FORUM DU PSUNE

Forum socialiste européen
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 RUSSIE, Débuts d'une importante production de polysilicium

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
olivier carbone
Consul
Consul


Masculin Nombre de messages : 3912
Localisation : Russia

MessageSujet: RUSSIE, Débuts d'une importante production de polysilicium   Jeu 26 Mar - 20:19

Citation :
Débuts d'une importante production de polysilicium

La Corporation russe de nanotechnologies Rosnano va s'associer à la société Nitol pour créer le premier gros complexe russe de production de silicium poly cristallin et de monosilane, qui constituent le matériau de base pour le développement de l'énergie solaire, la microélectronique et d'autres secteurs industriels de haute technologie. Les participants sont persuadés que ce nouveau complexe saura créer la base de matières premières qui permettra à la microélectronique russe de se développer, et constituera un élément essentiel à la formation d'un nouveau secteur de l'industrie russe : l'industrie solaire.

Cette usine sera créée sur le site de deux entreprises existantes, Ussoliye-Sibirski Silikon et Ussoliye Khimprom, situées dans la ville d'Oussolié-Sibirskoïé, dans la région d'Irkoutsk (Sibérie). La première tranche de production de polysilicium, d'une capacité annuelle de 300 tonnes a été lancée, en régime de test, en décembre dernier. Le démarrage de la ligne principale de production, d'une capacité annuelle de 3.500 tonnes, est prévu pour la fin de l'année 2009. Quant au démarrage de la fabrication de monosilane, il se fera par étapes, la production devant atteindre au final 200 tonnes par an. Rosnano va investir 7,5 milliards de roubles [3] dans ce projet.

Le silicium polycristallin est le principal matériau semi-conducteur utilisé dans la microélectronique et l'électrotechnique modernes, dans l'énergie solaire et la micromécanique. Le polysilicium est à la base de près de 90% des éléments solaires installés dans le monde. Le rythme de croissance annuel mondial de l'énergie solaire est supérieur à 30%. Quant au monosilane, il est largement utilisé dans la microélectronique et trouve de plus en plus d'applications dans le photovoltaïque pour la production de cellules solaires à couches minces. Nitol [4] est le seul producteur russe de trichlorosilane, matière première essentielle à la fabrication du polysilicium.

Inauka.ru et RIA-Novosti - 28/02/2009

Rédacteur :


Nicolas Quenez
http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/58338.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier carbone
Consul
Consul


Masculin Nombre de messages : 3912
Localisation : Russia

MessageSujet: Re: RUSSIE, Débuts d'une importante production de polysilicium   Jeu 26 Mar - 20:36

Citation :
Optique
Un scanner électromagnétique pour "voir" dans le sol

http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/58347.htm

La production en petite série d'un scanner électromagnétique unique en son genre a débuté dans l'Usine expérimentale de la Section sibérienne de l'Académie des sciences russe (SS ASR), à Novossibirsk. Cet appareil se distingue de ses prédécesseurs car il est capable de "voir" la totalité des matériaux et objets situés dans le sol, jusqu'à 10 m de profondeur. Ce scanner a été conçu à l'Institut de géologie pétrogazière et de géophysique de la SS ASR de Novossibirsk. "Les spécialistes peaufinent cet appareil depuis le début des années 90", rapporte le service de presse d'Akademgorodok (la "Cité des savants" de Novossibirsk) [1].

Ce scanner est le premier appareil au monde capable de "voir" le sol en profondeur et d'en donner une représentation graphique en n'omettant rien de ce qui se trouve jusqu'à 10 m sous terre. Si un trésor est enfoui dans le périmètre des investigations, l'image numérique fournie sur l'écran montrera les contours de la malle. L'appareil, léger, tient dans un sac à dos. Sur le terrain, il peut être installé en deux minutes et fournir des images du sol en temps réel, couplé à un ordinateur.

Il est prévu dès cette année de fabriquer une vingtaine de ces appareils. Ils partiront notamment pour l'Italie et la Chine, a confié un chercheur de cet institut, Alexandre Manchteïn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier carbone
Consul
Consul


Masculin Nombre de messages : 3912
Localisation : Russia

MessageSujet: Re: RUSSIE, Débuts d'une importante production de polysilicium   Jeu 26 Mar - 20:37

Citation :
Médecine
Un nouveau procédé pour ouvrir des nanoconteneurs

http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/58345.htm

La thérapie génique est une branche de la médecine promise à un bel avenir. Les chercheurs n'en sont pour l'instant qu'à leurs tout premiers pas et créent seulement des outils. L'un d'entre eux, et non des moindres, est le moyen d'acheminer des gènes sains - les gènes réparateurs - à l'intérieur des cellules de l'organisme du patient. On peut le faire grâce aux nanoconteneurs. Une équipe de la chaire de virologie de l'Université d'Etat de Moscou [ 1] (MGOu) a conçu un nouveau procédé pour ouvrir ces "paquets".

Les gènes réparateurs pourront être acheminés dans l'organisme à l'aide de nanoconteneurs spéciaux, qui pénètrent facilement dans les cellules. Empaqueter un gène réparateur dans un tel moyen de transport est relativement simple. Mais il est beaucoup plus difficile d'ouvrir cette "nanoboîte" afin que son contenu puisse accéder à la cellule. Les virologues du MGOu, qui travaillent sur des nanoconteneurs réalisés sur la base de virus végétaux ont proposé un procédé à la fois élégant et commode pour que ces conteneurs puissent s'ouvrir.

La technologie de fabrication des nanoconteneurs est relativement simple : dans des conditions bien déterminées, on mêle la protéine virale de l'enveloppe et le matériau génétique réparateur (ADN ou ARN). Ensuite, les composants font tout eux-mêmes : l'auto-assemblage débute, au cours duquel le gène thérapeutique interagit avec la protéine. On obtient alors un nanoconteneur filiforme.

Les chercheurs du MGOu ont découvert qu'en ajoutant à la composition de ces nanoconteneurs une autre protéine virale, servant au transport, l'enveloppe protéinique devient alors friable. Il est facile pour le gène de s'en débarrasser : elle "s'effeuille" dès que le conteneur atteint la cellule. Le gène réparateur se trouve alors "en liberté", prêt à remplir sa fonction.

Pour en savoir plus, contacts :

- Olga Karpova, Docteur en biologie, chaire de virologie, Université Lomonosov de Moscou - Tél : 007 495 939 33 47 - email: okar@genebee.msu.su
- [1] : http://www.mgou.ru/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: RUSSIE, Débuts d'une importante production de polysilicium   Aujourd'hui à 16:35

Revenir en haut Aller en bas
 
RUSSIE, Débuts d'une importante production de polysilicium
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrêter de tirer son lait : quel impact sur le production de lait
» [Politique] Géorgie - Russie - Osséties - Abkhazie- Kosovo
» booster le production laitière : hérésie ?
» Vos débuts avec MAC
» SEISME RUSSIE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM DU PSUNE :: Débats sur l'Europe - Debates about Europe :: Sciences et politique de l'énergie - Science and energy politics-
Sauter vers: