FORUM DU PSUNE

Forum socialiste européen
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Archéo-modernisme perse et désacculturation antiglobalitaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: Archéo-modernisme perse et désacculturation antiglobalitaire   Mar 25 Mar - 22:03

Citation :
Les cités-états de Sumer n'avaient pas de monarques ?

Pas au sens moderne où on l'entend. Les cités sumériennes avaient un système assez proche des cités grecques les plus républicaines ou des cités italiques. La monarchie est venue avec les envahisseurs akkadiens. Le roi sémite, le *m'lk (cf Moloch), était assez proche dans les faits du roi égyptien par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balthazar
Légat
Légat


Nombre de messages : 1032
Localisation : Nouvelle Angoulême

MessageSujet: Re: Archéo-modernisme perse et désacculturation antiglobalitaire   Mar 25 Mar - 22:17

Très apropprié, "m'lk". En IE on dit mlkos, mdr.
Et ça me fait penser à malik, tiens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://europepuissance.blogspot.com/
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: Archéo-modernisme perse et désacculturation antiglobalitaire   Mar 25 Mar - 22:24

Balthazar a écrit:
Et ça me fait penser à malik, tiens.

Et pour cause.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Archéo-modernisme perse et désacculturation antiglobalitaire   Mar 25 Mar - 22:38

Bienvenue shahpour!
Revenir en haut Aller en bas
shahpour
Pérégrin
Pérégrin


Nombre de messages : 10

MessageSujet: Re: Archéo-modernisme perse et désacculturation antiglobalitaire   Dim 13 Avr - 12:15

Rebonjour à tous,

Après une absence de quelques semaines particulièrement chargées, je reviens à vous. Merci encore de votre accueil, en particulier Sven et Ferrier.

Sur la question de la monarchie indo-européenne, je souscris davantage à la contre-argumentation avancée par Balthazar.

Pour tout dire, parler de "conception républicaine", cela sonne très franco-français à l'oreille d'un Perse.

Cet ultra-républicanisme militant et dogmatique, voire axiomatique, professé quasi unanimement ici, tropisme idéologique français datant de la Révolution française et non préexistant à celle-ci chez les Français du moins (mais existant certes ches les anciens Grecs, et encore pas chez tous), renforcé par la prégnance idéologique marxisante régophobe de la Révolution russe infiniment plus forte en France qu’ailleurs en Occident, conduit certains à nier le droit à la restauration de la Royauté en Perse, SEULE alternative historiquement LEGITIME et politiquement VIABLE et envisageable à l'épiphénoménal République islamique de l’ayatollah Khomeyni et de son successeur et quasi homophone Khamenei.

Shahpour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: Archéo-modernisme perse et désacculturation antiglobalitaire   Dim 13 Avr - 13:15

La conception républicaine que nous défendons est héritière de la Grèce, de Rome et de la Germanie ancienne (voir le modèle islandais), réactivée à l'époque moderne en Suisse et par la Révolution française, qui s'inspirait des modèles antiques.
Elle n'a rien à voir avec le terme de "république" qui est actuellement dans toutes les bouches chez les tenants du Système en Europe. Si on devait traduire en revanche "république" dans son sens originel c'est "intérêt général" (res publica) et polyarchie (pouvoir de plusieurs à la différence du pouvoir d'un seul).

Comme je l'ai dit par ailleurs, ce n'est que dans une optique d'efficacité que je m'interrogeais sur l'efficacité de prôner la restauration des Pahlavis d'un point de vue politique. Vous nous assurez, Shahpur, que c'est ce qu'il faudrait faire et je suppose que vous avez des éléments qui vous laissent penser qu'au cas où le régime islamiste actuel de l'Iran tomberait c'est vers ce modèle là qu'il faudrait que le pays se tourne.

Est-ce que cette idée augmente en popularité en Iran ? Est-ce que les nationalistes iraniens anti-islam (comme Sumka et quelques autres) partagent cet avis ?

PS: Ici nous utilisons le terme de "république" dans son sens véritable, dans son sens romain. Je précise également que nous rejetons le marxisme.

Bien amicalement Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: Archéo-modernisme perse et désacculturation antiglobalitaire   Dim 13 Avr - 13:20

Je précise qu'à choisir entre une monarchie pro-zoroastrienne et une "république" islamique, je choisirais bien sûr sans hésitation la première. Smile Aussi, cher Shahpur, je soutiens naturellement votre combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balthazar
Légat
Légat


Nombre de messages : 1032
Localisation : Nouvelle Angoulême

MessageSujet: Re: Archéo-modernisme perse et désacculturation antiglobalitaire   Dim 13 Avr - 17:49

Et pourquoi pas une République Fédérale d'Aryanie ?

Plutôt que la polyarchie (qui ferait un directoire ?) je suis pour la fédération, cad, in fine, le système pyramidal mais bien décentralisé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://europepuissance.blogspot.com/
shahpour
Pérégrin
Pérégrin


Nombre de messages : 10

MessageSujet: Re: Archéo-modernisme perse et désacculturation antiglobalitaire   Jeu 5 Juin - 10:57

Bonjour à tous
après un long silence, dû à plusieurs voyages à l'étranger et à une actualité politique iranienne surchargée.

Si vous avez eu le malheur de voir avant-hier soir sur France 2 le téléfilm "Retrouver Sara" , il vous intéressera peut-être de lire la lettre de protestation que j'avais fait parvenir à France 2 lors de sa première diffusion en 2006.
Inutile de dire qu'une seconde lettre de protestation a été prestement envoyée à France 2.

Ci-dessous un commentaire d'époque, datant de 2006, introduisant, pour quelques amis, la lettre de protestation de 2006 que je vais reproduire dans le prochain post.

------------------------------------------------------------------------

A lire pour décrypter le téléfilm "Retrouver Sara"

Pour ceux d'entre vous qui auraient eu le malheur d'avoir vu sur France 2 les lundi 8 et 15 mai dernier
l'abracadabrantesque téléfilm "Retrouver Sara" (adapté du récit autobiographique de Fabienne Brin,
victime d'un mari révolutionnaire anti-royaliste iranien islamo-marxiste dont la famille appartient à un groupe politique terroriste),
il vous intéressera peut-être de lire la lettre de protestation que j'ai fait parvenir au journaliste Christian-Marie Monnot,
responsable sur France 2 de l'émission "L'hebdo du médiateur", chargé de gérer les remontrances des télespectateurs.
Le téléfilm présente une version scandaleusement expurgée du livre (toutes les implications politiques sont omises) et a été réalisé par des gens qui n'ont vraisemblablement jamais rencontré d'Iraniens de leur vie...
Déjà que le livre était très édulcoré politiquement...
Mais il ne faudrait surtout pas contrarier des révolutionnaires terroristes installés en France, fussent-ils "iraniens"
(si cela a un sens pour des individus doublement acculturés par le marxisme et l'islamisme)!
On est tout de même en République régicide!!! Non, mais...

Commentaire sur la lettre de protestation:
Même si j'ai dû faire quelques [url]concessions rhétoriques minimes[/url]
de pure forme pour ne pas être trop politiquement incorrect,
le texte reste encore très indigeste pour les Républicains ultra-gauchisés...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shahpour
Pérégrin
Pérégrin


Nombre de messages : 10

MessageSujet: Re: Archéo-modernisme perse et désacculturation antiglobalitaire   Jeu 5 Juin - 11:15


Photos de plusieurs stars du cinéma iranien ayant toutes en commun d’avoir les yeux bleus (dans l’Iran des mollahs)
Voilà à quoi ressemblent les acteurs iraniens...
à comparer avec les acteurs beurs très typés choisis pour incarner des Iraniens dans le téléfilm "Retrouver Sara"!

Le téléfilm « Retrouver Sara » ou
COMMENT PEUT-ON ETRE PERSAN SUR FRANCE 2 EN 2006 ... et en 2008?


En tant qu’Iranien exilé en France depuis presque trois décennies, et au nom de la diaspora iranienne si nombreuse (5 millions) disséminée depuis la Révolution islamique de 1979 à travers toute l’Europe et l’Amérique du Nord, mais également au nom de tous mes compatriotes vivant toujours en Iran, je tiens à vous faire part de l’indignation générale qu’a légitimement suscitée, au sein de la communauté iranienne, la diffusion du téléfilm franco-belgo-espagnol Retrouver Sara produit par France 2 et diffusé en deux parties les lundi 8 et 15 mai derniers.


Une adaptation biaisée et tronquée

Etrange adaptation qui gomme sciemment l’arrière-fond politique du récit autobiographique de Fabienne Brin, qui ne manquait pourtant pas de rappeler expressément, dans son livre Retrouver Sara publié le 5 septembre 2002, que la famille de son compagnon iranien et père de ses deux enfants était affiliée, au plus haut niveau, au groupe sectaire islamo-marxiste des « Mojahedin du Peuple », à l’activisme et au lobbyisme politico-médiatique notoires et si redoutablement efficaces, et dont le ministre de l’intérieur Nicolas Sarkozy avait dit, neuf jours après la mémorable et spectaculaire « Opération Théo » ordonnée à leur encontre par le juge anti-terroriste Jean-Louis Bruguière, lors d’une tonitruante intervention au Sénat lors de la séance du 26 juin 2003 qu’« il s'agit d'une secte parmi les plus brutales et les plus cruelles, qui prône en outre un intégrisme islamiste doublé du marxisme le plus radical, pour ce qu'il en reste! »

Violence et Révolution

Peut-être faut-il également imputer à la violence spécifiquement islamo-révolutionnaire, si opposée à l’humanisme royal perse de Cyrus (cf. La Cyropédie de Xénophon), le comportement brutal et barbare du compagnon iranien (balafre infligée au couteau au visage de la mère de Sara). A cet égard, ce dernier ne serait-il point comparable à tous ces révolutionnaires qui soutinrent aveuglément l’ayatollah Khomeyni contre le Shah d’Iran, et collaborèrent à la consolidation sanglante du régime islamique khomeyniste pendant plusieurs années (les « Mojahedin du Peuple », pour leur part, ayant été évincés après 888 jours de collaboration très zélée avec Khomeyni), durant lesquelles ils se livrèrent aux actes les plus cruels et les plus barbares : lapidations de femmes parfois même enceintes, acide systématiquement jeté en pleine rue au visage délicat des jeunes femmes (ainsi défigurées à vie) qui refusaient de porter le voile islamique que le nouveau régime imposa manu militari (cf. milices islamistes), exécutions sommaires, lynchages sauvages à même le trottoir, arrestations arbitraires, tortures et massacres… Ces ex-révolutionnaires professionnels non repentants, parfois formés et entraînés dans des camps terroristes libyens, cubains, nord-coréens ou palestiniens, et évincés au terme de plusieurs années de collaboration active avec Khomeyni, et à qui bien des pays européens, tout particulièrement la France républicaine, patrie inaliénable depuis 1789 de tous les révolutionnaires de Lénine à Khomeyni en passant par Saloth Sar (alias Polpot), déroulèrent le tapis rouge, pourraient-ils éprouver le moindre remords à se comporter ainsi? L’adage populaire ne dit-il point « qui peut le plus peut le moins » y compris dans le domaine de la violence, fût-elle en l’occurrence conjugale plutôt que politique?


Opprobre général

L’occultation du passé politique des personnages jette ipso facto l’opprobre sur l’ensemble de la communauté iranienne, héritière d’une des civilisations les plus anciennes et les raffinées de l’Humanité, là où il ne faudrait voir qu’un comportement minoritaire imputable à une culture de violence politique propre aux phénomènes révolutionnaires extrêmes exaltés par des groupuscules sectaires. Comme l’indique également un autre détail très significatif : le fait qu’à plusieurs reprises la sœur du protagoniste porte, en France, le foulard, ce qui est très très atypique dans la diaspora iranienne où moins d’une Iranienne SUR MILLE le porte (à l’exception, d’une part, des familles de diplomates de l’Etat théocratique islamiste iranien en poste en Occident et tenues d’observer les normes vestimentaires obligatoires dans l’Iran post-révolutionnaire, et, d’autre part, des membres de la secte politico-religieuse (cf. N. Sarkozy et Olivier Roy) des « Mojahedin du Peuple » à l’instar de leur charismatique dirigeante immanquablement enfoulardée Maryam Radjavi).

Signalons également à ce sujet que même Shirine Ebadi, avocate iranienne, certes dissidente, mais régimiste (i.e. résolument partisane des institutions théocratiques prétendument réformables léguées par la funeste Révolution islamique de Khomeyni), lauréate du Prix Nobel de la Paix 2003, et se présentant d’ailleurs comme une dévote musulmane (cf. son autobiographie récemment parue « Iranienne et libre »), ne porte jamais le voile islamique lors de ces visites en Occident, réflexe naturel de toute Iranienne à qui l’on donnerait cette liberté de choix, comme ce fut le cas du temps du Shah en Iran même, et, en cela, la réaction de la brillante polémiste Chahdortt Djavann (auteur notamment du best-seller « Bas les Voiles ») est aussi emblématique de ce que ressentent les femmes iraniennes qui échappent à l’enfer totalitaire des ayatollahs.


Des scénaristes qui en rajoutent

Cependant, comment expliquer, sinon comme expression d’un préjugé culturel non fondé, que les scénaristes fassent dire au père iranien, « talibanisé » pour la circonstance, s’adressant à sa fille Sara : « une fille n’a pas besoin de s’instruire », alors que, même dans l’Iran rétrograde et régressif des mollahs, le nombre de jeunes femmes étudiantes à l’université dépasse celui des jeunes hommes ?


Le paradoxe araboïde

Mais il y a bien pire encore grâce à l’effarant directeur de casting Frédéric Amand. Le choix racialement connoté des acteurs censés incarner des Iraniens, tous sans exception d’origine arabe et très typés physiquement (cheveux frisés, teint très basané et accent et diction typiquement arabe), et le choix de leurs prénoms (Nadim, Maroun, Aziz …) et de leurs très improbables patronymes (Kundarji, Cheriaa, et plus choquant encore, le préfixe arabe « el » accolé au nom du principal protagoniste de l’histoire el-Maraqi, car il serait tout aussi absurde en France qu’en Iran de dire Christian-Marie el-Monnot), tous spécifiquement arabes et inexistants en Iran, trahissent le degré abyssal de méconnaissance des auteurs de ce téléfilm sur l’Iran, les Iraniens et l’iranité en général.

Par quelle perverse aberration a-t-on choisi de faire dire, tout au long du téléfilm, de manière récurrente, absurde, et finalement très schizophrénique, aux protagonistes ethniquement arabes, mais censément iraniens du film, que « les Iraniens ne sont pas des Arabes », alors que les responsables du casting, les premiers, ne semblaient pas en être le moins du monde convaincus, ne pouvant consentir, en vertu d’un évident préjugé racial totalement erroné, à confier les rôles d’Iraniens à des Européens de souche, fussent-ils au pire méditerranéens? Comme ce fut encore le cas récemment dans un épisode de la série « Préjudices » (produite par France 2) où, encore une fois, le rôle d’un jeune réfugié iranien était confié à un acteur d’origine arabe très typé également.


Comment peut-on être Persan?

Faut-il rappeler que contrairement aux pays arabes qui sont de langue et de race sémitiques, l’Iran, étymologiquement « le pays des Aryens », est une des plus vieilles nations indo-européennes du monde, constituée en Etat-Nation depuis plus de 2500 ans, ethniquement, culturellement et linguistiquement apparentée aux peuples d’Europe, et que de ce fait il n’est pas rare d’y rencontrer des types physiques tout à fait européens, voire typiquement nordiques (nombre d’yeux bleus et de blonds dans certaines provinces), et que le persan, idiome indo-européen et langue nationale de l’Iran depuis plus de deux millénaires, descend directement du vieux-perse, la langue parlée par l’empereur perse Cyrus le Grand et les Perses de l’antiquité (dont les Iraniens sont les descendants directs)? Et qu’au-delà de la longue et meurtrière guerre Iran-Irak qui opposa le monde perse (l’Iran) à l’ensemble du monde arabe qui fit bloc autour du leader panarabe Saddam, un antagonisme millénaire historique irréductible a toujours opposé la civilisation perse à la civilisation arabe?


Racisme et xénophobie

Bref, au moment même où la chaîne publique France 3 a décidé de consacrer toute sa programmation de la semaine à la promotion de la diversité et à la lutte contre la discrimination, et, de surcroît, sur fond de crise nucléaire avec l’Iran, était-il si judicieux et opportun que la chaîne d’Etat France 2 contribue à attiser de la sorte la haine de l’étranger, à alimenter en clichés éculés une islamophobie stérilement dépolitisée, tout en faisant l’étalage d’un incroyable mépris pour l’un des plus vieux peuples de l’Humanité, les Perses, que l’Europe entière admirait naguère encore, et ce, depuis la plus haute antiquité et au moins depuis Cyrus le Grand, ce tout-puissant Roi des Rois perse qui édicta la première charte des Droits de l’Homme (précieusement conservée au British Museum) et fonda le premier Etat laïc de l’Humanité, et qui fut jadis loué pour sa tolérance et son infinie sagesse, tant par les philosophes grecs que dans la Bible et qui fut célébré avec le faste qui se doit en 1971 à Persépolis par le défunt Shah d'Iran?


Paris, le jeudi 18 mai 2006
Aurmazdshid 28 Ordibehest 2565 A.C.

(selon le calendrier perse impérial en vigueur avant Khomeyni)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: Archéo-modernisme perse et désacculturation antiglobalitaire   Jeu 5 Juin - 17:32

Très bon article, Shahpour, bravo Smile

J'ai une question. Est-ce que pour vous Ahmadenijad, né dans un territoire on ne peut plus perse, est un authentique iranien ? Je ne parle pas du tout de sa religion ou de ses conceptions politiques, mais d'un point de vue anthropologique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nikaar
Préfet
Préfet


Masculin Nombre de messages : 775
Localisation : lille

MessageSujet: Re: Archéo-modernisme perse et désacculturation antiglobalitaire   Jeu 5 Juin - 18:05

Citation :
Faut-il rappeler que contrairement aux pays arabes qui sont de langue et de race sémitiques, l’Iran, étymologiquement « le pays des Aryens », est une des plus vieilles nations indo-européennes du monde

Article intéressant en effet.

J'ai une question : Est-ce que les Iraniens se sentent plutôt "sémitiques" ou alors ont-ils conscience qu'ils appartiennent à, comme tu les dis, une vieilles nation indo-européenne, et que par conséquent, ils se sentent proches des peuples européens ?

L'origine ethnique des anciens perses est-elle enseignée dans les écoles en Iran ? J'aurais tendence à penser que l'Etat iranien préfère insister sur la religion commune des iraniens et arabes plutôt que les nobreux points de convergence entre Iraniens et Européens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shahpour
Pérégrin
Pérégrin


Nombre de messages : 10

MessageSujet: Re: Archéo-modernisme perse et désacculturation antiglobalitaire   Ven 6 Juin - 19:33

Bonsoir,

Vaste et délicate question que l'anthropologie et la raciologie, qui plus est, appliquées au cas du président iranien vraisemblablement peu gâté par la nature et dont ne peut jamais juger que le phénotype, à défaut du génotype, le seul critère scientique qui vaille, car chez nombre d'Iraniens, les gènes récessifs (yeux bleus, cheveux blonds) existent, mais sont parfois simplement masqués, et sont bel et bien transmis, de génération en génération, puisqu'ils réapparaissent fréquemment. Mais j'aimerais connaître votre point de vue à ce sujet?

Si certains d'entre vous habitent en région parisienne ou ont prévu de monter à Paris, je les invite à venir demain, samedi 7 juin, à 14 heures, à un rassemblement royaliste persan qui se tiendra dans le 16ème arrondissement de Paris.
Ils pourront alors constater par eux-mêmes que les royalistes iraniens se distinguent même physiquement des Iraniens révolutionnaires, à croire qu'il s'agit de deux peuples distincts.
Ci-dessous, l'affiche du rassemblement royaliste.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: Archéo-modernisme perse et désacculturation antiglobalitaire   Ven 6 Juin - 20:59

Merci pour l'invitation. Malheureusement je ne suis pas parisien, mais je suis de tout coeur avec vous pour cette manifestation !

Est-ce que je peux faire de la publicité pour cette manifestation ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shahpour
Pérégrin
Pérégrin


Nombre de messages : 10

MessageSujet: Re: Archéo-modernisme perse et désacculturation antiglobalitaire   Ven 6 Juin - 21:55

Ferrier
Citation :
Est-ce que je peux faire de la publicité pour cette manifestation ?

Oui sans restriction.
Nous serons probablement quelques centaines de royalistes persans en compagnie de sympathisants français (nationalistes, royalistes, etc.) qui ont été appelés à ce joindre à nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Archéo-modernisme perse et désacculturation antiglobalitaire   Aujourd'hui à 20:41

Revenir en haut Aller en bas
 
Archéo-modernisme perse et désacculturation antiglobalitaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Découvertes archéologiques dans la Hague (50).
» Histoires, archéologie et anthropologie.
» Les fouilles Archéo de Louviers (27).
» Une première Archéologique.
» Fouilles Archéologiques chez Guillaume

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM DU PSUNE :: Débats sur l'Europe - Debates about Europe :: Géopolitique européenne - European geopolitics-
Sauter vers: