FORUM DU PSUNE

Forum socialiste européen
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les idées des lumières et le PSUNE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Les idées des lumières et le PSUNE   Ven 18 Sep - 15:26

J'aimerais connaitre la position du PSUNE sur la révolution, les droits de l'homme et des idées révolutionnaires ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les idées des lumières et le PSUNE   Ven 18 Sep - 15:33

Il me semble que le but des idées révolutionnaires était de fonder une société multiracial et athée.... et on transmit l'individualisme aux peuples européens qui a casse toutes solidarité entre eux...
Revenir en haut Aller en bas
nikaar
Préfet
Préfet


Masculin Nombre de messages : 775
Localisation : lille

MessageSujet: Re: Les idées des lumières et le PSUNE   Ven 18 Sep - 17:55

Droit de l'Homme OUI
Droit de l'Hommisme NON
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: Les idées des lumières et le PSUNE   Ven 18 Sep - 18:17

Sieyès considérant déjà la noblesse comme étrangère car non-gauloise, Voltaire dans ses oeuvres, le droit du sang défendu par les juristes républicains... non 1789 était une révolution européenne, "only for Europeans". La monarchie absolue de droit divin qui existait auparavant était-elle davantage européenne ? Pas plus que le christianisme n'est en soi européen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eisner
Citoyen
Citoyen


Nombre de messages : 77

MessageSujet: Re: Les idées des lumières et le PSUNE   Sam 19 Sep - 11:34

Voici un commentaire allant dans le même sens.

On se plait à dire que la république française est porteuse de valeurs universelles. De fait la déclaration des droits et des devoirs de l'homme et du citoyen de 1793, si elle s'adresse au sexe masculin et aux habitants de la France de l'époque, ne contient rien qui relève de ces limitations. Cela s'explique aisément. A une époque où l'espérance de vie était courte, on pouvait prendre l'équation "un citoyen = un foyer". Par ailleurs les représentants du peuple ne représentaient que l'hexagone et c'était le respect le plus élémentaire de la démocratie de ne parler qu'au nom ce peuple.

Nous avions donc, dès 1793, une déclaration universelle, indépendante du sexe et du pays en dépit des apparences, mais surtout des circonstances. Bien plus universelle que celle de 1948, qui est fortement connotée par les événements de la seconde guerre mondiale.

Cependant cette universalité avait une limite quand même, implicite mais bien réelle. Celle des frontières du monde dans lequel les élites intellectuelles voyageaient à l'époque, celles de l'Europe. La révolution française a été favorablement accueillie en Allemagne et en Italie, avant la déception provoquée par Napoléon, contribuant à la prise de conscience d'une unité nationale. Depuis la révolution, la France porte donc des valeurs universelles européennes. De fait c'est déjà un peu une Europe en réduction, avec sa triple paternité celte, italique et germaine.

Certes la première république a été précédée par la république américaine, dont elle s'est inspirée. Cependant, à l'époque, les Etats-Unis n'étaient encore qu'un peu bout de l'Angleterre.

En revanche on se demande bien en quoi la république française aurait été mêlée à des valeurs universelles mondiales. En 1848 la seconde république, en abolissant l'esclavage, a modifié la devise "liberté, égalité" en "liberté, égalité, fraternité", pour adoucir une égalité qui aurait dû inclure les habitants des territoires lointains, concept un peu difficile à faire accepter à l'époque. Il est assez surprenant de noter que tel journaliste américain voulant brocarder Le Pen lui fait rayer la mention "fraternité" sur la devise française appliquée à une colonne. Quant à la troisième république, elle a développé l'empire colonial au nom du "devoir des races supérieures envers les races inférieures". Bel exemple d'universalisme !

Et la quatrième république? La France n'ayant pas pris part à la dernière guerre au même niveau que les principaux belligérants, elle n'a eu aucune influence sur l'après-guerre. La déclaration de 1948 est celle des vainqueurs, dont elle était exclue.

Bien sûr on peut regretter ces faits. Mais peut-on prétendre que la République française ait porté un jour des valeurs universelles mondiales?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les idées des lumières et le PSUNE   Mar 22 Sep - 11:39

Je préfère l'idée de "droits de l'homme a l'identité " une notion plus enracinée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les idées des lumières et le PSUNE   Aujourd'hui à 12:12

Revenir en haut Aller en bas
 
Les idées des lumières et le PSUNE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cubes lumières The Body Shop / Palette 14
» Le 28 mars éteignons nos lumières pendant une heure à l'initiative du WWF
» fête des lumières à Lyon(diaporama)
» lumières d'altitude
» Besoin de vos lumières

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM DU PSUNE :: Débats sur l'Europe - Debates about Europe :: Général - General-
Sauter vers: