FORUM DU PSUNE

Forum socialiste européen
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 " Nique la France "

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Endymion
Citoyen
Citoyen


Masculin Nombre de messages : 65
Localisation : Lyon

MessageSujet: " Nique la France "   Sam 1 Mai - 15:41

J'ai trouvé ça sur fdesouche, pardonnez-moi mais je n'ai pas eu le courage de la visionner jusqu'à la fin tellement cette pantalonnade menée par un soit-disant héraut de la liberté, tribun de ces allogènes de France qui ne respectent rien, se battent contre les "bobos-coloniaux" en dressant fièrement devant eux le drapeau du bled, piétinant à chaque mot les valeurs historico-culturelles qui leur ont permis d'arriver jusqu'à ce sol, m'a écoeurée.

Remercions donc "Zone d'Expression Populaire" pour sa charité, qui offre l'opportunité à deux piliers de bar, naufragés du communisme français de gagner quelque sous en s'agitant parés à la dernière mode des bas-fonds, devant une caméra.

30 Millions d'amis n'aurait pas mieux fait !

http://www.dailymotion.com/video/xbz3sp_nique-la-france-le-clip_music?start=146
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier carbone
Consul
Consul


Masculin Nombre de messages : 3912
Localisation : Russia

MessageSujet: Re: " Nique la France "   Sam 1 Mai - 16:09

La cause l'idéologie libérale ! Mais bon attaquer les conséquences n'est pas productif.
L'allogène n'est pas chez lui, qu'il chante ou pas. Pas de passe-droits
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Endymion
Citoyen
Citoyen


Masculin Nombre de messages : 65
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: " Nique la France "   Sam 1 Mai - 18:37

Héhéhé, bien dit.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tocqueville
Pérégrin
Pérégrin


Masculin Nombre de messages : 17
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: " Nique la France "   Mer 26 Mai - 18:48

Ces individus représentent parfaitement ce qu'on pourrait appeler l'Anti-France du XXIème siècle. Cette musique aux relans anti-français nous rappelle que malheureusement notre nation conserve de nombreuses traces du puissant gauchisme qui la gangrénait au siècle passé (IIIe République, Mai 68, etc.). Cette chanson en est la preuve.

Rêvons du jour où notre pays sera définitivement débarrassé de cette ignoble gangrène, et où nul citoyen français, peu importe son origine, n'osera vociférer des calomnies nauséabondes sur le glorieux passé de notre chère patrie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: " Nique la France "   Mer 26 Mai - 19:32

Ce n'est pas l'Anti-France mais l'Anti-Europe mais nous n'aurions jamais eu à gérer ces populations issues de l'ancien empire colonial si ce pays n'avait pas depuis longtemps défendu une idéologie américaine, qui est ce mythe mensonger d'une France, et d'une Europe, terre d'immigration.

Redevenons ce que nous sommes... des Européens, et renonçons à tout universalisme au profit d'une strict européanisme et d'un strict eurocentrisme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tocqueville
Pérégrin
Pérégrin


Masculin Nombre de messages : 17
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: " Nique la France "   Jeu 27 Mai - 11:36

Ferrier a écrit:
Ce n'est pas l'Anti-France mais l'Anti-Europe mais nous n'aurions jamais eu à gérer ces populations issues de l'ancien empire colonial si ce pays n'avait pas depuis longtemps défendu une idéologie américaine, qui est ce mythe mensonger d'une France, et d'une Europe, terre d'immigration.


Redevenons ce que nous sommes... des Européens, et renonçons à tout universalisme au profit d'une strict européanisme et d'un strict eurocentrisme.

S'il est vrai qu'au XIXe siècle et pendant la première moitié du XXe siècle les migrations s'effectuaient principalement d'Europe vers les autres continents ou entre les pays européens eux-mêmes, l'Europe est néanmoins devenue une terre d'immigration après la Seconde Guerre mondiale. Ce n'est donc pas un mythe, mais juste une nouveauté.

Quant au fait que l'idéologie américaine aurait imprégné notre pays, je dirais que oui dans le sens où notre mode d'intégration a cessé d'être l'assimilation pour devenir une espèce de "droit à la différence", qui favorise le communautarisme à l'américaine (Anti-racisme, divers mouvements des années 1980, etc.). Pour autant, les Etats-Unis ont la chance de jouir d'un fort sentiment patriotique, ainsi les immigrants bien qu'en conservant des liens avec leurs racines ont le sentiment d'appartenir à la nation américaine. En France, le manque de patriotisme rend toute autre forme d'intégration (différente de l'assimilation) très dangereuse pour la société, car cela induit un repli communautaire au sein d'une nation à faible conscience: autant dire sa mort silencieuse.
Nous sommes actuellement dans cette situation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: " Nique la France "   Jeu 27 Mai - 13:54

Citation :
l'Europe est néanmoins devenue une terre d'immigration après la Seconde Guerre mondiale. Ce n'est donc pas un mythe, mais juste une nouveauté.

C'est une nouveauté, non une tradition, donc c'est bien ce que j'ai dit. Présenter l'Europe comme une terre d'immigration, de toute éternité donc (implicitement) est faux. En revanche, actuellement l'Europe est une terre d'immigration et demain elle sera une terre de remigration.

Citation :
où notre mode d'intégration a cessé d'être l'assimilation pour devenir une espèce de "droit à la différence"

Comme je l'ai dit, il n'y a jamais eu de mode en la matière, ni d'assimilation ni d'intégration, puisque un européen qui vient s'installer en France est assimilé par nature et n'a nul besoin de s'assimiler. Concrètement, les cas d'assimilation réussie de populations allogènes (et je ne parle pas de gens proches anthropologiquement des européens) peuvent se compter sur les doigts d'une main.

Citation :
Pour autant, les Etats-Unis ont la chance de jouir d'un fort sentiment patriotique

C'est un patriotisme d'opérette, d'autant plus fort qu'il est surjoué. C'est un ciment trouvé par les USA pour maintenir encore un peu leur état au-delà des communautés. C'est au final un "patriotisme constitutionnel" et non charnel.

Citation :
Nous sommes actuellement dans cette situation.

Le communautarisme est une conséquence naturelle de l'implantation de populations incompatibles avec les Européens de souche. Chercher à s'assimiler ce qui n'est pas assimilable est une perte de temps. Restaurons plutôt l'européanité de l'Europe ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tocqueville
Pérégrin
Pérégrin


Masculin Nombre de messages : 17
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: " Nique la France "   Jeu 27 Mai - 19:22

Ferrier a écrit:
Citation :
l'Europe est néanmoins devenue une terre d'immigration après la Seconde Guerre mondiale. Ce n'est donc pas un mythe, mais juste une nouveauté.

C'est une nouveauté, non une tradition, donc c'est bien ce que j'ai dit. Présenter l'Europe comme une terre d'immigration, de toute éternité donc (implicitement) est faux. En revanche, actuellement l'Europe est une terre d'immigration et demain elle sera une terre de remigration.

J'avais compris par votre utilisation du terme "mythe" que vous pensiez que ce n'était pas une réalité. Bref, nous sommes d'accord. C'est une réalité, récente, mais bien réelle.
En revanche qu'entendez-vous par remigration? Le retour en Europe d'individus d'origine européenne?


Citation :
où notre mode d'intégration a cessé d'être l'assimilation pour devenir une espèce de "droit à la différence"

Comme je l'ai dit, il n'y a jamais eu de mode en la matière, ni d'assimilation ni d'intégration, puisque un européen qui vient s'installer en France est assimilé par nature et n'a nul besoin de s'assimiler. Concrètement, les cas d'assimilation réussie de populations allogènes (et je ne parle pas de gens proches anthropologiquement des européens) peuvent se compter sur les doigts d'une main.

La proximité anthropologique ne constitue pas pour moi le principal facteur d'une assimilation réussie, mais j'admet l'évidence: cela la favorise effectivement. Pour moi une assimilation peut être parachevée par la volonté bilatérale de former une même nation. Le pays d'accueil doit être prêt à accueillir l'étranger, et l'étranger à nier une large partie de sa culture d'origine pour s'intégrer au maximum à sa nouvelle nation. Le nec plus utltra: la francisation des prénoms (voire des noms) qui selon moi marque la plus profonde et sincère aspiration qu'un homme puisse avoir à intégrer une patrie ; l'identité étant le bien le plus intime et précieux qui soit pour un homme.

Citation :
Pour autant, les Etats-Unis ont la chance de jouir d'un fort sentiment patriotique

C'est un patriotisme d'opérette, d'autant plus fort qu'il est surjoué. C'est un ciment trouvé par les USA pour maintenir encore un peu leur état au-delà des communautés. C'est au final un "patriotisme constitutionnel" et non charnel.

Tout à fait d'accord avec ça. Mais faut-il leur reprocher? Ce moyen fonctionne de manière effective et renvoit une image de la nation américaine très méliorative. Ce patriotisme, bien qu'en partie artificiel, a le mérite d'exister.

Citation :
Nous sommes actuellement dans cette situation.

Le communautarisme est une conséquence naturelle de l'implantation de populations incompatibles avec les Européens de souche. Chercher à s'assimiler ce qui n'est pas assimilable est une perte de temps. Restaurons plutôt l'européanité de l'Europe ! Smile

Je n'ai plus le temps de discuter davantage...mais en tout cas je ne crois pas en l'incompatibilité naturelle de certains peuples (c'est l'idée que vous semblez suggérer). J'ai dans l'idée que l'assimilation est réalisable dans tous les cas, il suffit de l'appliquer dans les conditions nécessaires à sa bonne réussite.

Vive la France, Vive la République.

Tocqueville.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: " Nique la France "   Jeu 27 Mai - 20:54

Citation :
En revanche qu'entendez-vous par remigration? Le retour en Europe d'individus d'origine européenne?

Ce peut aussi être ça. La remigration c'est l'inversion des flux migratoires en général.

Citation :
La proximité anthropologique ne constitue pas pour moi le principal facteur d'une assimilation réussie, mais j'admet l'évidence: cela la favorise effectivement.


Cela ne la favorise pas, c'est un pré-requis, une assimilation par défaut, rien qui ne nécessite un quelconque effort, un quelconque choix ; c'est juste... naturel.

Citation :
Le pays d'accueil doit être prêt à accueillir l'étranger, et l'étranger à nier une large partie de sa culture d'origine pour s'intégrer au maximum à sa nouvelle nation.


C'est une vision romaine, du temps de l'empire, qu'on retrouve aux USA. Je défends la vision hellénique, athénienne des choses. A Athènes, on ne devient pas citoyen, on l'est (par son père et sa mère) ou on ne l'est pas. Même les enfants de Périclès, qu'il avait eus d'Aspasie, ne purent obtenir la citoyenneté athénienne, en vertu de la loi que Périclès lui-même avait instaurée.

Citation :
Le nec plus ultra: la francisation des prénoms (voire des noms) qui selon moi marque la plus profonde et sincère aspiration qu'un homme puisse avoir à intégrer une patrie ; l'identité étant le bien le plus intime et précieux qui soit pour un homme.


Je préfère le principe de "deviens ce que tu es", signifiant aussi "ne deviens pas ce que tu n'es pas". Comment pourrait-on par ailleurs estimer celui qui renie sa patrie pour en choisir une autre ?

Citation :
Ce patriotisme, bien qu'en partie artificiel, a le mérite d'exister.

Tout ce qui est de façade est artificiel, c'est à dire faux. Mieux vaut pas de patriotisme du tout, en toute franchise, qu'un patriotisme symbolique, qui ne fait que cacher et suppléer fort mal à un véritable patriotisme intime.

Citation :
J'ai dans l'idée que l'assimilation est réalisable dans tous les cas, il suffit de l'appliquer dans les conditions nécessaires à sa bonne réussite.

Je ne le pense pas car on ne peut rien fonder sur le reniement de soi.

Bien cordialement,

TF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: " Nique la France "   Jeu 27 Mai - 21:26

Patrie = Terre de nos Pères, la Patrie des Européens c'est l'Europe, et seulement des Européens.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: " Nique la France "   Ven 28 Mai - 18:23

Et puis j'ajoute que les USA n'ont rien d'une Nation et c'est juste un modèle de société ultra liberal et multir*cial rien de plus.
Revenir en haut Aller en bas
olivier carbone
Consul
Consul


Masculin Nombre de messages : 3912
Localisation : Russia

MessageSujet: Re: " Nique la France "   Sam 29 Mai - 17:22

Courrèges aussi au début de cette vidéo fait l'apologie des mannequins africains...pour vendre à mort
Elle a ses mots à elle, écoutez....C'est presque du Rapp des banlieues...

http://www.dailymotion.com/video/xdb73g_annees-70-autopsie-d-une-societe-de_news
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tocqueville
Pérégrin
Pérégrin


Masculin Nombre de messages : 17
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: " Nique la France "   Dim 30 Mai - 11:40

Citation :

C'est une vision romaine, du temps de l'empire, qu'on retrouve aux USA. Je défends la vision hellénique, athénienne des choses. A Athènes, on ne devient pas citoyen, on l'est (par son père et sa mère) ou on ne l'est pas. Même les enfants de Périclès, qu'il avait eus d'Aspasie, ne purent obtenir la citoyenneté athénienne, en vertu de la loi que Périclès lui-même avait instaurée.

Voilà donc notre principal point de désaccord. Je défends moi la conception romaine, celle que la France a depuis toujours. Notre pays se réfère en effet systématiquement au modèle de l'Empire romain dans tous les domaines. La France a toujours eu l'ambition d'apparaître comme l'héritière de Rome, de son Etat (la monarchie, puis l'empire et enfin la république), de sa langue, de sa manière unique d'assimiler les étrangers - à la fois égalitaire et condescendante - et même de sa façon d'imposer et de faire régner la paix en Europe. Le rêve de la France depuis la nuit des temps: faire de l'Europe une Europe française, à l'image de l'Europe romaine.

Je pense que la vision athénienne représenterait un grand défi voire un danger démographique pour la France - et pour l'Europe entière - si jamais elle venait à être appliquée. Il est évident que les nations européennes qui connaissant actuellement la période de post-transition démographique (qui induit un vieillissement de la population et in fine un déclin démographique) ne peuvent se premettre de refuser l'immigration, car elle est tout simplement vitale à leur survie. Je préconise personnellement une "acceptation ciblée" de l'immigation (immigrants venus d'Europe de l'Est ou d'Amérique latine par exemple) pour permettre une meilleure intégration à la nation française.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier carbone
Consul
Consul


Masculin Nombre de messages : 3912
Localisation : Russia

MessageSujet: Re: " Nique la France "   Dim 30 Mai - 13:00

[quote="Tocqueville"]
Citation :

Il est évident que les nations européennes qui connaissant actuellement la période de post-transition démographique (qui induit un vieillissement de la population et in fine un déclin démographique) ne peuvent se premettre de refuser l'immigration, car elle est tout simplement vitale à leur survie. Je préconise personnellement une "acceptation ciblée" de l'immigation (immigrants venus d'Europe de l'Est ou d'Amérique latine par exemple) pour permettre une meilleure intégration à la nation française.

Parlez vous de descendants européens et uniquement? Dans ce cas oui,
il est prévu de donner la nationalité européenne à chaque descendants qui vient s'installer....
Un descendant européen, qu'il soit canadien brésilien Argentin Uruguayen Australien Afrikaner etc....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: " Nique la France "   Dim 30 Mai - 13:21

Celle que la France avait toujours ? C'est mal connaître la convergence après 1789 des juristes révolutionnaires et des juristes de droit romain qui mirent en place le ius sanguinis comme règle d'accession à la citoyenneté, règle validée ensuite par Napoléon Ier. En clair, la révolution française, qui avait hésité à remettre en cause le ius soli de fait de la monarchie, a fini par restaurer le droit antique, de type athénien en l'occurence, en la matière.

Le ius soli n'est pas la tradition française [républicaine], c'est la tradition monarchique. Il fut réinstitué en 1889 parce que les nombreux étrangers (européens précisons le) ne faisaient pas leur service militaire et qu'il fallait aussi rivaliser avec l'Allemagne (plus forte démographiquement) en augmentant le nombre de citoyens.

Nous défendons le principe de Périclès et pas celui de Caracalla ! Smile

Citation :
Il est évident que les nations européennes qui connaissant actuellement la période de post-transition démographique ne peuvent se premettre de refuser l'immigration, car elle est tout simplement vitale à leur survie.

Il convient en effet que les nations européennes, de l'Islande à la Russie, refusent en effet toute immigration allogène. Si néanmoins il fallait accepter des migrants, alors favorisons la venue en Europe des jeunes euro-américains de 15 à 40 ans, celle des boers sud-africains... etc, migrants parfaitement euro-compatibles par nature.

C'est la politique de Poutine en Russie, qui incite au retour des russes expatriés. Et c'est la politique que nous préconisons pour l'Europe.

Pour être très clair, nous refusons l'allogénisation et nous prônons le ius sanguinis. Ce dernier permet d'ailleurs de donner la nationalité européenne aux européens expatriés, y compris à ceux issus des européens partis aux Amériques au XVIIIème siècle.

Enfin, je rappelle que nous sommes européanistes, et que donc les Européens de l'Est sont nos compatriotes purs et simples, dans le cadre d'une Europe unitaire, de l'Europe Nation de Reyjavik à Moscou et par extension jusqu'à Vladivostok.

Bien cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tocqueville
Pérégrin
Pérégrin


Masculin Nombre de messages : 17
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: " Nique la France "   Dim 30 Mai - 13:28

[quote="smarty"]
Tocqueville a écrit:
Citation :

Il est évident que les nations européennes qui connaissant actuellement la période de post-transition démographique (qui induit un vieillissement de la population et in fine un déclin démographique) ne peuvent se premettre de refuser l'immigration, car elle est tout simplement vitale à leur survie. Je préconise personnellement une "acceptation ciblée" de l'immigation (immigrants venus d'Europe de l'Est ou d'Amérique latine par exemple) pour permettre une meilleure intégration à la nation française.

Parlez vous de descendants européens et uniquement? Dans ce cas oui,
il est prévu de donner la nationalité européenne à chaque descendants qui vient s'installer....
Un descendant européen, qu'il soit canadien brésilien Argentin Uruguayen Australien Afrikaner etc....

Je parle des individus d'origine européenne, mais pas seulement. En fait si je cite l'Europe de l'Est et l'Amérique latine, c'est parce que ce sont des régions où la religion chrétienne prend une place immense dans la culture. Ainsi, l'intégration de ces populations en Europe est vraiment facilitée, voire même assurée. Par exemple, j'ai des voisins colombiens (meztisos = euro-indigènes) et des voisins canadiens québecois, ces deux familles se sont parfaitement intégrées dans notre résidence en partie grâce à ce background culturel commun. Notre communauté est ainsi extremement homogène, alors qu'elle est plutôt cosmopolite.
L'intégration n'est pas une question ethnique, c'est une question culturelle.

Je pense donc qu'il faut priviligier l'immigration en provenance de ces espaces régionaux qui nous ressemblent culturellement (ce que j'appelle l'immigration ciblée), mais ce n'est pas pour autant qu'il faut fermer la porte aux autres immigrants. Il faut simplement réguler et sélectionner les meilleurs éléments (modèle sarkozyste de l'immigration choisie). J'estime qu'il faut associer ces deux formes d'immigration.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: " Nique la France "   Dim 30 Mai - 13:44

Citation :
Je parle des individus d'origine européenne, mais pas seulement. En fait si je cite l'Europe de l'Est et l'Amérique latine, c'est parce que ce sont des régions où la religion chrétienne prend une place immense dans la culture.


Je crois bien au contraire que notre civilisation est fondamentalement christianisée et non chrétienne. Le vieux fonds polythéiste, qui lui est authentiquement européen à 100%, a résisté et est toujours là. L'Europe est superficiellement chrétienne mais fondamentalement païenne. Ce qui est le cas des pays d'Europe de l'Est, qui sont des européens et qui ont un destin commun avec nous au sein de la grande Europe. Il n'y a nul besoin qu'ils s'installent en France d'ailleurs.

Notre patrie c'est l'Europe, et les travailleurs européens sont nos camarades de combat !

Citation :
L'intégration n'est pas une question ethnique, c'est une question culturelle.

L'intégration est un mythe, car nul ne saurait devenir ce qu'il n'est pas. Il se ment à lui-même et ce serait aussi lui mentir que d'aller dans son sens. Comme je dis souvent, mauvais patriote de son pays, puisqu'on le quitte, on ne devient pas bon patriote d'un autre pays.

Citation :
J'estime qu'il faut associer ces deux formes d'immigration.

J'estime au contraire qu'il ne faut pas rentrer dans ce jeu mondialiste. Ces migrants utiles seraient encore plus utiles à leur vrai pays en y demeurant, en y travaillant, en y créant.

Essayons déjà plutôt de retenir nos chercheurs, au lieu de les laisser aller aux USA. Essayons aussi de faire revenir les européens expatriés. Lançons un plan Marshall pour la natalité européenne. Et donnons un travail à chaque européen, à chaque européenne.

Nous n'avons pas besoin de faire venir des gens d'ailleurs. En attendant que notre natalité remonte la pente, il faudra travailler plus et plus longtemps, mais nous aurons asséché le chômage et il n'y aura plus un seul SDF dans nos rues.

Par ailleurs, le vrai remède n'est pas du tout l'immigration mais la robotisation. Ce que fait le Japon. Et nous européens avons pris du retard en la matière.

Ce que vous évoquez, mon cher Tocqueville, c'est l'empire romain du IVème et Vème siècles courant à sa perte, un empire où les Romains décadents faisaient assurer leur sécurité par des armées barbares, qui finirent par s'emparer du pouvoir.

Nous combattons pour une Europe européenne, pour la renaissance de l'Europe. Nous ne voulons aucun Alaric.

Cordialement Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tocqueville
Pérégrin
Pérégrin


Masculin Nombre de messages : 17
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: " Nique la France "   Dim 30 Mai - 13:48

Ferrier a écrit:
Celle que la France avait toujours ? C'est mal connaître la convergence après 1789 des juristes révolutionnaires et des juristes de droit romain qui mirent en place le ius sanguinis comme règle d'accession à la citoyenneté, règle validée ensuite par Napoléon Ier. En clair, la révolution française, qui avait hésité à remettre en cause le ius soli de fait de la monarchie, a fini par restaurer le droit antique, de type athénien en l'occurence, en la matière.

Le ius soli n'est pas la tradition française [républicaine], c'est la tradition monarchique. Il fut réinstitué en 1889 parce que les nombreux étrangers (européens précisons le) ne faisaient pas leur service militaire et qu'il fallait aussi rivaliser avec l'Allemagne (plus forte démographiquement) en augmentant le nombre de citoyens.

Certes, mais nous nous parlons là d'une aparté de tout juste un siècle, un simple petit siècle qui n'est en rien représentatif de l'ensemble de l'Histoire de France qui je vous l'assure s'incrit bien dans la filiation romaine. De plus, ce fut une période de forte instabilité politique en France, c'est pourquoi cette mince remise en cause de la tradition romaine n'est pas très significative. Surtout qu'on ne parle là que de la politique d'immigration de la France au XIXème siècle, mais faut-il rappeler que Napoléon Bonaparte se voyait aussi grand sinon plus que César ? Rome est l'éternel modèle à atteindre pour la France.

Nous défendons le principe de Périclès et pas celui de Caracalla !
Smile

Citation :
Il est évident que les nations européennes qui connaissant actuellement la période de post-transition démographique ne peuvent se premettre de refuser l'immigration, car elle est tout simplement vitale à leur survie.

Il convient en effet que les nations européennes, de l'Islande à la Russie, refusent en effet toute immigration allogène. Si néanmoins il fallait accepter des migrants, alors favorisons la venue en Europe des jeunes euro-américains de 15 à 40 ans, celle des boers sud-africains... etc, migrants parfaitement euro-compatibles par nature.

C'est la politique de Poutine en Russie, qui incite au retour des russes expatriés. Et c'est la politique que nous préconisons pour l'Europe.

Pour être très clair, nous refusons l'allogénisation et nous prônons le ius sanguinis. Ce dernier permet d'ailleurs de donner la nationalité européenne aux européens expatriés, y compris à ceux issus des européens partis aux Amériques au XVIIIème siècle.

Enfin, je rappelle que nous sommes européanistes, et que donc les Européens de l'Est sont nos compatriotes purs et simples, dans le cadre d'une Europe unitaire, de l'Europe Nation de Reyjavik à Moscou et par extension jusqu'à Vladivostok.

Bien cordialement.

Je respecte entièrement votre avis, seulement je ne suis pas membre du PSUNE. Je suis simplement ici suite à l'invitation de mon collègue Endymion, et je me réserve donc le droit d'exprimer mes opinions même lorsqu'elles sont contraires aux vôtres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: " Nique la France "   Dim 30 Mai - 13:58

Citation :
Certes, mais nous nous parlons là d'une aparté de tout juste un siècle, un simple petit siècle qui n'est en rien représentatif de l'ensemble de l'Histoire de France qui je vous l'assure s'incrit bien dans la filiation romaine.


Tout dépend s'il s'agit de la filiation républicaine ou de la filiation impériale. C'est bien pourquoi j'ai évoqué Caracalla, incarnation par excellence de l'Oronte se déversant sur le Tibre (pour reprendre l'expression heureuse de Juvénal), qu'on pourrait opposer au patriotisme ethnique d'un Auguste (le mépris du premier citoyen Octavien pour les dieux égyptiens, tel qu'il apparaît sous la plume de Virgile le prouve amplement).

Si la France s'inscrit dans la filiation de l'empire romain décadent, elle court à sa perte. Le ius soli, contraire au droit hellénique et au droit romain républicain (ce dernier veillant à conserver l'homogénéité du corps des citoyens), c'est "tout serf né sur les terres d'un seigneur est serf du dit seigneur". C'est le droit féodal, pas le droit moderne.

Rappelons que le ius sanguinis est la tradition antique, celle du consulat républicain de Bonaparte, celle de l'Allemagne avant 2000, celle de l'Italie, des Pays-Bas, de l'Autriche, de l'Arménie, de la Russie, du Danemark, de la Grèce et de la plupart des pays européens... etc
Même le Royaume-Uni, adepte du ius soli, a introduit le ius sanguinis dans son droit.

Et aujourd'hui, le ius soli c'est la tradition des USA. Donc, non merci, sans façon Smile

Citation :
Rome est l'éternel modèle à atteindre pour la France.

A avoir voulu ressembler à Rome, la France n'en finit plus de ressembler à Babylone. On peut admirer la Rome des Scipions et des Gracches, la Rome de Cincinnatus et de Camille. Cette nouvelle république romaine, c'est l'Europe. Mais on doit rejeter avec mépris l'empire romain, une fois Auguste dans la tombe.

Citation :
Je respecte entièrement votre avis, seulement je ne suis pas membre du PSUNE. Je suis simplement ici suite à l'invitation de mon collègue Endymion, et je me réserve donc le droit d'exprimer mes opinions même lorsqu'elles sont contraires aux vôtres.

Bien entendu, vous avez tout à fait le droit de ne pas partager notre vision de la problématique migratoire, de l'Europe unitaire, de l'euro-socialisme. Smile

Je rappellerai à titre de clin d'oeil que le vrai Alexis de Tocqueville avait pleinement compris l'importance de l'homogénéité et considérait dans "De la démocratie en Amérique" que le problème de l'avenir pour les USA serait le problème noir. Il n'avait pas tort, puisque ce problème a été l'une des causes d'une des guerres civiles les plus meurtrières de l'histoire. Abraham Lincoln en était conscient et c'est pourquoi il souhaitait à la fois l'abolition de l'esclavage et à la fois le retour des afro-américains en Afrique. Wink Petit apparté fini.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tocqueville
Pérégrin
Pérégrin


Masculin Nombre de messages : 17
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: " Nique la France "   Dim 30 Mai - 14:39

Citation :
Ce que vous évoquez, mon cher Tocqueville, c'est l'empire romain du IVème et Vème siècles courant à sa perte, un empire où les Romains décadents faisaient assurer leur sécurité par des armées barbares, qui finirent par s'emparer du pouvoir.

De par mon pseudonyme, vous comprendrez bien que j'évoque davantage les Etats-Unis d'Amérique. Ce que je veux ce sont les Etats-Unis d'Europe, avec tous les avantages des USA et sans tous leurs inconvénients. Grosso modo, on copie le modèle fédéral qui permet une immense puissance économique et militaire et on oublie l'immigration non métrisée au profit d'une immigration ciblée et choisie (selon le principe évoqué précédemment). Ainsi, les EUE auront une puissance équivalente aux EUA (économique, militaire, démographique, etc.) tout en souffrant d'un communautarisme bien moindre.

Citation :
Je rappellerai à titre de clin d'oeil que le vrai Alexis de Tocqueville avait pleinement compris l'importance de l'homogénéité et considérait dans "De la démocratie en Amérique" que le problème de l'avenir pour les USA serait le problème noir. Il n'avait pas tort, puisque ce problème a été l'une des causes d'une des guerres civiles les plus meurtrières de l'histoire. Abraham Lincoln en était conscient et c'est pourquoi il souhaitait à la fois l'abolition de l'esclavage et à la fois le retour des afro-américains en Afrique. Petit apparté fini.

J'ai lu et étudié ce livre, mais je n'ai aucun souvenir d'une quelconque évocation du "problème noir" dans De la démocratie en Amérique...en tout cas pas en ces termes. Sachant que Tocqueville est un grand défenseur de l'abolition de l'esclavage et qu'il est en désaccord total avec la théorie de l'inégalité des races, cela me semble plutôt étrange qu'il ait pu parlé ainsi.
Par ailleurs, étant donné qu'Alexis de Tocqueville est souvent considéré comme le père fondateur de la théorie de l'exceptionnalisme américain (croyance qui attribue notamment la construction des Etats-Unis aux immigrés, quelle que soit leur origine), ça me semble très invraisemblable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: " Nique la France "   Dim 30 Mai - 14:51

Citation :
Ce que je veux ce sont les Etats-Unis d'Europe, avec tous les avantages des USA et sans tous leurs inconvénients. Grosso modo, on copie le modèle fédéral qui permet une immense puissance économique et militaire et on oublie l'immigration non maîtrisée

Justement, sans les inconvénients, donc en préservant l'homogénéité de l'Europe et en remplaçant le libéralisme dévoyé par un socialisme réaliste.

Les USA singent l'empire romain. Faisons de l'Europe une grande république !

Citation :
Ainsi, les EUE auront une puissance équivalente aux EUA (économique, militaire, démographique, etc.) tout en souffrant d'un communautarisme bien moindre.

Il n'y aura aucun communautarisme en Europe si on inverse les flux migratoires. Et l'Europe sera la 1ère puissance mondiale, non pas à égalité avec les USA mais largement devant eux.

Citation de Tocqueville en 1850,
"Le plus redoutable de tous les maux qui menacent l'avenir des Etats-Unis naît de la présence des noirs sur leur sol."

http://www.contreculture.org/AG%20Tocqueville.html

Autres citations:

Citation :
Les hommes répandus dans cet espace ne forment point, comme en Europe, autant de rejetons d'une même famille.

(...)

Parmi ces hommes si divers, le premier qui attire les regards, le premier en lumière, en puissance, en bonheur, c'est l'homme blanc, l'Européen, l'homme par excel­­lence ; au-dessous de lui paraissent le Nègre et l'Indien.

(...)

Le Nègre voudrait se confondre avec l'Européen, et il ne le peut. L'Indien pourrait jusqu'à un certain point y réussir, mais il dédaigne de le tenter. La servilité de l'un le livre à l'esclavage, et l'orgueil de l'autre à la mort.

(...)

S'il fallait absolument prévoir l'avenir, je dirais que, suivant le cours probable des choses, l'abolition de l'esclavage au Sud fera croître la répugnance que la population blanche y éprouve pour les Noirs. Je fonde cette opinion sur ce que j'ai déjà remarqué d'analogue au Nord. J'ai dit que les hommes blancs du Nord s'éloignent des Nègres avec d'autant plus de soin que le législateur marque moins la séparation légale qui doit exister entre eux: pourquoi n'en serait-il pas de même au Sud ? Dans le Nord, quand les Blancs craignent d'arriver à se confondre avec les Noirs, ils redoutent un danger imaginaire. Au Sud, où le danger serait réel, je ne puis croire que la crainte fût moindre.

Alexis de Tocqueville


Cqfd.

Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tocqueville
Pérégrin
Pérégrin


Masculin Nombre de messages : 17
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: " Nique la France "   Dim 30 Mai - 15:01

Ferrier a écrit:


Citation de Tocqueville en 1850,
"Le plus redoutable de tous les maux qui menacent l'avenir des Etats-Unis naît de la présence des noirs sur leur sol."

http://www.contreculture.org/AG%20Tocqueville.html

Autres citations:

Citation :
Les hommes répandus dans cet espace ne forment point, comme en Europe, autant de rejetons d'une même famille.

(...)

Parmi ces hommes si divers, le premier qui attire les regards, le premier en lumière, en puissance, en bonheur, c'est l'homme blanc, l'Européen, l'homme par excel­­lence ; au-dessous de lui paraissent le Nègre et l'Indien.

(...)

Le Nègre voudrait se confondre avec l'Européen, et il ne le peut. L'Indien pourrait jusqu'à un certain point y réussir, mais il dédaigne de le tenter. La servilité de l'un le livre à l'esclavage, et l'orgueil de l'autre à la mort.

(...)

S'il fallait absolument prévoir l'avenir, je dirais que, suivant le cours probable des choses, l'abolition de l'esclavage au Sud fera croître la répugnance que la population blanche y éprouve pour les Noirs. Je fonde cette opinion sur ce que j'ai déjà remarqué d'analogue au Nord. J'ai dit que les hommes blancs du Nord s'éloignent des Nègres avec d'autant plus de soin que le législateur marque moins la séparation légale qui doit exister entre eux: pourquoi n'en serait-il pas de même au Sud ? Dans le Nord, quand les Blancs craignent d'arriver à se confondre avec les Noirs, ils redoutent un danger imaginaire. Au Sud, où le danger serait réel, je ne puis croire que la crainte fût moindre.

Alexis de Tocqueville


Cqfd.

Smile

Ceci est extrait de quel ouvrage?

De la Démocratie en Amérique a été publié en 1835 et 1840 (deux tomes)...et non en 1850.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: " Nique la France "   Dim 30 Mai - 15:05

La 1ère citation de 1850 n'est a priori pas dans "De la démocratie en Amérique". Les autres citations en revanche sont tirées de cet ouvrage.

Le lien url mis dans mon message précédent fait référence à sept citations particulièrement emblématiques de Tocqueville dans son ouvrage. Comme Voltaire (dont ils consacrent un article à son "Essai sur les moeurs") ou encore Renan, Tocqueville n'était manifestement pas un universaliste.

Cordialement, Smile

TF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: " Nique la France "   Dim 30 Mai - 15:12

Même le père du socialisme européen moderne, le comte de Saint-Simon n'était pas exempt de propos aujourd'hui passibles des tribunaux. Florilège...

« Les Noirs vivaient à un stade de civilisation inférieur parce qu’ils étaient biologiquement inférieurs aux Blancs. » (Saint-Simon)

(...)

Saint-Simon assignera à cette Europe unifiée la tâche de conquérir ni plus ni moins le monde : "peupler le globe de la race européenne, qui est supérieure à toutes les autres races d'hommes ; le rendre voyageable et habitable comme l'Europe, voila l'entreprise par lequelle le parlement européen devra continuellement exercer l'activité de l'Europe". (Saint-Simon, de la réorganisation de la société européenne II, R, p. 293)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tocqueville
Pérégrin
Pérégrin


Masculin Nombre de messages : 17
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: " Nique la France "   Dim 30 Mai - 15:25

Il nous faut remettre tout cela dans un certain contexte historique. Relativisons ces propos.

Par ailleurs, j'ai toujours du mal avec le "système" des citations parce qu'elles peuvent être utilisées de manière très malhonnête, un petit peu comme le montage d'un reportage qui omet certains faits pourtant capitaux. Il faudrait tout lire pour se rendre réellement compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: " Nique la France "   Aujourd'hui à 16:00

Revenir en haut Aller en bas
 
" Nique la France "
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» LE PORTE-AVIONS "GRAF ZEPPELIN"
» Arnaque "maman magazine", quel recours?
» Lit de type "pop-up"
» Recherche SWATCH poudre de lumière "NAKED HONEY"
» "Dixie Days". Le Havre (76).

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM DU PSUNE :: Débats sur l'Europe - Debates about Europe :: Education et jeunesse - Education and youth-
Sauter vers: