FORUM DU PSUNE

Forum socialiste européen
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Langues européennes, langue européenne.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Langues européennes, langue européenne.   Sam 7 Mar - 17:20

Langues européennes, langue européenne.


L’Europe est un continent, une civilisation, qui connaît une grande richesse de langues, et ce même si 96% des Européens parlent une langue du groupe indo-européen. Différents groupes linguistiques en effet se partagent les 4% restants, à savoir le basque, les langues nord et sud-caucasiennes, les langues finno-ougriennes, le maltais qui est une langue hybride contenant des éléments sémitiques, et enfin les langues turques, notamment dans l’espace russe. Néanmoins cette richesse est mise constamment en danger et de nombreuses langues se sont éteintes, même si des tentatives récentes de ramener à la vie plusieurs langues d’Europe, suivant l’exemple de l’hébreu, langue jadis éteinte et pourtant devenue langue officielle depuis un demi-siècle de l’état d’Israël existent. Les tentatives de ramener à la vie des langues éteintes concernent le cornique, langue celtique des Cornouailles, et le coure, langue baltique.

De nombreuses langues d’Europe sont pourtant encore en danger de mort, à l’instar de trois langues finno-ougriennes, le live, présent en Lettonie, le vepse et le vote en Russie, mais c’est aussi le cas de nombreuses langues du Caucase. Georges Dumézil était parvenu à sauver l’oubykh il y a maintenant plusieurs décennies, mais de nombreuses autres langues sont en danger, comme le manx, langue celtique de l’île de Man, le sorabe en Allemagne, et de nombreuses langues caucasiennes.

Sauver les langues régionales.

Dans le cadre de la politique européenne des langues que le PSUNE veut instaurer pour l’Europe, un plan déterminé de sauvegarde des langues en danger sera mis en place. Il s’agira d’encourager fortement les Européens habitant dans les régions concernées à apprendre la langue de leur région, par exemple le breton en Bretagne, le gaélique en Irlande, le galicien en Galice, cet encouragement pouvant même aller jusqu’à l’obligation. En effet, tous les moyens doivent être mis en place pour assurer la préservation puis le renouveau de ces langues. Il s’agit de proposer une politique européenne globale de protection des langues européennes, comme il existe une politique de protection des espèces animales en voie de disparition.

Promouvoir les grandes langues européennes de culture.

Une administration européenne efficace ne saurait être une administration dans laquelle il faudrait engager des milliers de traducteurs pour fournir des documents à nos concitoyens de l’ensemble du continent. On le constate avec l’Union Européenne actuelle, qui connaît des frais de traduction absolument considérables, sans parler des ralentissements décisionnels occasionnés. A partir du moment où les « petites » langues d’Europe, au nombre de locuteurs plus limité, seront protégés, il n’est pas nécessaire qu’au niveau des instances européennes il y ait un tel foisonnement linguistique. Dans ce cadre, l’Europe de demain devra encourager auprès de ses citoyens l’apprentissage d’au moins une grande langue européenne de culture.

Le PSUNE propose de retenir les six langues suivantes, choisies en fonction du nombre de locuteurs, de leur aura en Europe et dans le monde, et de la richesse de leur littérature. Ce choix est forcément limitatif et de nombreux concitoyens européens pourraient s’attrister de ne pas voir leur langue présente. Toutefois, ce seront les Européens qui par leur vote choisiront véritablement. Les six langues proposées comprennent deux langues germaniques, trois langues romanes et une langue slave, liste à laquelle on pourrait éventuellement en rajouter une septième, slave également, pour assurer l’équilibre entre les trois groupes linguistiques principaux du continent européen. Il s’agirait de l’anglais, de l’allemand, du français, de l’italien, de l’espagnol et du russe, auxquels on pourrait éventuellement ajouter le polonais.

Promouvoir une langue européenne unitaire.

Enfin, pour que l’Europe en tant que nation puisse fonctionner à l’unisson, il faut que les citoyens européens puissent se comprendre entre eux. Dans un premier temps, et bien que nous le déplorions, ce sera l’anglais qui de fait servira de vecteur d’unification linguistique du continent. Si nous pouvons accepter l’anglais, langue des Etats-Unis d’Amérique mais langue européenne, à court terme, à moyen et long terme en revanche l’Europe doit posséder sa langue nationale, langue qui n’aura pas vocation à se substituer aux langues existantes mais à s’ajouter à elles. Il s’agira donc d’une « langue nationale » de l’Union Européenne, langue unitaire mais en aucun cas langue unique.

En 2006, des chercheurs espagnols dans le cadre d’un projet universitaire, ont proposé l’ « indo-européen moderne » comme langue unitaire de l’Europe, langue qu’ils ont également appelé Europaiom ou Europaio. Dans notre esprit, l’idée du proto-indo-européen comme langue unitaire de l’Europe était une évidence, mais la faisabilité de cette idée était assez difficile. Or les promoteurs de l’Europaio ont réalisé un travail considérable, avec un site très bien fait, un traducteur en ligne, une grammaire complète en plusieurs langues, un « wikipedia » en cours de construction, un dictionnaire très riche, donc tous les éléments d’une véritable langue pratique sont en place.

Nous ne partageons néanmoins pas tous les choix qu’ils ont fait pour rendre cet « indo-européen » adapté. En effet, leur volonté de simplification n’est pas nécessairement une idée que nous soutenons. Si dans leur grammaire, ces chercheurs ont respecté l’existence des huit cas originels, à savoir nominatif, vocatif, accusatif, génitif, datif, instrumental, ablatif et locatif, dans leurs derniers travaux, l’europaio n’est plus qu’à cinq cas, les quatre derniers étant regroupés dans un cas unique appelé « oblique ». Au PSUNE, nous préférons la préservation des huit cas ainsi que celle de l’ensemble des cinq modes verbaux, à savoir l’indicatif, le participe, l’infinitif, le subjonctif et l’optatif. Nous souhaitons également que les différents temps, présent, imparfait, futur, aoriste et parfait, soient pleinement conservés.

L’europaio a l’avantage de traiter équitablement tous les peuples indo-européens d’Europe, qui sont l’écrasante majorité des Européens, et de n’en privilégier en conséquence aucun. Choisir le latin comme langue unitaire favoriserait les locuteurs de langues romanes. Choisir l’anglais favoriserait les locuteurs de langues germaniques, et par ailleurs, ce serait choisir la même langue qu’une autre grande puissance, les USA. Il ne nous paraît pas bénéfique que l’Europe ait la même langue officielle que les USA. Certes, par réalisme, en attendant que l’europaio devienne cette lingua franca de l’Europe, l’anglais servira de fait, y compris dans les relations entre les différents membres européens de notre mouvement, de langue unitaire, car il s’agit simplement de la langue la plus comprise en Europe actuellement. Mais, dans l’Europe de demain, l’anglais retrouvera sa place de grande langue européenne parmi d’autres. Et l’europaio a vocation à la remplacer comme langue unitaire, en raison de ses vertus grammaticales et linguistiques, de sa facilité à être traduite dans les autres langues d’Europe et de son fort symbolisme historique, puisqu’il s’agirait, sous une forme modernisée et adaptée, de retrouver la langue ancestrale et originelle de la plupart des Européens.

Conclusion.

L’européen de demain sera un polyglotte, et l’école républicaine de l’Europe aura à cœur d’employer les meilleures méthodes d’apprentissage des langues pour permettre à chaque petit européen, à chaque petite européenne, dès son plus jeune âge, de maîtriser plusieurs langues. Cet européen, nous le souhaitons, parlera ainsi la langue de sa région, une grande langue européenne et l’europaio, et a minima au moins la langue de sa région et l’europaio. Ce dernier ne sera pas un ennemi de la diversité linguistique européenne, à la différence d’un français qui du fait d’une politique jacobine menaça de belles langues d’Europe comme le breton et le basque, ou d’un anglais qui a failli tuer les langues celtiques d’Irlande et d’Ecosse, néanmoins toujours menacées, mais un outil au service de l’unité de l’Europe et de la meilleure compréhension possible entre Européens. L’Europe est un continent de même socle anthropologique et civilisationnel mais dont la diversité des langues ne doit pas être un frein à cette unité. L’europaio sera la langue de l’unité, en renfort des langues de la diversité, comme l’hindi l’est en Inde, comme le mandarin l’est en Chine, comme le farsi l’est en Iran.


Thomas FERRIER
Secrétaire Général du PSUNE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bressopa
Pérégrin
Pérégrin


Masculin Nombre de messages : 3
Localisation : paris 12

MessageSujet: Pour une langue européenne commune - appel à candidature   Sam 4 Avr - 9:25

Abordée maintes fois, puis maintes fois abandonnée, la question d'une langue européenne commune reste toujours sans réponse !

Le sujet a été dernièrement à nouveau relancé par moi-même et quelques personnes à Bruxelles.
J'ai proposé d'organiser un débat avec des eurocrates curieux d'une nouvelle orientation.

Je viens de terminer un essai d'une dizaine de pages sur comment déterminer la future langue européenne commune et afin de pouvoir organiser ce débat, nous cherchons des candidat(e)s susceptibles de présenter un essai du même sujet afin d'animer ce débat de façon contradictoire !

Vous êtes candidat ou candidate a écrit:
Il suffit de rédiger un essai d'une dizaine de pages dans lequel vous développez votre propos de façon étayée et pour un public non exclusivement expert de la linguistique.
Il vous faudra néanmoins fixer des critères de détermination (à votre convenance) afin d'aboutir à une solution !


Nota: Le but n'est pas de choisir une langue particulière a priori, mais en déterminer une a posteriori.
Modalités et qualités de votre essai a écrit:

  1. Rédaction soignée, argumentée et objective (thèse antithèse synthèse)
  2. Le document produit devra comporter une table des matières
  3. Produire une version en .ppt (PowerPoint) pour une présentation en rétro-projection
  4. Qualité d’expression et expérience oratoire face à un public

Il est à préciser que votre contribution ne sera ni rétribuée, ni gratifiée, mais vous aurez eu néanmoins la possibilité de vous exprimer sur un sujet important !

Si cela vous intéresse, MERCI de répondre à ce message ou me joindre par mail en cliquant ICI.

NOTA: date du débat à Bruxelles en Septembre-Octobre 2009.


Cordialement Patrick.


Dernière édition par bressopa le Lun 6 Avr - 17:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.le-nombre.fr/
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: Langues européennes, langue européenne.   Sam 4 Avr - 9:31

Citation :
Abordée maintes fois, puis maintes fois abandonnée, la question d'une langue européenne commune reste toujours sans réponse !

Elle a désormais sa réponse:
http://dnghu.org/
http://dnghu.org/fr/faq/

La plus sérieuse qui n'ait jamais été donnée, je pense. Mais pas de langue européenne unitaire sans état européen unitaire.

Citation :
Je viens de terminer un essai d'une dizaine de pages sur comment déterminer la future langue européenne commune et afin de pouvoir organiser ce débat, nous cherchons des candidat(e)s susceptibles de présenter un essai du même sujet afin d'animer ce débat de façon contradictoire !

Je pense que vous trouverez sur ce forum toutes les informations nécessaires. Les arguments de base sont simples:
- le latin est trop favorable aux pays romans, donc est un facteur de division. Division entre peuples latins d'un côté, peuples germaniques et slaves de l'autre. Division entre catholicisme d'un côté, orthodoxie de l'autre.
- l'anglais est la langue des USA, donc ne saurait être la langue unitaire de l'Europe. Par ailleurs sa simplicité en fait une langue de moindre valeur que les langues complexes, plus conformes à l'esprit européen, avec désinences, cas et aspects.
- l'esperanto est une langue d'esprit mondialiste et n'a jamais été pensé comme langue européenne.

Seul l'europaio, c'est à dire l'indo-européen reconstitué, peut convenir à l'Europe, car 96% des Européens sont des indo-européens linguistiques.

L'UE actuelle a déjà par ailleurs récompensé le projet "europaio" dont j'ai indiqué le lien. Smile Pas besoin donc de chercher bien longtemps une langue unitaire. Et sur leur site il y a des milliers de pages, un dictionnaire complet, un traducteur en ligne, une grammaire complète en plusieurs langues... etc

Je vous invite à aller consulter leur travail remarquable et à vous mettre en contact avec leurs promoteurs.

Cordialement Smile


Dernière édition par Ferrier le Sam 4 Avr - 9:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: Langues européennes, langue européenne.   Sam 4 Avr - 9:32

Par ailleurs, si besoin est, je peux rédiger un rapport sur la question, mais il faudra un peu de temps. Mon texte auquel vous réagissez est déjà une forme de réponse. Car je suis intéressé par en débattre au coeur même des institutions de l'UE !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bressopa
Pérégrin
Pérégrin


Masculin Nombre de messages : 3
Localisation : paris 12

MessageSujet: candidature à une langue européenne unique et commune   Sam 4 Avr - 9:41

Bonjour,

Nous recherchons pour Septembre-Octobre prochain un une voire plusieurs candidats ou candidates pour présenter un essai d'une dizaine de pages sur le sujet, le but étant de proposer une solution dans un débat contradictoire face à un public hétérogène.

Cordialement Patrick.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.le-nombre.fr/
bressopa
Pérégrin
Pérégrin


Masculin Nombre de messages : 3
Localisation : paris 12

MessageSujet: Re: Langues européennes, langue européenne.   Dim 12 Avr - 13:09

Nota: Le but n'est pas de choisir une langue particulière a priori, mais en déterminer une a posteriori.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.le-nombre.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Langues européennes, langue européenne.   Sam 27 Juin - 22:33

winston a écrit:
Et bien dans ce cas qu'est ce que vous reprochez au latin :
http://la.wikipedia.org/wiki/Pagina_prima

Je vais reprendre la réponse de Ferrier qui semble parfaitement résumer le fait que l'Indo Européen doit être la langue commune.

Je pense que vous trouverez sur ce forum toutes les informations nécessaires. Les arguments de base sont simples:
- le latin est trop favorable aux pays romans, donc est un facteur de division. Division entre peuples latins d'un côté, peuples germaniques et slaves de l'autre. Division entre catholicisme d'un côté, orthodoxie de l'autre.
- l'anglais est la langue des USA, donc ne saurait être la langue unitaire de l'Europe. Par ailleurs sa simplicité en fait une langue de moindre valeur que les langues complexes, plus conformes à l'esprit européen, avec désinences, cas et aspects.
- l'esperanto est une langue d'esprit mondialiste et n'a jamais été pensé comme langue européenne.

Seul l'europaio, c'est à dire l'indo-européen reconstitué, peut convenir à l'Europe, car 96% des Européens sont des indo-européens linguistiques.
Revenir en haut Aller en bas
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: Langues européennes, langue européenne.   Dim 28 Juin - 2:04

@ Winston

Merci de ne pas reposter plusieurs fois le même message dans plusieurs fils.

Réponse ici:
http://socialiste.forumactif.com/la-nation-europenne-the-european-nation-f1/petit-texte-en-proto-aryen-t5357.htm#76991
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alceste
Pérégrin
Pérégrin


Nombre de messages : 2

MessageSujet: Pour le latin   Mer 19 Juin - 17:58

Il me semble que le latin et le grec restent malgré tout les deux grandes langues de cultures du continent, et elles sont depuis des siècles considérées comme allant ensemble ("utraque lingua").

Ensemble, elles ont l'avantage de couvrir les deux parties de l'Europe, catholique et orthodoxe.

Leurs littératures sont presque trimillénaires, elles portent une culture qui s'est toujours pensée comme européenne.

Pourquoi diable aller chercher ailleurs ? Et pensez-vous vraiment que les peuples germaniques seraient lésés ? Ils comptent bien plus de latinistes et d'hellénistes que les Français...

Cependant, je suis pleinement d'accord avec vous en ce qui concerne les langues régionales.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: Langues européennes, langue européenne.   Mer 19 Juin - 18:24

Le grec et le latin sont deux fruits issus d'un même arbre. Autant choisir l'arbre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kawalon
Pérégrin
Pérégrin


Masculin Nombre de messages : 26
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Langues européennes, langue européenne.   Mer 2 Oct - 20:34

Article intéressant du Figaro comportant notamment un enregistrement d'europaio reconstitué.

http://www.lefigaro.fr/sciences/2013/10/02/01008-20131002ARTFIG00566-la-voix-redonnee-a-l-ancetre-des-langues-europeennes.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: Langues européennes, langue européenne.   Mer 2 Oct - 21:04

C'est extrêmement intéressant.

Le résultat ressemble toutefois à l'anglais Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kawalon
Pérégrin
Pérégrin


Masculin Nombre de messages : 26
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Langues européennes, langue européenne.   Mer 2 Oct - 21:37

Cela tient sans doute à la nationalité, et donc à l'accent du chercheur en question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octave
Pérégrin
Pérégrin


Nombre de messages : 14

MessageSujet: Re: Langues européennes, langue européenne.   Ven 29 Aoû - 19:32

Une question demeure la langue indo-européenne moderne est elle praticable ? Un rapide attention au site semble démontrer qu'il est impossible d'écrire une phrase et de parler cette langue.

Comment dire "Parti Socialiste Unitaire de la Nation Européenne" en europaio ? tandis qu'en espéranto c'est compréhensible "Partio Socialisma Unueco de la eŭropa nacio" sachant que l’espéranto est une langue indo-européenne (racines des mots) et néo-latine (le latin fut la langue de l’Europe jusqu'au XVIIe).

Rien n’empêche de rebaptiser l’espéranto en europo par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octave
Pérégrin
Pérégrin


Nombre de messages : 14

MessageSujet: Re: Langues européennes, langue européenne.   Dim 7 Déc - 21:35

Promouvoir une langue européenne unitaire.

Enfin, pour que l’Europe en tant que nation puisse fonctionner à l’unisson, il faut que les citoyens européens puissent se comprendre entre eux. Dans un premier temps, et bien que nous le déplorions, ce sera l’anglais qui de fait servira de vecteur d’unification linguistique du continent. Si nous pouvons accepter l’anglais, langue des Etats-Unis d’Amérique mais langue européenne, à court terme, à moyen et long terme en revanche l’Europe doit posséder sa langue nationale, langue qui n’aura pas vocation à se substituer aux langues existantes mais à s’ajouter à elles. Il s’agira donc d’une « langue nationale » de l’Union Européenne, langue unitaire mais en aucun cas langue unique.

En 2006, des chercheurs espagnols dans le cadre d’un projet universitaire, ont proposé l’ « indo-européen moderne » comme langue unitaire de l’Europe, langue qu’ils ont également appelé Europaiom ou Europaio. Dans notre esprit, l’idée du proto-indo-européen comme langue unitaire de l’Europe était une évidence, mais la faisabilité de cette idée était assez difficile. Or les promoteurs de l’Europaio ont réalisé un travail considérable, avec un site très bien fait, un traducteur en ligne, une grammaire complète en plusieurs langues, un « wikipedia » en cours de construction, un dictionnaire très riche, donc tous les éléments d’une véritable langue pratique sont en place.


L’europaio a l’avantage de traiter équitablement tous les peuples indo-européens d’Europe, qui sont l’écrasante majorité des Européens, et de n’en privilégier en conséquence aucun. Choisir le latin comme langue unitaire favoriserait les locuteurs de langues romanes. Choisir l’anglais favoriserait les locuteurs de langues germaniques, et par ailleurs, ce serait choisir la même langue qu’une autre grande puissance, les USA. Il ne nous paraît pas bénéfique que l’Europe ait la même langue officielle que les USA. Certes, par réalisme, en attendant que l’europaio devienne cette lingua franca de l’Europe, l’anglais servira de fait, y compris dans les relations entre les différents membres européens de notre mouvement, de langue unitaire, car il s’agit simplement de la langue la plus comprise en Europe actuellement. Mais, dans l’Europe de demain, l’anglais retrouvera sa place de grande langue européenne parmi d’autres. Et l’europaio a vocation à la remplacer comme langue unitaire, en raison de ses vertus grammaticales et linguistiques, de sa facilité à être traduite dans les autres langues d’Europe et de son fort symbolisme historique, puisqu’il s’agirait, sous une forme modernisée et adaptée, de retrouver la langue ancestrale et originelle de la plupart des Européens.

Conclusion.

Thomas, dans le cadre ou l'Europaio devienne la langue unitaire de la République Européenne, quelles seraient les mesures concrètes et immédiates pour en faire la langue officielle de tous les Européens ?
Création d'une Académie de l'Europaio ? Apprentissage obligatoire dans les écoles ? Et après, comment réaliser concrètement cette grande révolution linguistique qui permettra aux Européens de se comprendre ? Quelles sont tes idées ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Langues européennes, langue européenne.   Aujourd'hui à 18:03

Revenir en haut Aller en bas
 
Langues européennes, langue européenne.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Européennes 2009 : il faut bannir Israël de l''UE !
» Informations pour le Massif central et Centre (Européennes)
» Parlement Européen (actu)
» Bonne Année dans les langues Européennes
» Réforme institutionelles européennes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM DU PSUNE :: Débats sur l'Europe - Debates about Europe :: La Nation Européenne - The European Nation-
Sauter vers: