ce qui a été annoncé par un Emmanuel Todd dans Après l’Empire (Cool, la possibilité que les Etats-Unis finissent comme l’Union Soviétique, par un effondrement économique dû à des dépenses excessives, le retour de bâton des guerres extérieures et le développement de troubles intérieurs, « l’effondrement de l’Amérique sous le poids de la décadence et du cosmopolitisme », pour reprendre la formule d’un responsable chinois cité par un analyste français. Oubliée depuis la deuxième guerre contre l’Irak, les Etats-Unis arborent encore en 1999 la doctrine du zéro mort qui, selon Qiao et Wang, constitue leur point faible. La Chine peut supporter des pertes massives et sacrifier une partie de sa population « à millions », disait il n’y a pas longtemps encore un général chinois, mais pas l’Amérique.

On constate aujourd’hui combien ces propos sont de mise au moment où le chiffre annoncé des pertes US en Irak commence à avoir un impact dévastateur aux Etats-Unis même et à mettre en difficulté les responsables de la guerre. Même si depuis le coup du 11 septembre 2001 cette doctrine du zéro mort a été abandonnée en prévision des pertes des guerres programmées bien avant en Afghanistan, en Irak…

Ayant relevé l’importance des « actions militaires non guerrières » pour Washington Qiao et Wang notent que les théoriciens US ont oublié les « actions de guerre non militaires » qui caractérisent la guerre sans règle. En fait ils ne les ont pas oubliées mais ils les subissent (quand ils ne les provoquent pas eux-mêmes) et cela porte chez eux d’autres noms comme guérilla ou terrorisme.

Présentée comme un danger, la Chine voudrait avoir d’autres préoccupations que la guerre. Simplement pour assurer la paix elle doit être prête à cette éventualité qui est pour ses militaires une certitude. Avec 1 milliard 250 millions de « bouches à nourrir », terme employé par Pékin pour désigner ses citoyens, une répartition de la majorité de sa population près des côtes du Pacifique, une surface cultivable et une production agricole limitées, un gros besoin d’importer des céréales, 20 villes de plus de 5 millions d’habitants, une population qui atteindra son point culminant en 2010 (pour, selon les démographes, vieillir ensuite rapidement ), des besoins énergétiques grimpants nécessaires à sa croissance, des minorités ethniques et religieuses à la loyauté douteuse dans des zones géopolitiquement vitales comme le Xinjiang où se trouvent les centres d’expérimentation nucléaires et les bases de lancement des fusées, ou le Tibet source des cours d’eau et protection naturelle de sa grande masse continentale face au sous continent indien, la Chine préférerait se passer d’un conflit majeur avec les Etats-Unis et leurs « alliés ». S’il en reste à ces derniers lorsque le gong sonnera..

Pour ce qui est de ses atouts la Chine bénéficie d’une main d’œuvre abondante, laborieuse, bon marché et de plus en plus qualifiée, d’une claire conscience par une direction politique ferme héritée des enseignements de Mao des enjeux géopolitiques présents et à venir, d’un patriotisme sans faille qui empêche les Occidentaux d’introduire les chevaux de Troie de leurs ONG , enfin d’un élément important dont on parle finalement peu, représenté par la fermeture de son espace aux entreprises d’usure occidentales (les banques étrangères). Les Chinois, qui se réservent le monopole du maniement de l’argent, ont accroché leur monnaie au dollar, acheté une grande quantité de bons du trésor américain et font commerce avec tout le monde, les Etats-Unis, l’Europe et tous les autres en se servant au maximum de leurs rivalités pour en tirer les meilleurs avantages. Exemple de cette stratégie lors de la courte visite de Georges W Bush à Pékin fin novembre, qualifiée simplement de « constructive », la promesse d’achat de 70 Boeings au moment où Airbus Industrie essaie d’accroître son volume sur le marché chinois. Petite punition-pression de Pékin sur une Europe réticente à lever l’embargo US sur les armes, alors que la France et l’Allemagne bien considérées en Chine le souhaiteraient contre l’avis du représentant de l’Europe américaine, José Manuel Barroso . (9) Mais la tenue à Pékin des Jeux Olympiques de 2008 suivie de l’Exposition mondiale de Shangai en 2010, deux succès qui relèguent au second plan les tergiversation de l’Europe inféodée, fait un peu oublier les obstacles et réjouit le cœur des Chinois, un peuple festif toujours en train de rire et de chanter. Années 2010, années décisives…

Les experts du Pentagone estiment que la Chine devrait atteindre un niveau de puissance susceptible de nuire à leur hégémonie à partir de 2010. Le temps presse donc pour tous ceux qui veulent déstabiliser la Chine « avant qu’il ne soit trop tard ».

La Chine a effectué « un effort de réarmement et d’accroissement massif de sa puissance militaire, supérieur à celui de l’Allemagne entre 1933 et 1940 et à celui des USA après Pearl Harbor , écrivait en mars 2001 Gérald Fouchet dans article documenté ( Vers une Nouvelle Guerre Froide Chine-USA ). Insistant sur le fait que le problème de Taïwan ne serait pas nécessairement la cause de l’affrontement, cet analyste optait pour un conflit majeur Chine-USA pour le contrôle du Pacifique. La Chine n’accroît pas ses effectifs terrestres. Elle développe sa flotte et son arme aérienne. Elle améliore son potentiel balistique: « Les Chinois se préparent donc bien à un conflit de type « post-moderne » centré sur la guerre électronique, les missiles, les avions, les sous-marins et les satellites, un conflit qui aurait inévitablement un aspect (partiellement) nucléaire ». Mais sans oublier ce sur quoi ont insisté les auteurs chinois évoqués, le facteur humain et la motivation patriotique du soldat qui fait défaut à la troupe états-unienne. Et un Philippe Woets fait remarquer avec pertinence qu’en définitive pour le pouvoir chinois « l’important n’est pas le contrôle économique mais le contrôle politique est moral ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier carbone
Consul
Consul


Masculin Nombre de messages : 3912
Localisation : Russia

MessageSujet: Re: La Guerre Sans Limite Partie 3   Mar 11 Avr - 10:27

A titre de comparaison il faut savoir que les 5 premières puissances militaires de l’Europe,
Grande Bretagne, France, Allemagne, Italie et Espagne, ne représentent ensemble que 18 % des dépenses militaires mondiales (151 milliards de dollars),
et à peine 40 % des dépenses militaires américaines !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
flo38
Optione
Optione


Masculin Nombre de messages : 151
Localisation : grenoble

MessageSujet: Re: La Guerre Sans Limite Partie 3   Ven 4 Aoû - 15:29

meme si la france est réputé avoirs les meilleures soldats du monde avec la légion étrangére! les pays européens ont des armées juste capable d'influencé une région mondiale alors que les états unis ou encore bientot la chine ont des armée nombreuse, présente et influencable!
le japon elle aussi recommence a investir en défense car devant un pays comme la chine , il le faut!
si les USA font la guerre à la chine vous vous rendez compte que l'europe toute entiére va s'enflammé à son tour et se battra au coté des USA qui est notre principal investiseur, car c'est aujourd'hui notre meilleure et plus proche allié et parcque ils ont plusieurs fois intervenu pour sauver l'europe de l'embrasement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier carbone
Consul
Consul


Masculin Nombre de messages : 3912
Localisation : Russia

MessageSujet: Re: La Guerre Sans Limite Partie 3   Mar 14 Déc - 14:30

Lorsque des dirigeants soucieux des intérêts de leur peuple refusent de mettre le doigt dans l'engrenage
des chacals >"assassin économique" (economic hit man). Ces (Chacals) hommes travaillent pour la CIA et la constellation de ses sociétés écrans. Ils sont la première ligne de la machine de domination américaine au service des multinationales
, donc les "chacals" entrent en jeu. Ce sont les agents qui financent les mouvements d'opposition, développent une agitation politique, organisent les coups d'état, et au besoin les assassinats. Ils sont intervenus en Iran dans les années 1950 pour évincer le président démocratiquement élu Mossadegh (qui avait nationalisé l'industrie pétrolière) et le remplacer par la dictature du Chah. Ou encore au Chili contre Salvadore Alliende. Ou plus récemment avec le coup d'état manqué contre Hugo Chavez en 2002.

Dans le cas où les assassins économiques et les chacals échouent successivement, l'armée US intervient.
C'est ce qui s'est passé en Irak et en Afghanistan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier carbone
Consul
Consul


Masculin Nombre de messages : 3912
Localisation : Russia

MessageSujet: Re: La Guerre Sans Limite Partie 3   Lun 27 Juin - 13:59

Chauprade sur sa vision des tensions. Apes avoir gagné contre Morin...
Citation :
Hugues Wagner : Une alliance est-elle dirigée contre un objectif. la Russie, la Chine, l’Iran, le terrorisme ?

Aymeric Chauprade : Les Américains ont remplacé la lutte contre le communisme par celle contre le terrorisme. Cette nouvelle idéologie vise à coaliser les anciens alliés de la guerre froide. Logiquement, il aurait dû y avoir une Europe puissante après la guerre froide. Or, qu’avons-nous aujourd’hui ? Une Europe certes économique, mais géopolitiquement parlant composante d’un bloc transatlantique dominé par les États-Unis. Le président Chirac a tenté de s’opposer à cela avec son acte courageux en 2003 avec l’affaire d’Irak. Je suis convaincu que ce qui se passe aujourd’hui est le retour de bâton de 2003. Les Américains se sont dits : « ces Français se sont opposés sur l’Irak ; c’est un raté, changeons les choses en France et ils ne s’opposeront pas demain sur l’Iran ».

Hugues Wagner : L’ancien premier ministre français Dominique de Villepin a déclaré que l’Otan était « totalement sous contrôle américain ». Est-ce votre avis ?

Aymeric Chauprade : Il a raison. Villepin a été l’honneur de la France à la tribune de l’Onu en 2003. Aujourd’hui, comme d’autres, il a raison de rappeler cette évidence : après la disparition du Pacte de Varsovie, l’Otan aurait dû disparaître. Elle n’a pas disparu parce que cela a été, dès 1990, une priorité des États-Unis de l’étendre et de la renforcer. L’organisation de l’Europe centrale et orientale va de pair avec l’élargissement de l’Union européenne. Et les Américains, voyant que l’Allemagne poussait pour reconstruire son espace d’influence à l’éclatement de la Yougoslavie, ont compris qu’il y avait là un potentiel de guerre susceptible de redonner une raison d’exister à l’Otan. Avec la Yougoslavie, l’Otan a glissé vers la guerre d’ingérence manichéo- humanitaire…

Hugues Wagner : Est-il vrai que vous défendez une théorie du choc des civilisations, notamment au travers d’une opposition entre l’Europe (Russie incluse) et l’islam ?

Aymeric Chauprade : Les civilisations sont un facteur important de l’Histoire mais je ne réduis pas l’Histoire au choc des civilisations. Les civilisations existent, on ne peut le nier. Et dans la longue durée, la problématique de la hiérarchie de puissance entre les civilisations est une réalité. L’Occident européen est devenu moteur de la mondialisation au XVIe siècle et a supplanté l’islam en le contournant grâce à l’ouverture des grandes routes maritimes qui ont permis d’atteindre l’Asie. Aujourd’hui, peut-être que l’Asie est en train de prendre la tête de la mondialisation et que ce qui nous menace est une guerre de l’Amérique n’acceptant pas son déclassement. Jacques Sapir soutient, très intelligemment, que si l’Amérique n’arrive plus à faire l’ordre américain elle fera le désordre… Je crois à ces réalités-là. Donc il n’y a pas que l’islam et les Européens ; ces rapports de force entre civilisations existent aussi entre Chinois et Indiens, entre Indiens hindouistes et musulmans, etc.

Je crois qu’Européens et Russes ont un destin commun à construire et qu’ils doivent bâtir un rapport équilibré avec le monde musulman. La France doit développer une politique arabe intelligente car équilibrée. Les Russes ont l’expérience de l’islam caucasien et centre-asiatique depuis le XVIIIe siècle alors que les Américains n’y comprennent rien.

Hugues Wagner : Certains prétendent que vous pourriez avoir été victime d’une « campagne d’épuration » menée par un cercle néoconservateur proche du pouvoir comme l’auraient été les journalistes Richard Labévière de RFI, ou Moktar Gaoud et Agnès Levallois de France 24…

Aymeric Chauprade : Ce n’est pas une supposition, c’est un fait avéré. La France est en train de vivre une épuration douce et sourde (regardez mon cas : alors que j’ai gagné contre un ministre, aucun quotidien national n’en a fait état) de tous ceux dont la pensée va à l’encontre des intérêts d’Israël et des États- Unis. Cela peut paraître difficile à croire, mais c’est pourtant la vérité. Qu’il s’agisse de gens de gauche ou de la droite conservatrice, tous ceux qui « tombent » ont un point commun : leurs analyses ne vont pas dans le sens des intérêts américains et israéliens.

Est-ce que DSK pourrait en dire autant sur la dernière phrase?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Guerre Sans Limite Partie 3   Aujourd'hui à 15:56

Revenir en haut Aller en bas
 
La Guerre Sans Limite Partie 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» la télé sans limite ?
» Notre galerie sans limite
» Dans quelle arme serviriez vous en cas de guerre?
» On ne peut évoquer honnêtement la guerre d’Algérie sans parler des SAS.
» Creme solaire sans paraben ni parfum?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM DU PSUNE :: Débats sur l'Europe - Debates about Europe :: Géopolitique européenne - European geopolitics-
Sauter vers: