FORUM DU PSUNE

Forum socialiste européen
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Archéo-modernisme perse et désacculturation antiglobalitaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
shahpour
Pérégrin
Pérégrin


Nombre de messages : 10

MessageSujet: Archéo-modernisme perse et désacculturation antiglobalitaire   Sam 15 Mar - 15:55

Ci-dessous un article que j'ai réactualisé et augmenté à l'occasion du 8 mars 2008 et que j'avais initialement rédigé dans une version moins complète l'an passé.
Les commentaires sont les bienvenus.

Archéo-modernisme perse
ou la voie de la désacculturation antiglobalitaire


par Shahpour, exilé perse, 75 ans

Alors que la France, à l’instar de nombreux pays dans le monde, a célébré en ce 8 mars 2008 la « Journée de la Femme » officialisée seulement en 1982 par le président socialiste François Mitterrand, il convient de se rappeler que cette journée internationale, qui fut proclamée au congrès de Copenhague de 1910 par la militante socialiste Klara Zetkin (Allemande qui mourra en exil en URSS à Moscou), future cofondatrice, avec Rosa Luxemburg, du Parti communiste allemand, fut instaurée pour la première fois officiellement par Lénine en 1921 et que, dès lors, les communistes à travers le monde n’auront de cesse de tenter d’imposer cette date, conformément à une stratégie proto-gramsciste qui se prolonge jusqu’à nos jours, comme l’atteste le quasi-monopole exercé, plus que jamais, par la gauche, et plus particulièrement l’ultra-gauche révolutionnaire, sur les mouvements féministes instrumentalisés à des fins de pure politique politicienne.

Des particularismes et de l’ONU
D’aucuns argueront que cette date aura été ratifiée par les Nations Unis dès 1977 et que, de ce fait, et indépendamment de son origine historique clairement d’inspiration socialiste (par quoi il faut entendre « communiste »), elle peut prétendre à une universalité que lui aurait conférée cette instance internationale. Or il n’est que de se reporter à la résolution (32/142) relative à cette célébration et votée en séance plénière de l’Assemblée Générale des Nations Unies le 16 décembre 1977, il y a trente ans, pour constater qu’elle dispose expressément, en son aliéna 5, qu’elle « invite tous les Etats à proclamer, comme il conviendra en fonction de leurs TRADITIONS et COUTUMES historiques et nationales, un jour de l’année Journée des Nations Unies pour les droits de la femme et la paix internationale ». Nulle question donc d’imposer une date unique, bien au contraire, puisque, dans leur sagesse, les rédacteurs de la résolution 32/142 de l’ONU ont tenu compte des particularismes historiques qui fondent la diversité des nations, bien loin d’une vision mondialiste monolithique et réductionniste que professent de nos jours les altermondialistes ou leurs alter ego et frères ennemis, tenants d’un ordre mondial abrasif apatride et négateur des nations.

Tradition française versus Abandon de souveraineté
Comment une aussi vieille nation que la France ne saurait-elle puiser dans son riche et prestigieux passé (et l’on pense immanquablement à la figure sanctiforme de Jeanne d’Arc) ou, au choix, dans son histoire nationale plus récente, pour élire une date de célébration à fortes connotations symbolique et historique qui lui soit propre, dérogeant ainsi à l’abandon de souveraineté culturelle nationale consentie de facto par tant de pays qui se bornent à officialiser servilement une date instituée par Lénine il y a 87 ans ?
C’est dans cet esprit souverain[iste] et national que l’Iran monarchique sous le règne des grands Rois de la dynastie Pahlavi fut l’un des rares pays au monde à ne jamais succomber à la tentation marxisante du 8 mars, célébrée déjà officieusement dans maints pays et officiellement dans tous les pays communistes.

Le contre-exemple de la Perse
Outre l’antique fête païenne perse de Spandarmazgan d’origine purement zoroastrienne, antique « Journée de la femme perse », célébrée en Iran le 29 Bahman du calendrier solaire perse (= 18 février), et ce, depuis les temps immémoriaux, selon la tradition dès l’époque du prophète aryen Zarathoustra, le premier Roi de la nouvelle dynastie Pahlavi Reza Shah le Grand (1878-1944) innova au XXe siècle et instaura le 17 Dey (=6 janvier) qui commémorait annuellement le décret d’interdiction universelle du voile qu’il avait promulgué en 1936, infiniment plus audacieux que la loi française du 15 mars 2004 laquelle bannit, de manière d’ailleurs non explicite, en terre laïque de tradition chrétienne, le port du voile islamique dans les seules écoles et lycées publics.

Le jour où le voile fut banni de Perse : Journée de la femme jusqu’en 1979
En effet, à compter du 6 janvier 1936 et, du jour au lendemain, l’Iran, pays nominalement musulman depuis plus d’un millénaire, rejetait cette ultime trace infamante d’oppression acculturante islamique jadis imposée par les mollahs (lesquels avaient été réduits par le Roi à quantité négligeable), et le voile était interdit en tous lieux, dans la rue comme dans les universités.
Bien que l’interdiction stricte du voile fut, par la suite, sous le règne de son successeur et fils aîné Sa Majesté le Roi des Rois Shah-in-Shah Aryamehr M.-R. Pahlavi (qui régna de 1941 à 1979), du fait des aléas politiques, quelque peu assouplie dans la pratique, le 17 day (=6 janvier) restera la date officielle immuable de la « Journée de la Femme » en Iran durant tout le règne de la dynastie archéo-moderniste Pahlavi, en manière de pacte d’allégeance, annuellement renouvelé, au décret royal émancipateur qui avait affranchi la femme perse du joug millénaire islamique pour lui redonner son antique statut d’égale de l’homme…

1979 : L’union des totalitarismes pour abattre la monarchie perse
Ceci jusqu’à l’alliance funeste des communistes et des islamistes, militants totalitaires fraternellement unis sous la bannière étoilée de l’Islam giscardo-cartérien sous l’égide de l’hôte de Neauphle-le-Château, l’ayatollah Khomeini, qui renversèrent en 1979 la plus ancienne monarchie du monde indo-européen et abolirent instantanément la célébration jugée « blasphématoire » et « impie » du 17 dey (6 janvier), lui substituant, vainement et sans grand succès populaire, une date non "païenne" et islamiquement correcte, le 20 jamad-al-thani du calendrier arabo-islamique, date supposée de la naissance de Fatima, la fille du prophète arabe Mahomet, date au demeurant mobile par rapport aux calendriers perse et grégorien, tous deux solaires contrairement au calendrier islamique lunaire.

L’intelligentsia de gauche, caution de la BARBARIE islamo-révolutionnaire antiféministe
L’intelligentsia international[ist]e de l'ultra-gauche caviar, jamais repentante, sélectivement hypermnésique et opportunément amnésique, voudrait aujourd’hui faire oublier qu’elle participa très activement à la Révolution islamique anti-féministe de 1979, qu’elle soutint unanimement au travers de ses plus grandes figures (dont la papesse du féminisme, Simone de Beauvoir, membre éminent du comité de soutien de l’imam de Neauphle-le-Chateau et qui fit personnellement le voyage à Téhéran) le misogyne et obscurantiste ayatollah Khomeini qui, pour seul titre de gloire, s’était élevé, seize ans plus tôt en 1963, contre le droit de vote accordée par voie référendaire aux femmes iraniennes par le Shah qui faillit y perdre son trône devant l’opposition des forces rétrogrades qui tentèrent alors de se soulever avec déjà l’appui ou, dans le meilleur des cas, le silence complice des intellectuels et des féministes occidentaux.
Cette internationale des belles âmes de gauche au discours droit-de-l'hommesque virulemment anti-shah ferma soudainement, en 1979, les yeux sur toutes les horreurs perpétrées (lapidations, amputations, exécutions massives) dès les premières semaines en Iran principalement par les révolutionnaires de gauche, alliés de circonstance (pas vraiment paradoxaux ) des islamistes et de Khomeini, et n’émit pas la moindre réserve ni la moindre protestation contre l’incroyable et spectaculaire régression du statut de la femme iranienne qui perdit, on ne le rappellera jamais assez, dans les toutes premières semaines de la Révolution, presque tous les droits que les Rois de la dynastie antiquisante Pahlavi lui avaient, au grand dam des mollahs, octroyés pendant un demi-siècle et à qui le voile fut désormais imposé manu [para-]militari par des milices islamistes omniprésentes quadrillant toutes les rues et agissant comme une armée d’occupation arabolâtre en terre aryenne perse.

Bas les masques !
Interrogée en 2001 par une journaliste envoyée en Iran par L’Humanité, Maryam Firouz, veuve octogénaire du secrétaire général du parti Toudeh, parti communiste iranien totalement inféodé à la défunte URSS, et présentée par le journal communiste français comme une « figure de légende du féminisme iranien » (sic !) affirmera au sujet de son allégeance faustienne inconditionnelle à l'ayatollah Khomeini « Je l’ai soutenu dès le début et je le referais si c’était à refaire, malgré tout ce qui est arrivé. Je ne regrette pas un seul jour de ma vie », et finissant par tomber le masque du pseudo-féminisme, prétendument le combat de toute sa vie, elle avouera impudemment : « aujourd’hui, je suis droite sur mes jambes, j’ai gardé mes idées, et je me sens victorieuse. Car nous avons réussi une chose extraordinaire : éradiquer* la monarchie. »... au prix de l'asservissement brutal de la femme perse et de la création simili-frankensteinienne d'un néo-totalitarisme islamique khomeiniste apocalyptique ravageur qui, par contagion, a, depuis lors, embrasé le monde entier .

Féminisme « huit-mars-iste », stade suprême du marxisto-gramscisme
Le féminisme, noyauté, récupéré et instrumentalisé par l’extrême gauche, et son corollaire symbolique, la célébration du 8 mars, ne seraient-ils pas finalement le stade suprême d’un proto-gramscisme crypto-marxiste qui trahit la cause qu’ils prétendent servir ?


Shahpour
exilé perse (75 ans)


*NB :
Que pèsent 29 années (1979-2008) de « Ripouxblique » islamique, totalitaire, barbare et terroriste en regard de plus de 2500 ans de Monarchie perse?

Qui pourra jamais « éradiquer » (pour reprendre le mot de la communiste pseudo-féministe Maryam Firouz) la « monarchie » de la patrie du Roi des Rois perse Cyrus le Grand et du grand poète épique perse Ferdowsi, auteur de l’incomparable et très populaire « Shahnameh », « Le Livre des Rois » et ses 100 000 vers sublimes en pur persan, ode à la monarchie perse antéislamique et zoroastrienne, rédigé il y a mille ans, réponse nationalisto-royaliste à l’islamisation forcée de la terre aryenne et royale de Zarathoustra et du Roi des Rois Jamshid, fondateur, selon les Traditions il y a plus de 5000 ans, du Nouvel An perse, fête éminemment royale, aryenne et zoroastrienne aujourd’hui encore célébré avec faste en Iran ainsi que par tous le Iraniens à travers le monde (normalement le 21 mars de chaque année hors année bissextile)?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balthazar
Légat
Légat


Nombre de messages : 1032
Localisation : Nouvelle Angoulême

MessageSujet: Re: Archéo-modernisme perse et désacculturation antiglobalitaire   Sam 15 Mar - 17:26

Texte sympa. Smile
Ontocratie demain !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://europepuissance.blogspot.com/
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: Archéo-modernisme perse et désacculturation antiglobalitaire   Sam 15 Mar - 18:43

Merci pour ce beau texte et instructif. Je tenterai d'y répondre dès demain. L'empire Pahlavi n'a pas toujours fait ce qu'il fallait, mais il faut reconnaître l'élan "archéo-futuriste" qui animait les deux shahs.

Néanmoins, comme je vois que vous évoquez positivement les racines indo-européennes de l'Iran, je pense qu'il est tout à fait possible de les concilier pour l'Iran de demain avec une conception républicaine (au sens indo-européen du terme) de l'iranité, en sachant que les Indo-Européens originels avaient une structure politique républicaine, le roi ou *regs étant une sorte de président de la république, et que le concept de monarchie vient des civilisations moyen-orientales non indo-européennes (et non sumériennes non plus d'ailleurs).

Pourquoi pas une (autre) république si pro-zoroastrienne et pan-iranienne ?

Je précise que j'approuve l'essentiel de votre texte, et il me semble que le 21 mars était une fête en l'honneur de Mithra en plus d'être celle de la nouvelle année, mais que je m'interroge juste, pour des raisons d'efficacité politique, sur la question république/monarchie. De la même façon, un socialisme non-marxiste à l'iranienne serait aussi je pense une démarche efficace. La preuve que les marxistes ne sont pas de vrais socialistes, c'est leur soutien à la réaction islamiste (Khomeiny n'a jamais été autre chose qu'un ultra-réactionnaire et c'est un mensonge que de parler de "révolution" islamique) et votre texte est justifié, là aussi. L'aveu de cette communiste iranienne que vous évoquez est significatif... et vos remarques pleinement justifiées.

Bien amicalement Smile

PS: et courage ! Smile je suis convaincu que le gouvernement islamiste, tôt ou tard, tombera, et que si une Grande Europe, fidèle à ses racines, communes avec l'Iran, voyait le jour, elle pourrait agir utilement en ce sens. Afin que l'Europe, l'Inde et l'Iran, civilisations parentes, puissent sceller un pacte éternel.


Dernière édition par Ferrier le Sam 15 Mar - 18:54, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: Archéo-modernisme perse et désacculturation antiglobalitaire   Sam 15 Mar - 18:45

Et j'oubliais, bienvenue sur notre forum, Shahpour ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: Archéo-modernisme perse et désacculturation antiglobalitaire   Sam 15 Mar - 19:00

Les magouilles électorales en Iran continuent...

Citation :
Les conservateurs ont remporté la majorité des sièges au Parlement lors des élections vendredi en Iran, selon les résultats partiels communiqués, samedi 15 mars, par le ministre de l'intérieur Mostafa Pour Mohammadi. "Plus de 71% des sièges du Parlement ont été gagnés par les défenseurs des principes", la principale liste des conservateurs, a dit le ministre dans une conférence de presse à Téhéran. Il a ajouté que ce nombre "pourrait changer de 2 % à 3 % avec de nouveaux résultats". Le taux de participation a été d'environ 65 %, à dit, samedi 15 mars, un responsable du ministère de l'intérieur à la presse.

Les autorités avaient multiplié les appels à une participation massive à ce scrutin afin d'en faire une démonstration d'unité nationale face aux "ennemis" de l'Iran. Les précédentes élections législatives, en 2004, avaient enregistré le taux de participation le plus bas à 51,2 %, alors que le plus élevé avait été 71 % en 1996. La participation était la seule inconnue du scrutin vendredi, les conservateurs devant conforter leur contrôle sur la chambre après la disqualification massive de candidats réformateurs.

alors que tout le monde sait qu'Ahmadenijad est de plus en plus impopulaire... mais c'est facile de gagner des élections quand on interdit aux opposants et aux modérés de se présenter. Le vrai dirigeant de toutes façons n'est pas élu, à savoir le mojtahed Khameneï (le terme d' "ayatollah" est il me semble un terme d'honneur, Shahpour nous le confirmera peut-être, et donc il ne faut pas l'utiliser).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dras
Légat
Légat


Masculin Nombre de messages : 1320
Localisation : sud de la France;sud-ouest de l'Europe...

MessageSujet: Re: Archéo-modernisme perse et désacculturation antiglobalitaire   Sam 15 Mar - 19:00

Exact, bienvenue camarade
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruno
Consul
Consul


Masculin Nombre de messages : 2109
Localisation : Nation européenne.

MessageSujet: Re: Archéo-modernisme perse et désacculturation antiglobalitaire   Sam 15 Mar - 19:23

Bienvenue à vous shahpour

_________________
- La nature comme socle, l'excellence comme but, la beauté comme horizon. - Μολών Λαβέ !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neusp.eu
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: Archéo-modernisme perse et désacculturation antiglobalitaire   Sam 15 Mar - 19:23

Shahpour vous demande aussi de commenter son texte, chers amis Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balthazar
Légat
Légat


Nombre de messages : 1032
Localisation : Nouvelle Angoulême

MessageSujet: Re: Archéo-modernisme perse et désacculturation antiglobalitaire   Sam 15 Mar - 19:26

En confirmation de ce que tu dis sur la tendance sémitique au despotisme, et en infirmation de ce que tu dis sur le charactère strictement réactionnaire de Khomeini (de toute façon le progressisme en soi est oriental et néfaste) : Khomeini a pratiqué la bida, l'innovation, et sur les points les plus fondamentaux.
En effet, le vilayet-i-faqih (cad l'accaparement par lui même - en tant qu'interprétateur religieux en chef, disons - du pouvoir politique suprême) n'est pas du tout inscrit dans la tradition shiite, ou plus généralement islamique.
Je dirais que son reniement de l'aryanité lui a fait recourir au despotisme oriental pour lui même. Mais il faudrait pondérer ça encore, dans la mesure ou la séparation du religieux et du temporel est, elle aussi, une production orientale, sémitique, et par dessus tout mosaïque. Donc quelque part, la fin de cette distinction est une sortie du mosaïsme ; c'est très paradoxal, en fait : une sortie du fond du mosaïsme au service des tendances pratiques les plus extrêmes de celui ci.
Enfin, en tout cas, je pense que le régime actuel prépare bien le terrain pour une bien meilleure suite.


Dernière édition par Balthazar le Sam 15 Mar - 20:14, édité 2 fois (Raison : Petites corrections sémantiques)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://europepuissance.blogspot.com/
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: Archéo-modernisme perse et désacculturation antiglobalitaire   Sam 15 Mar - 19:34

Citation :
Enfin, en tout cas, je pense que le régime actuel prépare bien le terrain pour une bien meilleure suite.

C'est ce que dit l'universitaire Ramine Kamrane dans son dernier livre, "Le vingtième siècle iranien", où il pense sérieusement que le régime actuel pourrait être remplacé par un régime nationaliste iranien, pro-impérial et pro-zoroastrien.

En Iran, actuellement, les prénoms zoroastriens sont très à la mode. C'est significatif. La résistance à Khamenei n'est pas politique, elle est seulement culturelle. Demain, elle sera aussi politique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balthazar
Légat
Légat


Nombre de messages : 1032
Localisation : Nouvelle Angoulême

MessageSujet: Re: Archéo-modernisme perse et désacculturation antiglobalitaire   Sam 15 Mar - 20:16

Bon mais quid de la pertinence du zoroastrisme ?!
Je ne crois pas à la résurrection de cultes morts. Je crois par contre à la régénération du vivant selon ses principes les plus fondamentaux, potentiellement éternels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://europepuissance.blogspot.com/
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: Archéo-modernisme perse et désacculturation antiglobalitaire   Sam 15 Mar - 20:23

Citation :
Je ne crois pas à la résurrection de cultes morts.

Il y a 100.000 zoroastriens en Iran et d'autres en Inde. Ce n'est pas un culte mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balthazar
Légat
Légat


Nombre de messages : 1032
Localisation : Nouvelle Angoulême

MessageSujet: Re: Archéo-modernisme perse et désacculturation antiglobalitaire   Sam 15 Mar - 20:32

J'avais lu des propos comme quoi ce zoroastrisme est profondément dénaturé (peut-être impregné de 'zurvanisme' je ne sais plus trop / ceci étant dit, le zurvanisme est très intéressant en tant que tel ; c'est une subordination du bien et du mal au principe unique du temps).
Je crois que c'était dans La cinquième mort de Zarathushtra, de Jean Kellens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://europepuissance.blogspot.com/
eurokampf
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 640
Localisation : Weissesland

MessageSujet: Re: Archéo-modernisme perse et désacculturation antiglobalitaire   Dim 16 Mar - 10:00

Certes ce n'est pas un culte mort mais pas majoritaire non plus. Surtout lorsque l'on sait ce que subissent les zoroastriens en Iran.

En Indes les zoroastriens se situent au Penjab et au Bengale occidental et Uttar padresh, mais là encore ils paratgent leur place avec d'autres minorités. Sachant que les zoroastriens ne représentent même pas 1% de la population indienne.


En Iran, où la religion était dominante auparavant, les zoroastriens sont 30 000 d'après les sources officielles. Et sont comptabilisés avec les autres minorités (juifs, chrétiens, sabéens et bahias) et l'ensemble représente 2% de la population iranienne. Dont la majorité est musulmane et à 87% chiite. Ca ne fait pas beaucoup de chance de survivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shahpour
Pérégrin
Pérégrin


Nombre de messages : 10

MessageSujet: Archéo-monarchie indo-européenne   Mer 19 Mar - 10:10

Archéo-monarchie indo-européenne perse

Tout d'abord, merci à tous, et en particulier à l'administrateur du Forum, Ferrier, de cet accueil chaleureux.
Merci aussi à tous les autres, notamment:
Balthazar, dras, Bruno, eurokampf qui m'ont gratifié de quelques mots.

Pour résumer, disons seulement que j'ai lu finalement peu de commentaires sur le fond.
J'aurai éventuellement bien des remarques à faire sur de nombreux points de vos commentaires.
Mais je ne voudrais pas que mes remarques soient dix fois plus longues que vos commentaires succincts et efficaces, cela serait par trop indigeste et contre-productif.

Par la suite, je traiterai, un à un, les différents points que vous avez abordés dans vos remarques,
parmi lesquels et non exhaustivement listés:
-"conception républicaine"
-"zurvanisme",
-"zoroastrisme" en Iran et sa popularité grandissante,
-"culte de Mithra",
-Nowrouz, le Nouvel An perse,
-"Ramin Kamran",
-"Khameneï",
-"Ahmadinejad",
-résistance "politique" intérieure et extérieure (que vous semblez méconnaître) contre le régime des mollahs,
-Iran de demain, libéré du joug des mollahs...

Mais je préfère que l'on progresse point par point.
Un point à la fois, pour ne pas ajouter à la confusion sur des sujets finalement mal connus ou méconnus.

J'irais donc droit au but.
J'ai été, en tant que vieux Persan royaliste, très étonné de la première de vos remarques.

Ferrier:
Citation :
le concept de monarchie vient des civilisations moyen-orientales non indo-européennes

Je demande des explications et des preuves d'une telle assertion.

Pour nous, Perses, notre monarchie aryenne a toujours été purement indo-européenne.
Comme l'attestent, entre autres, nos propres Traditions, en particulier notre "Shah Nameh", "Le livre des Rois", cité dans mon post.

J'insiste donc pour connaître vos arguments.

Je voudrais, pour éviter toute interférence, que vous ne versiez pas, dans ce débat, d'arguments dits "négatifs", du style:
  • les "Indo-européens avaient une conception républicaine du Roi indo-européen, le *regs",

  • or la Perse n'était pas républicaine,

  • donc...,

syllogisme qui postule la véridicité de la prémisse majeure,
alors que celle-ci, l’institution politique « royale » des proto-Indo-Européens que vous interprétez problématiquement comme "républicaine", sera l'objet de notre deuxième discussion, totalement indépendante.

J'entends, au contraire, que vous expliquiez, de manière probante et factuelle, au moyen d' arguments historiques dits "positifs", en quoi, selon vous, la monarchie perse serait, dans les faits, le fruit d'une acculturation institutionnelle alléguée, i.e. à vous lire, d'une supposée contamination culturelle et politique due prétendument aux cultures mésopotamiennes limitrophes.

Heureux de voir que cette solidarité fraternelle et sororale entre Indo-Européens à l’endroit du peuple perse fait encore vibrer nos frères et soeurs de la lointaine Europe et de France.
Heureux de voir la jeunesse d'Europe se ressourcer dans ses racines les plus profondes.

J-1 avant le Nowrouz, le Nouvel An perse, fête païenne zoroastrienne, royale (fondée par le Roi antique aryen Jamshid, cité dans l'Avesta de Zarathoustra) et aryenne (indo-européenne), cauchemar annuel des ayatollahs, anti-paganistes, anti-royalistes et arabolâtres, bref anti-perses congénitaux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: Archéo-modernisme perse et désacculturation antiglobalitaire   Mer 19 Mar - 18:16

Mon jugement était purement comparatiste. J'ai analysé les systèmes politiques chez tous les peuples indo-Européens. On trouve des monarchies dans la Grèce mycénienne, à Rome, chez les Hittites, en Iran et en Inde, donc chez des peuples en contact avec les peuples méditerranéens, qui eux connaissaient des monarchies, ainsi en Crète, chez les Sémites, chez les Elamites également ou dans la civilisation de l'Indus. En Europe du Nord, la monarchie y fut en revanche extrêmement tardive.

Ce que je veux dire, c'est que quitte à revenir à une conception indo-européenne du pouvoir, un de vos arguments, et que j'approuve, autant le faire totalement et ne pas s'arrêter à une forme spécifique de pouvoir. On peut dire la même chose de la religion, à savoir faut-il défendre le zoroastrisme ou mazdéisme ou prôner carrément le retour au paganisme iranien pré-zoroastrien (où les yazatas étaient encore appelés devas). Il est sûr que depuis Cyrus le Grand, il y a 2.500 ans, la Perse a été gouvernée par des shahs, la traduction la plus proche étant "empereur" comme dirigeant d'un shahr.

Je parle donc d'une conception républicaine bien antérieure à l'existence même de l'Iran. Mais cela nous amènerait à un débât érudit, et éloigné d'un intérêt fondamental, la chute du régime actuel. Smile


Dernière édition par Ferrier le Mer 19 Mar - 18:40, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nikaar
Préfet
Préfet


Masculin Nombre de messages : 775
Localisation : lille

MessageSujet: Re: Archéo-modernisme perse et désacculturation antiglobalitaire   Mer 19 Mar - 18:22

Bienvenu à toi Shapour ! heureux de voir un Perse fier de ses racines anté-islamiques.

Sinon je ne connais pas le rôle qu'avait la femme dans la perse antique. Pourrais tu nous en dire plus ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: Archéo-modernisme perse et désacculturation antiglobalitaire   Mer 19 Mar - 18:24

Citation :
le fruit d'une acculturation institutionnelle alléguée, i.e. à vous lire, d'une supposée contamination culturelle et politique due prétendument aux cultures mésopotamiennes limitrophes

Je vous ai livré dans le message précédent mon analyse. En Europe, nous avons une définition plus précise de ce qu'est une république. Pour moi, la "république" islamique n'est pas une république du tout, mais une théocratie parfaitement orientale et parfaitement insupportable également et je soutiens, que cela soit bien clair, votre combat. Par ailleurs, je ne nie en rien les qualités de la dynastie Pahlavi, Reza Shah, le fondateur, ayant fait beaucoup pour son pays et son peuple. Je m'interroge simplement sur l'opportunité politique de prôner un rétablissement de la monarchie en Iran. Maintenant, peut-être ai-je tort et peut-être que de plus en plus d'Iraniens partagent votre avis. Peut-être en effet qu'à côté d'une République Européenne peut vivre comme allié indéfectible une Royauté Iranienne accomplissant le rêve des pan-iraniens et des Iraniens fidèles à la foi ancestrale.

--- Je vous propose de passer à un autre sujet que vous avez introduit, à savoir la religion indigène en Iran ("zurvanisme", "zoroastrisme" en Iran et sa popularité grandissante, "culte de Mithra", Nowrouz, le Nouvel An perse). A titre personnel, le dieu iranien que je préfère est l'homologue de Mars à Rome, à savoir Bahram/Verethragna (ex-Indra).

Bien amicalement Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: Archéo-modernisme perse et désacculturation antiglobalitaire   Mer 19 Mar - 18:39

Je trouve par ailleurs très intéressante la figure historique du général iranien Bahram Aryana.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balthazar
Légat
Légat


Nombre de messages : 1032
Localisation : Nouvelle Angoulême

MessageSujet: Re: Archéo-modernisme perse et désacculturation antiglobalitaire   Mer 19 Mar - 22:17

http://www.college-de-france.fr/default/EN/all/lan_rel/index.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://europepuissance.blogspot.com/
shahpour
Pérégrin
Pérégrin


Nombre de messages : 10

MessageSujet: anniversaire de la naissance du prophète Zarathoustra   Mar 25 Mar - 9:28

Aujourd'hui : anniversaire de la naissance du prophète aryen Zarathoustra
au sixième jour du Nouvel An perse, Nowrouz, fête païenne mazdéenne royale



Rebonjour à tous,

Merci à nikaar pour son message d'accueil.
On reparlera, en temps et en heure, du statut étonnamment moderne de la femme dans la Perse antique anté-islamique, statut qui a brutalement régressé avec l'islamisation acculturante partielle et superficielle de la Perse, comme j'y faisais allusion dans mon article intitulé "Archéo-modernisme perse ou la voie de la désacculturation antiglobalitaire", le féminisme des grands Rois de la dynastie Pahlavi n'ayant été qu'un des nombreux éléments de leur archéo-modernisme perse, doctrine prônant la résurrection de la Perse antique royale zoroastrienne...

Comme annoncé, j'étais absent d'internet pour cause de Nowrouz "Jamshidi", le Nouvel An perse, fête païenne mazdéenne royale qui débute le premier jour du calendrier perse qui coïncide avec l'équinoxe de printemps.

Contrairement au Nouvel An occidental qui ne dure qu'un seul jour, le Nowrouz, le Nouvel An perse, donne lieu à 13 jours continus de festivités et nous n'en sommes qu'au 6ème jour, un jour particulièrement important, le 6 Farvardin (nom du premier mois du calendrier perse) qui n'est autre que l'anniversaire de la naissance du prophète aryen Zarathoustra que nous célébrons aujourd'hui à Paris en nous réunissant chez des amis (Parsis et Zoroastriens réunis).

Pour toutes ces raisons et d'autres liées à l'actualité politique iranienne particulièrement brûlante et grave dont je vous entretiendrai plus tard, je ne pourrai reprendre ces discussions avant quelques jours.

En attendant que j'intervienne à nouveau, je réitère à Ferrier ma demande de fournir "des explications et des preuves" des origines supposées par lui "moyen-orientales non indo-européennes" (sic) de la royauté perse, dont je réaffirme qu'elle est une monarchie purement aryenne et indo-européenne.
Et je cite le texte même de ma demande restée sans réponse sur le fond (je demande des FAITS):
Citation :
J'entends, au contraire, que vous expliquiez, de manière probante et factuelle, au moyen d' arguments historiques dits "positifs", en quoi, selon vous, la monarchie perse serait, dans les faits, le fruit d'une acculturation institutionnelle alléguée, i.e. à vous lire, d'une supposée contamination culturelle et politique due prétendument aux cultures mésopotamiennes limitrophes.
à Ferrier qui dit:
Citation :
Je vous propose de passer à un autre sujet
Je réponds en me re-citant:
Citation :
Mais je préfère que l'on progresse point par point.
Et ce point fondamental que vous semblez éluder est bien plus important que vous ne le croyez.

Dans l'attente de vous lire à ce sujet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: Archéo-modernisme perse et désacculturation antiglobalitaire   Mar 25 Mar - 11:44

En fait, tout repose sur le principe polyarchie/polythéisme et monarchie/monothéisme. L'exemple vaut mieux que l'analyse. Dans le monde germanique, par exemple, il y a eu parallèlement renforcement du pouvoir monarchique (le modèle du roi pouvant d'ailleurs être David ou Salomon) et christianisation. Ainsi les sociétés républicaines sont-elles, du moins en Europe, naturellement polythéistes, et la disparition des républiques a abouti à un monothéisme, qu'il soit solaire ou qu'il s'agisse du christianisme.

Quand les Iraniens sont arrivés dans ce qui allait devenir l'Iran, ils ont rencontré d'autres populations, comme les Elamites, dont le modèle politique n'était pas le même, puisqu'il s'agissit chez eux d'une monarchie. Prenons en revanche la vie politique et sociale des Iraniens nomades, comme les Scythes et les Sarmates, et nous voyons chez eux l'absence de monarchie au sens strict. Par ailleurs, chez ces tribus, c'est le paganisme iranien, au polythéisme très affirmé, qui domine, alors que chez les Iraniens sédentaires d'Iran, c'est une forme composite de monothéisme et de polythéisme, car sous la prêche de Zarthusht, le polythéisme iranien traditionnel a été modifié, en donnant au dieu Varena, désormais appelé Ahura Mazda, une place prépondérante, bien plus prépondérante que celle de Zeus dans la religion grecque. Où est par exemple le *Dyeus *Pater indo-européen (appelé Dyaosh Pita en vieil-iranien) ?

Donc, entre la tradition indo-européenne originelle, et les traditions plus récentes des différents peuples indo-européens séparés, il y a eu évidemment de nombreuses évolutions, et pas seulement linguistiques. Entre l'époque du foyer indo-européen originel et l'antiquité, déjà... les noms des dieux ont évolué, les noms et fonctions de la caste des prêtres aussi. Mages et druides sont cousins, mais cousins, et non identiques. Aussi, on peut considérer, sans avoir besoin d'expliquer cela par des apports extérieurs, que la monothéisation de la religion perse et le renforcement du pouvoir royal ont évolué simultanément, peut-être en raison du contexte géographique, politique et social.

En termes plus clairs, je voulais simplement dire que selon moi le système politique originel des Indo-Européens était une république, avec un chef d'état (le *regs) élu, un chef des armées (le *deuks) et une assemblée du peuple (le *sebhos). Dans l'empire romain comme dans l'empire perse, le souverain est à la fois *regs et *deuks, et l'assemblée du peuple n'a plus que des pouvoirs symboliques. En revanche, dans la Rome républicaine, à Athènes, et dans les sociétés indo-européennes du nord et de l'est (Germains, Slaves, Iraniens nomades), c'était autre chose.

Maintenant on peut très bien considérer que la royauté perse, par bien des aspects, était en fait républicaine. En tout cas, la théocratie actuelle au pouvoir en Iran usurpe le terme de "république". Il suffit de comparer la république romaine, ou la république française, pour voir ce qui les différencie radicalement de la "république" islamique.

Mais, c'est là un débât d'historiens experts, et c'est pourquoi je vous avais proposé de passer à la suite, car nous pourrions discuter des heures et des heures sur chaque point précis.

Bien cordialement et bonne équinoxe de printemps (comme à Rome, l'année perse commence en Mars). Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balthazar
Légat
Légat


Nombre de messages : 1032
Localisation : Nouvelle Angoulême

MessageSujet: Re: Archéo-modernisme perse et désacculturation antiglobalitaire   Mar 25 Mar - 20:09

Tu fais abstraction, Thomas, du fait que le monothéisme mosaïque est lui même largement d'inspiration mazdéenne, précisément. Cf. le dit mouvement yahviste, l'imprégnation de la culture mazdéenne de l'élite israëlite à Babylone, etc. De même, l'eschatologie mosaïque est d'inspiration largement mazdéenne. Ce sont les iraniens qui ont inventé la notion linéaire, a contrario de cyclique, du temps.

Et la monarchie me semble surtout liée à l'existence d'un Etat, à la sédentarisation, plus qu'à telle ou telle spécificité culturelle.

Sinon je viens d'aller voir Brzezinski faire un petit speech et prendre des questions. C'était sympa. Des larouchistes se sont tapé l'incrust et on mis un peu le bordel, mdr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://europepuissance.blogspot.com/
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: Archéo-modernisme perse et désacculturation antiglobalitaire   Mar 25 Mar - 21:54

Citation :
Tu fais abstraction, Thomas, du fait que le monothéisme mosaïque est lui même largement d'inspiration mazdéenne, précisément. Cf. le dit mouvement yahviste, l'imprégnation de la culture mazdéenne de l'élite israëlite à Babylone, etc.

C'est ce qu'on a parfois dit. Je n'ai jamais trouvé de preuves réellement indéniables de cela. La seule influence attestée c'est le démon biblique Asmodée (alias Aesma Daeva en Iran).

Citation :
De même, l'eschatologie mosaïque est d'inspiration largement mazdéenne. Ce sont les iraniens qui ont inventé la notion linéaire, a contrario de cyclique, du temps.

Je ne sais pas si on peut vraiment dire ça. Il y a les deux dimensions dans le zoroastrisme.

Citation :
Et la monarchie me semble surtout liée à l'existence d'un Etat, à la sédentarisation, plus qu'à telle ou telle spécificité culturelle.

Contre-exemple: Sumer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balthazar
Légat
Légat


Nombre de messages : 1032
Localisation : Nouvelle Angoulême

MessageSujet: Re: Archéo-modernisme perse et désacculturation antiglobalitaire   Mar 25 Mar - 21:58

Les cités-états de Sumer n'avaient pas de monarques ?

Pour l'apport mazdéen au mosaïsme : http://www.amazon.fr/Cosmos-chaos-monde-qui-vient/dp/2844850456/ref=pd_bbs_sr_1?ie=UTF8&s=books&qid=1206482294&sr=8-1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://europepuissance.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Archéo-modernisme perse et désacculturation antiglobalitaire   Aujourd'hui à 2:24

Revenir en haut Aller en bas
 
Archéo-modernisme perse et désacculturation antiglobalitaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Découvertes archéologiques dans la Hague (50).
» Histoires, archéologie et anthropologie.
» Les fouilles Archéo de Louviers (27).
» Une première Archéologique.
» Fouilles Archéologiques chez Guillaume

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM DU PSUNE :: Débats sur l'Europe - Debates about Europe :: Géopolitique européenne - European geopolitics-
Sauter vers: