FORUM DU PSUNE

Forum socialiste européen
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Discussion à propos du capital

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Sandra
Optione
Optione


Féminin Nombre de messages : 166

MessageSujet: Discussion à propos du capital   Mer 1 Oct - 22:36

Je propose une discussion en rapport au capital. Les capitaux se trouvent actuellement au centre de l’attention médiatique ; le capitalisme, ainsi objet de préoccupation, mérite d’être sujet d’interrogation : j’invite à discuter sur cette économie et sur sa rivale.

Les citoyens sont responsables de la vivacité démocratique, notamment en se déterminant et en votant. Or, la démocratie implique de choisir et choisir nécessite de connaître. C’est pourquoi il importe de parfois remettre en question ce que l’on pense savoir. Chacun possède une responsabilité à se tenir au fait de ce qu’il en est afin de participer de manière adéquate. Une crise économique résulte d’insuffisances conjoncturelles ou structurelles ; la résorber et prévenir de son retour pose la question de ses mécanismes : la problématique, même si celle-ci ne se réduit pas à cela, consiste à cerner les processus relatifs à la défaillance et à les solutionner.

Etes-vous favorable à une recapitalisation massive pas l’état ? Souhaitez-vous une intervention la plus faible possible de l’état ? Suggérez-vous une alternative au rôle actuel de l’état ? Toute analyse de la situation et toute proposition seront les bienvenues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://louve-intrepide.forumactif.com/portal.forum?sid=40b7e04d0
olivier carbone
Consul
Consul


Masculin Nombre de messages : 3912
Localisation : Russia

MessageSujet: Re: Discussion à propos du capital   Mer 1 Oct - 23:08

Bonsoir Sandra, je pense qu'a la fin du XXIème siècle, le capitalisme ne survivra pas, dans les dernières contrées encore sous le JOUG des èlites du SYSTÈME.....

Tout ce qui se passe aujourd'hui, n'est qu'une farce murement répétée, que l'on nous joue avec pertes et fracas>>>>>>>
>Le but est que les peuples acceptent dans l'indifférence, les nouvelles solutions (alors devenues ""INÈXORABLES""" ) nous soient vendues, pour soit disant nous sauver (en faisant la guerre, mais malheureusement pas la bonne).... "

Devant le si peu de clairvoyance du plus grand nombre, Traumatisés et lobo-formatés.... C'est sûr les gens préfèrent aller voir HULK et son gentil show Business, sur fond de retour à la barbarie

Donc Snadra, quand on ne pose le bon problème, on n'analyse pas ses causes,
Thomas et le PSUNE propose la seule solution qu'il voit au problème.
Il n'y aura pas une troisième voie.....

Il faut donc regarder la réalité telle qu'elle est et non telle qu'on nous la fait croire. (Ecoutez BFM la radio de l'éco, ils ont le sourire aux lèvres, ils n'ont jamais fait autant d'audiences, et les journalistes aux noms à particules, n'en peuvent plus et s'y croient à mort)....
Ca la fout mal quand même, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sandra
Optione
Optione


Féminin Nombre de messages : 166

MessageSujet: Re: Discussion à propos du capital   Sam 4 Oct - 15:07

smarty a écrit:
Bonsoir Sandra, je pense qu'a la fin du XXIème siècle, le capitalisme ne survivra pas, ...
Je pense aussi que le capitalisme ne perdurera pas.



A l’issue de la crise de 1929, des dispositions furent prises pour sécuriser l’économie. C’est pourquoi les manifestations de la crise de 2008 ne sont pas toutes les mêmes.

Un système global d’assurances fut mis en place. Les particuliers, les entreprises et les banques doivent s’assurer. Les sociétés d’assurance doivent elles-mêmes se prémunir auprès d’assurances d’assurances, comme Fannie Mae et Freddie Mac, par exemple. A un échelon supérieur, des fonds d’états et des fonds fédéraux participent à la garantie de la solvabilité. Enfin, les réserves nationales et internationales chaperonnent l’ensemble.
Avant 1929, les activités financières et celles de dépôts étaient réalisées par les mêmes établissements. Les difficultés apparues dans les finances affectèrent rapidement le secteur des dépôts. Une plus grande spécialisation des banques prévient maintenant d’une contagion immédiate.

La crise de 1929 se déroula selon les étapes suivent :
1- Les entreprises surévaluent les prévisions de la consommation, investissent trop et deviennent insolvables. La crise est financière.
2- Les difficultés se généralisent rapidement à tous les domaines bancaires à cause de la mixité entre finances et dépôts.
3- Le krach boursier est soudain. La récession s’est substituée à la croissance. La dépression s’instaure durablement.

La crise de 2008 se déroule autrement :
1- Des crédits à haut facteur de risque sont contractés d’une façon beaucoup trop répandue. Il s’agit là aussi d’un surinvestissement aboutissant à l’insolvabilité. La crise est financière.
Mais, les verrous font barrage à la propagation de la crise dont l’ampleur s’accroît donc isolément, tout du moins dans les premiers temps. Les déposants ordinaires ne ressentent pas d’effet concernant leurs comptes. Le système global d’assurances limites les faillites en reportant les dettes jusqu’à l’échelon le plus élevé.
2- Un lent passage de la première étape à la troisième s’effectue.
3- Aucun vrai krach ne s’est produit mais une longue érosion boursière se poursuit. La croissance a faibli, s’est annulée et a laissé place à la récession. Le processus dépressif se trouvant enclenché, reste à savoir si le point de non retour de son emballement est déjà franchi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://louve-intrepide.forumactif.com/portal.forum?sid=40b7e04d0
olivier carbone
Consul
Consul


Masculin Nombre de messages : 3912
Localisation : Russia

MessageSujet: Re: Discussion à propos du capital   Sam 4 Oct - 15:46

C'est juste une histoire de sous, qui ne se soucie absolument pas avant tout du bien commun et de l’intérêt général du peuple européen.....!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sandra
Optione
Optione


Féminin Nombre de messages : 166

MessageSujet: Re: Discussion à propos du capital   Dim 12 Oct - 18:39

Ce qui est grave, ce n'est pas une récession mais son emballement or c'est vraisemblablement ce qui va arriver si ce n'est pas déjà le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://louve-intrepide.forumactif.com/portal.forum?sid=40b7e04d0
olivier carbone
Consul
Consul


Masculin Nombre de messages : 3912
Localisation : Russia

MessageSujet: Re: Discussion à propos du capital   Lun 13 Oct - 8:51

Adrien E. a écrit:
Sandra a écrit:
Ce qui est grave, ce n'est pas une récession mais son emballement or c'est vraisemblablement ce qui va arriver si ce n'est pas déjà le cas.

Avec les "réformes" financières et bancaires en cours, et avec l'empressement des Etats à déverser de la monnaie sur demande (mais pas pour les entreprises ou les individus payeurs), ce que je vais m'employer à faire dans quelques jours c'est acheter autant d'actions possibles de banques.

Je pense que les cours vont quintupler en deux ans, ceux qui ont des liquidités aujourd'hui vont devenir riches. Mais je me trompe peut-être.

C'est une idée, mais il parrait aussi que ce seront les assureurs qui mèneront (la danse) les intérêts des 'citoyens du monde' désormais sous forme d'états policiers...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Algiz
Centurion
Centurion


Masculin Nombre de messages : 365
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: Discussion à propos du capital   Dim 19 Oct - 11:22

Le système capitaliste n'est pas à critiquer dans sa forme pure, mais simplement dans ce qu'il privilégie.

Il est tout à fait naturel qu'une nation comporte des clivages sociaux en son sein, cependant le capitalisme actuel applique une hiérarchie bâtie sur l'argent qui devient non pas une récompense mais un héritage vecteur de déterminisme.

Le rôle d'un véritable Etat socialiste, c'est d'harmoniser les inégalités au sein d'une synergie nationale favorisant la mobilité sociale et la construction d'une hiérarchie spirituelle définie par le mérite.

Les marxistes qui prononcent la lutte des classes sont en totale contradiction avec les lois naturelles car partisans d'une égalité verrouillée asphyxiant les aspirations de chacun au sein d'un système plat et médiocre.

L'Etat est l'émanation de la nation, son rôle n'est donc pas d'anéantir les classes mais de les orienter en vue d'assurer leur cohésion et d'éviter toute opposition interne à la communauté nationale, laquelle ne doit ni être rabaissée à une masse informe, ni se disperser en clivages, mais s'évertuer à la transcendance continuelle.

La nation et le peuple sont deux entités différentes, la première étant la transfiguration de la seconde, on parle alors de relation perpendiculaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sandra
Optione
Optione


Féminin Nombre de messages : 166

MessageSujet: Re: Discussion à propos du capital   Dim 19 Oct - 12:12

Cet exposé de l'économie décrit le fascisme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://louve-intrepide.forumactif.com/portal.forum?sid=40b7e04d0
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: Discussion à propos du capital   Dim 19 Oct - 13:36

Le socialisme c'est d'abord l'intérêt général qui prime sur les intérêts particuliers. C'est donc le bien commun avant tout. C'est également l'égalité, la différence reposant uniquement sur le travail, le talent et le mérite, et pas sur la spéculation. Cette égalité dans les faits s'apparente à une relative homogénéité sociale, sur un différenciel modéré entre le mieux payé et le plus mal payé.
Dans un état social, le chômage est réduit à un minimum fonctionnel, on est dans le quasi plein emploi, le travail étant considéré autant comme un droit que comme un devoir. La différence entre le vrai socialisme et l'utopie marxiste, c'est que seul le premier vise à susciter la prospérité.

Le socialisme français du XIXème siècle, à l'exception de certaines franges marxisantes, était un socialisme patriote et eurocompatible. Le socialisme fut revendiqué par des figures aussi variées que Saint-Simon, Leroux, Mazzini, Hugo, Proudhon et Blanqui. Jaurès en France, Bebel en Allemagne, l'incarnèrent remarquablement à la fin du XIXème siècle.

Le capitalisme doit être combattu non par le collectivisme (= babouvisme, marxisme, bolchevisme) mais par le socialisme, qui est une doctrine réaliste, conforme à la nature et aux aspirations de l'homme mais en même temps soucieuse de l'intérêt de la communauté. Le socialisme est un équilibre, un pont suspendu entre le communisme et le libéralisme, ces deux derniers étant des extrémismes destructeurs. Le monde est fait d'équilibre, et le socialisme équilibre la société et les individus, les entrepreneurs et les employés, l'Etat et les fonctionnaires.

Enfin, le socialisme c'est aussi le service public (ici européen) c'est à dire un Etat qui n'est pas réduit aux pouvoirs régaliens, mais a un rôle d'orientation de la société (par les plans) et un rôle incitatif. Il subventionne ainsi les entreprises qui vont dans le sens du progrès social et/ou au service de l'intérêt du peuple. L'Etat socialiste est par nature interventionniste et redistributeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: Discussion à propos du capital   Dim 19 Oct - 13:40

@ Algiz

Pour moi, "nation" et "peuple" sont synonymes. Ethnos = Demos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier carbone
Consul
Consul


Masculin Nombre de messages : 3912
Localisation : Russia

MessageSujet: Re: Discussion à propos du capital   Dim 19 Oct - 21:42

Agathos a écrit:
Par quoi allez-vous remplacer le capitalisme, je vous prie ?

Le socialisme comme expliqué par Thomas.
A moins que certains ici, préfèrent recevoir des ordres à coup de pieds au cul de Turques au boulot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier carbone
Consul
Consul


Masculin Nombre de messages : 3912
Localisation : Russia

MessageSujet: Re: Discussion à propos du capital   Dim 19 Oct - 21:58

Evidemment ce n'était pas le VRAI comme celui de Mazzini, Garibaldi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier carbone
Consul
Consul


Masculin Nombre de messages : 3912
Localisation : Russia

MessageSujet: Re: Discussion à propos du capital   Lun 20 Oct - 0:31

Agathos a écrit:
La théorie reste la théorie.

L’Europe est la patrie de la démocratie.
Elle est aussi la patrie du socialisme.
Les travailleurs européens doivent savoir qu’on les a sacrifiés sur l’autel du
libéralisme économique et du globalisme généralisé à tous les domaines,
et qu’ils n’auront pas de lendemains qui chantent, et leurs enfants encore moins, tu dois bien le savoir, c'est pourquoi de la pratique de la souffrance jusqu'au suicide, on passera directement à la pratique du relèvement de la civilisation Européenne et au progrès social qui l’accompagnera naturellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier carbone
Consul
Consul


Masculin Nombre de messages : 3912
Localisation : Russia

MessageSujet: Re: Discussion à propos du capital   Lun 20 Oct - 13:54

Notre socialisme Européen n'a rien à faire du tiers-monde, ni de la soupe de Washington.
Jusqu'où va-t-on descendre en parlant comme ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier carbone
Consul
Consul


Masculin Nombre de messages : 3912
Localisation : Russia

MessageSujet: Re: Discussion à propos du capital   Lun 20 Oct - 14:02

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: Discussion à propos du capital   Lun 20 Oct - 20:52

Agathos a écrit:
Si vous jugez les événement mondiaux selon la philosophie de votre chapelle, il n'y a plus de débat possible.

Une doctrine constituée est un puissant outil politique. Mais nous ne pouvons pas donner tout le raisonnement qui a amené à ces choix idéologiques. Le socialisme est une doctrine complexe, qui ne se résume ni au marxisme ni à la sociale-démocratie. Elle a eu des formes variées. Tu n'évoques que l'échec du bolchevisme/communisme, doctrine marxiste, doctrine irréaliste à nos yeux et qui ne nous concerne pas. Le socialisme reste à bâtir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: Discussion à propos du capital   Lun 20 Oct - 21:15

Agathos a écrit:
Cette rengaine est au moins aussi vieille que le livre d'Isaïe dans lequel elle se trouve déjà.

Pour un lecteur de Benoist, c'est plutôt étrange de la ressortir.

Que vient faire ce doctrinaire dans cette galère...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier carbone
Consul
Consul


Masculin Nombre de messages : 3912
Localisation : Russia

MessageSujet: Re: Discussion à propos du capital   Lun 20 Oct - 21:21

Agathos a écrit:
Cette rengaine est au moins aussi vieille que le livre d'Isaïe dans lequel elle se trouve déjà.

Pour un lecteur de Benoist, c'est plutôt étrange de la ressortir.

Pour un vrai socialisme, contre la fausse gauche et contre l'extrême-droite, le PSUNE, c'est ici !
Si tu es, pour ou contre le "néo-esclavagisme".
Fais le nous savoir.
On est dans une situation cataclysmique, tu offres quelle solution ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier carbone
Consul
Consul


Masculin Nombre de messages : 3912
Localisation : Russia

MessageSujet: Re: Discussion à propos du capital   Jeu 23 Oct - 21:54

Citation :
smarty a écrit:
Agathos a écrit:
Cette rengaine est au moins aussi vieille que le livre d'Isaïe dans lequel elle se trouve déjà.

Pour un lecteur de Benoist, c'est plutôt étrange de la ressortir.

Pour un vrai socialisme, contre la fausse gauche et contre l'extrême-droite, le PSUNE, c'est ici !
Si tu es, pour ou contre le "néo-esclavagisme".
Fais le nous savoir.
On est dans une situation cataclysmique, tu offres quelle solution ?

Oui, nous sommes social-istes.

Mais n'exagérons rien, la situation n'est pas cataclysmique.
LE DERNIER COUP BAS DU NEW WORLD ORDER
Les Chinois ont sur le dos la dette américaine LOL
Je prévois que le dollar implose en début 2009, les USA ont déjà la monnaie de rechange en réserve !
Une devise commune au Canada, USA et Mexique.
L' Améro

http://www.dailymotion.com/relevance/search/Hal%2BTurner%2Bmuestra%2Bel%2BAmero/video/x7152k_hal-turner-muestra-el-amero_news

pour le journaliste Hal Turner, ca lui a déjà couté sa carrière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sandra
Optione
Optione


Féminin Nombre de messages : 166

MessageSujet: Re: Discussion à propos du capital   Mer 14 Jan - 22:59

En dépit des, maintenant très nombreux, plans de « relance », la dépression économique qui s’est propagée hors des USA s’intensifie : la récession, plus intense qu’officiellement prévue, nourrit le cercle vicieux dépressif. En effet, les baisses de revenus plombent la consommation ; la chute de la consommation grève les revenus ; ainsi de suite …

Cela s’avère spectaculaire pour les secteurs automobile, aéronautique, naval, immobilier, hôtelier, touristique, artistique, et cætera.
Néanmoins, les produits et services quotidiens se trouvent aussi affectés, y compris ceux indispensables comme les soins de santé et les médicaments. Les USA viennent d’annoncer, concernant la récession, un recul de 2.7% des ventes au détail pour le mois précédent.
La moyenne de tous les reculs peut raisonnablement être considérée se trouvant beaucoup plus forte qu’environ 3% compte tenu des domaines quasiment en arrêt d’activité.

Les gouvernances des régimes promoteurs du capitalisme communiquent sur le thème de la nécessité de réformer. « Le capitalisme était un mauvais capitalisme et il faut le remplacer par le bon capitalisme. »
J’invite néanmoins à envisager une autre voie économique, à savoir englober l’économie dans le champ démocratique afin que sa gestion soit régulée par le pouvoir populaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://louve-intrepide.forumactif.com/portal.forum?sid=40b7e04d0
Diacre
Préfet
Préfet


Nombre de messages : 531

MessageSujet: Re: Discussion à propos du capital   Jeu 15 Jan - 2:00

Sandra a écrit:

Etes-vous favorable à une recapitalisation massive pas l’état ? Souhaitez-vous une intervention la plus faible possible de l’état ? Suggérez-vous une alternative au rôle actuel de l’état ? Toute analyse de la situation et toute proposition seront les bienvenues.

Pour faire simple, je suis favorable à une étatisation de tout ce qui touche à la macro-économie.
Concrètement cela signifie la re-nationalisation des grands agrégats industriels stratégiques, la mise en plaçe d'entreprises d'Etat sur des secteurs économiques en situation de quasi-monopole ou dépendant largement des importations (comme le textile), le controle des centrales d'achat, etc...

Tandis que tout ce qui touche à la micro-économie doit rester exclusivement du ressort du citoyen. Et on défiscalise un maximum à ce niveau pour permettre au réseau des petites entreprises de pouvoir s'épanouir.

Toute l'erreur du communisme aura été d'avoir tout nationaliser, jusqu'à la supérette du quartier.
Içi la liberté d'entreprendre est conservée, et une émulation économique se crée pour les grands formats avec une concurrence acharnée entre entreprises publiques et entreprises privées (comme lorsque la Régie Renault concurrençait Citroène et Peugeot).

Bien évidemment un tel système a un inconvénient majeur: Le role de l'Etat étant très important, beaucoup reposent sur les compétences des hommes politiques au pouvoir.
Il suffit donc que le pouvoir en plaçe soit incompétent ou corrompu pour que l'édifice croule.
Dès lors le citoyen doit voter avec discernement, et non pas pour n'importe qui.

[Dans notre système actuel, l'Etat n'ayant plus qu'un pouvoir très limité, voter n'a plus d'importance. Donc on peut se permettre de voter pour n'importe qui, ca ne change rien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier carbone
Consul
Consul


Masculin Nombre de messages : 3912
Localisation : Russia

MessageSujet: Re: Discussion à propos du capital   Jeu 15 Jan - 21:47

Sandra a écrit:


Les gouvernances des régimes promoteurs du capitalisme communiquent sur le thème de la nécessité de réformer. « Le capitalisme était un mauvais capitalisme et il faut le remplacer par le bon capitalisme. »
J’invite néanmoins à envisager une autre voie économique, à savoir englober l’économie dans le champ démocratique afin que sa gestion soit régulée par le pouvoir populaire.

Je salue au passage ta bonne volonté au changement, ou aussi que le peuple puisse choisir son futur ect..."
Mais vois tu Sandra, cette pièce de théatre qu'on nous joue (LA CRISE), et tu verras, le dollar va baisser inéxorablement, jusqu'au moment, ou enfin le MONDIALISME commencera son programme (cette crise ne sert qu'à cela, avant la dictature mondiale) sur ses monnaies communes, le Dollar, sera la monnaie première a disparaître au profit d'une monnaie commune au Canada USA et Mexique, et ce sera le signal pour les monnaies d'amérique du sud, et autres régions du monde, mais comme toi je ne souhaite que l'autarcie de notre Europe Nation et continent, nous laisserons t'il le temps?
C'est mal parti....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sandra
Optione
Optione


Féminin Nombre de messages : 166

MessageSujet: Re: Discussion à propos du capital   Mer 11 Mar - 21:30



Lors d'une période de ralentissement économique s'accompagnant d'une récession modérée, il peut survenir un réflexe conservateur voire sécuritaire favorable électoralement aux blocs centraux (PS, MODEM et UMP, pour la France, actuellement). Un vote plus revendicatif, plus différent, pour l'alternative est moins choisi.

Lors d'un krach économique soudain, rapidement très intense et saisissant, un réflexe, dans ce cas pouvant être particulièrement prononcé, survient presque à coup sûr, encore en faveur d'une conservation du régime.

Lors d'une dépression économique sévère et s'accélèrant mais évoluant assez lentement, tout du moins au début, c'est à dire comme celle que nous connaissons actuellement, un mûrissement politique se développe car les citoyens ont le temps de se poser des questions et de discuter du sujet. Il peut s'épanouir fortement de sorte que de nouveaux choix puissent s'imposer, grâce notamment aux élections. Les forces progressistes en bénéficient le plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://louve-intrepide.forumactif.com/portal.forum?sid=40b7e04d0
olivier carbone
Consul
Consul


Masculin Nombre de messages : 3912
Localisation : Russia

MessageSujet: Re: Discussion à propos du capital   Mer 11 Mar - 23:52

Mais ces nouveaux choix ne sont pas au rendez-vous.
Nos choix salvateurs par exemple...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sandra
Optione
Optione


Féminin Nombre de messages : 166

MessageSujet: Re: Discussion à propos du capital   Sam 9 Mai - 21:23

La dépression économique continue de se développer, la récession aux USA notamment s’étant officiellement portée à 6.7% au premier trimestre de 2009 et le nombre de chômeurs y ayant progressé conséquemment. La succession des plans gouvernementaux n’a pas enrayé le cercle vicieux dépressif ( → diminution de la consommation c’est à dire diminution des ventes → diminution des bénéfices → diminution des salaires, des investissements et des offres d’emploi → augmentation du chômage et de l’endettement → diminution du pouvoir d’achat → diminution de la consommation → ) et la sévérité de la crise s’amplifie toujours.

La plupart des entreprises cotées en bourse ont effectué ou projettent d’effectuer d’importantes restructurations impliquant des licenciements : leurs cotations boursières remontent ; elles participent à l’augmentation du chômage. Ainsi, la valeur des indices boursiers évolue à la hausse tandis que la récession s’intensifie. L’on observe donc un découplage entre la bourse et l’activité économique : la hausse provoquée par ces restructurations, par l’abaissement des taux et par l’injection de capitaux publics empêche les indices de traduire l’accentuation de la dépression économique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://louve-intrepide.forumactif.com/portal.forum?sid=40b7e04d0
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Discussion à propos du capital   Aujourd'hui à 18:28

Revenir en haut Aller en bas
 
Discussion à propos du capital
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» L’ONE introduit en Bourse une part de son capital dans EET
» [Discussion] Trouvailles H&M
» Discussion avec Charlotte - 2 ans
» A propos des noms des Magic Babies
» Le capital régional et coopératif Desjardins

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM DU PSUNE :: Débats sur l'Europe - Debates about Europe :: Général - General-
Sauter vers: