FORUM DU PSUNE

Forum socialiste européen
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rome, une chute géopolitique !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Rome, une chute géopolitique !   Mer 28 Nov - 12:18

Les raisons géopolitiques de la chute de l’empire romain.



L’empire romain dominait des territoires relevant des trois continents, à savoir l’Afrique, de la Maurétanie Tingitane (Maroc) à l’Egypte, l’Asie, possédant l’Asie mineure, le Proche-Orient et une partie de la Mésopotamie, et bien sûr l’Europe, cœur de l’empire. Cela l’exposait à la possibilité d’attaques simultanées aux différentes frontières, les Germains attaquant le limes rhéno-danubien, les Pictes le mur d’Hadrien, les Perses attaquant en Mésopotamie, enfin les berbères indépendants et nomades le limes africain. L’empire pouvait donc, malgré la force de ses légions, qui finirent par compter essentiellement des barbares de même origine que les assaillants, se retrouver actif sur quatre fronts. Et le IIIème siècle sera celui de ce type d’attaques. Auguste put signer la paix avec les Parthes mais connut lui-même un désastre militaire durant son règne, celui du général Varus et de ses troupes écrasés dans les forêts de Germanie par les guerriers d’Arminius.

Ce sont les ennemis vaincus de Rome qui ont finalement été responsables de son échec. La république romaine a vaincu en effet l’empire africain de Carthage puis a récupéré un par un les royaumes hellénistiques en ruine, mettant Rome face à face avec les empires orientaux, comme celui des Parthes puis celui des Perses Sassanides à partir du IIIème siècle P.C. Pendant six siècles, Rome combattra les Iraniens et connaîtra de nombreux échecs, celui du triumvir Crassus, celui du triumvir Antoine, celui des empereurs Gordien III, Valérien et Julien. Au VIIème siècle, dans un empire romain réduit à sa partie orientale, les Perses purent même pour peu de temps récupérer les territoires perdus du temps de Darius Ier et faire le siège de Constantinople. Ces guerres d’orient ont ruiné l’état romain, aboutit à la mort de grands empereurs, et même Trajan ne put mener ses troupes à la victoire. Enfin, Carthage vaincue, Rome décida de s’emparer de l’Afrique.

Ainsi, si Rome avait eu une vision géopolitique pour bâtir son empire, elle aurait dû renoncer à s’implanter en Asie et en Afrique, tolérer une Carthage affaiblie et recentrée sur l’Afrique et laisser aux Perses sa partie asiatique. Elle se serait développée au nord, chez ces peuples proches d’eux, comme le soulignait Tacite, et qui étaient intéressés par la romanisation. Si les Celtes et les Germains du Rhin purent se romaniser, si les Francs furent même les derniers défenseurs de l’empire, si les empereurs illyriens assurèrent la survie de l’empire au IIIème et IVème siècles, c’est bien que l’avenir de Rome était en Europe. Sans les guerres orientales, aussi ruineuses qu’inutiles, Rome aurait pu s’emparer des pays celtes indépendants (Calédonie et Hibernie), de la Germanie toute entière et son expansion aurait continué vers l’Europe septentrionale, centrale et orientale. En somme, l’empire romain serait devenu des siècles avant l’Union Européenne une Europe politique unifiée. Rome aurait sans doute perdu à terme son statut de capitale, au profit peut-être de Trèves. En plaçant sa nouvelle capitale à Constantinople, aux limites de l’Europe, Constantin abandonnait l’Occident à des Germains non romanisés. Et il le faisait parce que la partie orientale d’un empire devenu chrétien lui importait plus que la vieille cité païenne de Romulus.

Mais pour avoir négligé certaines lois de l’histoire, l’empire romain fit un choix désastreux et qui non seulement amena sa ruine mais favorisa l’émergence de nouvelles forces. Sans l’affrontement demi-millénaire entre Romains et Perses, jamais l’islam n’aurait pu émerger ou en tout cas conquérir si facilement une partie importante de l’empire byzantin et l’empire sassanide tout entier. Avec la romanisation des Germains, et peut-être même des Slaves, la résistance européenne était prête pour contrer les vagues nomades d’Eurasie. Il n’y aurait pas eu d’âge sombre, le christianisme ne se serait probablement jamais implanté en Europe, puisque la Judée aurait été sous le contrôle bienveillant de la Perse, et la culture antique aurait intégralement survécu, revivifiée par l’Europe entière. La fusion entre Romains et Germains aurait ainsi été pacifique.

L’empire romain d’Occident n’est pas mort par hasard, il a été abandonné à son sort par la partie orientale. Alaric n’a-t-il pas été payé par l’empereur de Constantinople pour rejoindre l’Italie ? Et n’est-ce pas lui qui en 410 fit le sac de Rome ? Quand André Piganiol explique que « Constantin a trahi Rome », il ne fait qu’illustrer cette erreur de l’empereur chrétien, saisi par le rêve oriental comme le fut Alexandre. En se recentrant sur l’Europe, Rome aurait survécu. Ceux qui aujourd’hui sont partisans d’une Euroméditerranée, comme le propose Strauss-Kahn, et entre autres choses de l’entrée de la Turquie dans l’Union Européenne, s’opposant ainsi aux partisans que nous sommes d’une Europe européenne, n’ont pas compris l’effondrement de l’empire romain, car celui-ci avait voulu trop étreindre. Le germain était romanisable, pas l’antiochéen, et c’est pourquoi, au crépuscule de l’empire, Julien se sentait chez lui auprès de ses troupes celto-germaniques et se sentait en revanche étranger lorsqu’il arpentait les rues d’Antioche.

La leçon géopolitique de Rome ne doit pas être oubliée pour forger l’Europe de demain.


Par Thomas FERRIER

Secrétaire général du PSUNE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier carbone
Consul
Consul


Masculin Nombre de messages : 3912
Localisation : Russia

MessageSujet: Re: Rome, une chute géopolitique !   Mer 28 Nov - 18:31

Beau texte limpide, et belle explication, à mettre dans les livres d'histoires de nos jeunes européens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Rome, une chute géopolitique !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» help chute!!!
» La chute de feu, une vision très rare
» Italie: Chute du gouvernement Prodi...
» St-Jérome Emploi comme assitante ou remplaçante
» Chute d'un avion dans les Andes: aucun espoir de retrouver des survivants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM DU PSUNE :: Débats sur l'Europe - Debates about Europe :: Géopolitique européenne - European geopolitics-
Sauter vers: