FORUM DU PSUNE

Forum socialiste européen
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bataille des Thermopyles : analyse historique.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bruno
Consul
Consul


Masculin Nombre de messages : 2109
Localisation : Nation européenne.

MessageSujet: Bataille des Thermopyles : analyse historique.   Mer 10 Oct - 10:26

LA BATAILLE DES THERMOPYLES

La bataille des Thermopyles en 480 av. J-C. oppose une alliance des cités grecques à l'empire achéménide. C'est l'un des plus célèbres faits d'armes de l'histoire antique, en infériorité numérique, les Grecs tiennent tête à l'ennemi. Le courage et le sacrifice des mille spartiates, thébains et thespiens sont devenus légendaires et ont été repris à maintes reprises par la culture populaire.

Le congrès de Corinthe :

Les préparatifs perses ne sont évidemment pas passés inaperçus et un congrès des différentes cités grecques se réunit à Corinthe à la fin de l'automne 481. Pour une fois les intérêts immédiats de Sparte et d'Athènes se confondent. Athènes craint la vengeance des Perses pour ses succès antérieurs et Sparte constate que sa grande rivale dans le Péloponnèse, Argos, est contactée par les envoyés de Xerxès.
Toutes les grandes cités grecques, si l'on excepte Cyrène, Argos, Syracuse, Corcyre et Phocée, envoient des représentants au temple de Poséidon à Corinthe.
Sparte, en tant que plus puissante des cités, préside le congrès. Une réconciliation générale intervient, comme par exemple entre Athènes et Égine, et 31 cités s'engagent par serment dans une ligue défensive contre les Perses et préparent des contingents de soldats.
Le commandement des troupes est confié à deux Spartiates, le roi Léonidas Ier pour les fantassins et Eurybiade pour la flotte grecque. Mais durant l'hiver 481/480, les Grecs tergiversent sur le plan de campagne et ne peuvent s'opposer à la conquête de la Thessalie par les troupes perses au printemps 480.

Les Grecs choisissent alors en août, tandis que les Perses envahissent la Piérie, une position défensive très forte aux Thermopyles qui commande l'accès à la Béotie et à la Grèce centrale. Quant à la flotte, elle s'installe au nord de l'Eubée en un lieu nommé l'Artémision afin d'empêcher la flotte perse de contourner cette position. En effet les Perses, pour garder le contact avec leur flotte, doivent emprunter la seule route importante qui passe par les Thermopyles (les « Portes chaudes », à cause des sources thermales qui s'y trouvent). Là, entre le golfe Maliaque et la montagne, l'étroite chaussée passe dans un défilé dont certains passages n'excèdent pas 10 mètres de largeur et qui plus est barré par les vestiges d'un mur construit en zigzag. Enfin, les marais sont nombreux et forment un obstacle supplémentaire.

Entre les 7 000 à 10 000 hommes environ dont dispose Léonidas et la flotte d'Eurybiade (avec Thémistocle à la tête du contingent des navires athéniens, de loin le plus nombreux) les liaisons sont constantes.

La tempête de l'Artémision :

Au sortir de la Thessalie les troupes de Xerxès font mouvement vers le sud. Les fantassins quittent la cité de Therma et arrivent treize jours plus tard dans la plaine trachinienne (entre la vallée de l'Asopos et la cité d'Anticyre). La flotte perse s'élance une dizaine de jours après, afin que l'arrivée des troupes terrestres et navales soit conjointe. Eurybiade, devant l'ampleur de la flotte perse, quitte l'Artémision et longe le canal d'Eubée pour occuper l'étranglement de Chalcis, laissant Léonidas à la merci d'un débarquement sur ses arrières. Mais cette manœuvre, si elle n'apparaît pas très audacieuse, encourage les Perses à progresser plus au Sud que prévu et de mouiller au cap Sépias, près d'une côte rocheuse et escarpée où ils ne peuvent hâler leurs navires sur la terre ferme et où la profondeur des eaux empêche de nombreux navires de s'amarrer solidement.
Une violente tempête de trois jours va détruire environ 400 navires. Plusieurs milliers d'hommes sont noyés. La principale conséquence est que Xerxès, bien qu'il garde la supériorité numérique, n'est plus en mesure de diviser ses forces navales de manière à convoyer l'armée tout en livrant combat à la flotte grecque. À Chalcis, Eurybiade reprend confiance et remonte prendre sa garde à l'Artémision. Mais malgré la tempête, la supériorité numérique perse apparaît si imposante qu'Eurybiade et son adjoint, le corinthien Adimantos, font demi-tour.

C'est alors qu'Achéménès, l'un des demi-frères de Xerxès et amiral de la flotte perse, détache une escadre de 200 navires et 40 000 hommes environ pour contourner l'Eubée par la haute mer cependant que le reste de la flotte s'installe au mouillage des Aphètes, mouillage plus sûr que celui du cap Sépias.
Prévenus de cette diversion, qui leur interdit la fuite par le canal de l'Eubée au sud, et de ce nouveau mouillage, les Grecs tentent un coup de force et lancent une attaque surprise sur les Ioniens alliés des Perses et leurs coulent une trentaine de navires avant de regagner leur point d'attache de l'Artémision. Enfin, une nouvelle tempête éclate et fait de nouveaux dégâts sur une flotte perse dont les navires sont sur leurs ancres alors qu'à l'Artémision les Grecs, à leur habitude, tirent les navires sur la terre ferme, ce qui les met à l'abri. Surtout, cette nouvelle tempête cause la destruction totale de l'escadre envoyée pour contourner l'Eubée.

La bataille :

Dans un premier temps, sur terre, les troupes de Léonidas tiennent fermement leur position dans un défilé et repoussent les Perses, infligeant de grandes pertes, y compris aux fameux Immortels, les troupes d'élites de Xerxès. Mais Léonidas est trahi par un certain Éphialtès, fils d'Eurydémos, un citoyen de Malia, qui livre aux Perses le moyen de contourner l'armée grecque, par le sentier d'Anopée.
Léonidas décide alors de se sacrifier avec les 300 hoplites Spartiates, ainsi que 700 soldats des cités de Thèbes et de Thespies, pour laisser aux Grecs le temps d'organiser leur défense et à l'armée de se retirer en bon ordre. Les Grecs résistent héroïquement autour du roi spartiate et sont tous massacrés sur ordre de Xerxès.
Cette bataille devint l'emblème de la résistance grecque à l'envahisseur et de l'esprit de sacrifice des Spartiates. Au sommet du Kolonós, théâtre de l'ultime résistance spartiate, sur lequel fut érigé un mausolée, une inscription du poète Simonide de Céos (-556 -467), commémore cette action :

« Va, étranger, dire à Sparte qu'ici nous gisons, fidèles à ses lois ! »

_________________
- La nature comme socle, l'excellence comme but, la beauté comme horizon. - Μολών Λαβέ !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neusp.eu
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bataille des Thermopyles : analyse historique.   Lun 22 Oct - 19:51

Voici en effet des exemples pour nous autres Européens !
A noter la très bonne version récente du film 300. Sa vue m'a littéralement transpercé ! Un changement de cap du cinéma ?
Revenir en haut Aller en bas
dras
Légat
Légat


Masculin Nombre de messages : 1320
Localisation : sud de la France;sud-ouest de l'Europe...

MessageSujet: Re: Bataille des Thermopyles : analyse historique.   Lun 22 Oct - 20:11

300 est en effet un des meilleurs films de la décennie
Ceci dit, plutot qu'un "changement de cap du cinéma", il est plus juste d'y voir une exception parmi une tendance mondialisto-libérale du cinéma américain et une tendance maxisto-globaliste dans le cinéma français...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lonewolf
Préfet
Préfet


Masculin Nombre de messages : 733
Localisation : Front Est

MessageSujet: Re: Bataille des Thermopyles : analyse historique.   Lun 22 Oct - 21:41

Ce n'est pas la première fois que le cinéma américain fait du bon cinéma "identitaire" (même s'il y a parfois des arrières pensée propagandistes), et même à la limite, si on regarde bien le cinéma US avec des blacks comme Will Smith ou Eddy Murphy, j'ai un peu remarqué qu'ils avaient toujours dans ces films une compagne black elle aussi... En France, on a Asterix avec Debouze, et le pire, c'est que ce fut une enorme production qui a fait un carton... Le bon vieux cinéma français se perd, incontestablement, mais de là à dire qu'il s'américanise, ça me semble un peu aller vite en besogne... même si ça n'est pas totalement faux, bien sûr!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dras
Légat
Légat


Masculin Nombre de messages : 1320
Localisation : sud de la France;sud-ouest de l'Europe...

MessageSujet: Re: Bataille des Thermopyles : analyse historique.   Lun 22 Oct - 21:52

Je ne vois pas trop ce que tu entend par "le bon vieux cinéma français", mais depuis l'après guerre, il n'y a quasiment que des films neutres ou marxisants qui sortent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lonewolf
Préfet
Préfet


Masculin Nombre de messages : 733
Localisation : Front Est

MessageSujet: Re: Bataille des Thermopyles : analyse historique.   Lun 22 Oct - 22:18

Par "bon vieux cinéma français", j'entend le cinéma d'Audiard, celui avec l'équipe du Splendid, en passant par Delon, Belmondo, de Funès, la 7ème Compagnie, Papy fait de la résistance, etc. Moi j'aime tout ça, c'est ainsi, je ne sais pas définir avec des mots ce qu'est le "bon vieux cinéma français", ni la "bonne vieille chanson française", mais je sais la reconnaitre... Même quelques productions récentes comme Amélie Poulain m'ont littéralement fascinés... Mais cela deviens de plus en plus rare, d'où mon propos qu'il "se perd"... Après, evidemment, on aime ou on déteste tout ça, mais c'est une autre histoire. Et puis, pourquoi toujours mettre de la politique partout
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
evro-sotsializm
Centurion
Centurion


Masculin Nombre de messages : 253

MessageSujet: Re: Bataille des Thermopyles : analyse historique.   Lun 22 Oct - 22:31

Des films surtout chiants dont on se demande véritablement si on en pondrait autant s'il n'y avait pas les subventions du CNC derrière tout ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dras
Légat
Légat


Masculin Nombre de messages : 1320
Localisation : sud de la France;sud-ouest de l'Europe...

MessageSujet: Re: Bataille des Thermopyles : analyse historique.   Lun 22 Oct - 22:34

evro-sotsializm a écrit:
Des films surtout chiants dont on se demande véritablement si on en pondrait autant s'il n'y avait pas les subventions du CNC derrière tout ça...
Moi, je ne me le demande pas: je le SAIS :casse:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lonewolf
Préfet
Préfet


Masculin Nombre de messages : 733
Localisation : Front Est

MessageSujet: Re: Bataille des Thermopyles : analyse historique.   Lun 22 Oct - 22:41

Deux avis parmi d'autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
evro-sotsializm
Centurion
Centurion


Masculin Nombre de messages : 253

MessageSujet: Re: Bataille des Thermopyles : analyse historique.   Lun 22 Oct - 22:43

Argghhh salop, on ne viole pas le dogme de l'exception culturelle Française impunément. Je te condamne à 10H de visionnage de films d'AAUUUUTeurs Français. N'oublie pas tes antidépresseurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lonewolf
Préfet
Préfet


Masculin Nombre de messages : 733
Localisation : Front Est

MessageSujet: Re: Bataille des Thermopyles : analyse historique.   Lun 22 Oct - 22:58

evro-sotsializm a écrit:
Argghhh salop, on ne viole pas le dogme de l'exception culturelle Française impunément. Je te condamne à 10H de visionnage de films d'AAUUUUTeurs Français. N'oublie pas tes antidépresseurs.
Ce qu'on appelle l'exception culturelle française, je ne m'y suis jamais intéressé à ce jour, et très franchement, je ne sais même pas vraiment ce que cela veut dire. Ensuite, le coup des antidépresseurs, tu aurais pu me le sortir pour Tchao Pantin, mais pour du Pierre Richard, même si on détèste, on est obligé de reconnaitre que l'argument (si on peut appeller ça comme ça... ) relève du n'importe nawak... Que d'incantations!!!

A se demander ce qui peut bien provoquer une telle crispation...

Je te rassure (même si t'en as probablement rien à branler et à juste titre, puisque c'est un sujet tellement subjectif), j'aime aussi un certain cinéma hollywoodien (il y a 1 chance sur 2 pour que tu me dise que c'est aussi de la merde n'est-ce pas...), de Heat à HotShot en passant par Alien et Rambo, et même tout ce qu'il ne faut pas aimer quant on est un bon eurosocialiste, de Murphy à Spielberg, sauf AI et le dernier Terminator, qui semblent relever du concours d'effet spéciaux sans queue ni tête. Voilà, tu vas pouvoir me fusiller à l'eau chaude, j'ai déjà mal ** Euh nan, aï aï aï, pardon, mille excuses!

Pour faire staïyle, il te reste la rubrique ciné du BistrotEnFace.org, là, tu seras un "vrai", mon ami.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dras
Légat
Légat


Masculin Nombre de messages : 1320
Localisation : sud de la France;sud-ouest de l'Europe...

MessageSujet: Re: Bataille des Thermopyles : analyse historique.   Lun 22 Oct - 23:03

C'est vrai que récemment, grace a **hum** j'ai pu regarder les rambos et revoir terminator 2...pas mal du tout comme film...
Heat, je connais aussi, pas mal, c'ets vrai...
Hotshot, pas contre, je connais pas...(je le télécharge immédiatement)
Sinon il y a fight club qui est pas mal, et Troie aussi dans le genre peplum
Euro-socializm: t'inquiète, je file immédiatement chez mon médecin...mieux: je commence tout de suite à regarder et j'appelle SOS médecin dans 10 mn et disant qu je me suicide s'ils ne me donnent pas immédiatement quelque chose lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lonewolf
Préfet
Préfet


Masculin Nombre de messages : 733
Localisation : Front Est

MessageSujet: Re: Bataille des Thermopyles : analyse historique.   Lun 22 Oct - 23:23

Fight Club et Troie, oui, evidemment, j'aime aussi... Pour HotShot, disons que c'est vraiment de l'humour bête, c'est le film du niveau des Charlots mais en version US plus moderne, mais c'est marrant quoi...

Sinon, deux grands films aussi: "Le règne du Feu" en cinéma US, incontournable à mon sens et, magnifique histoire à l'eau de rose mais qui est mon film culte en la matière, "L'art délicat de la séduction", film français avec Patrick Timsit, Richard Berry et la délicieuse Cécile de France (je suis définitivement amoureux)...

Mince, les girophares, l'ambulance, ça sonne, faut que je vous quitte!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lonewolf
Préfet
Préfet


Masculin Nombre de messages : 733
Localisation : Front Est

MessageSujet: Re: Bataille des Thermopyles : analyse historique.   Lun 22 Oct - 23:36

Heat est de 1995, ça fait déjà un moment... Mais il a été rediffusé ce dimanche sur TF1 c'est vrai. Un bon moment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
evro-sotsializm
Centurion
Centurion


Masculin Nombre de messages : 253

MessageSujet: Re: Bataille des Thermopyles : analyse historique.   Lun 22 Oct - 23:50

Citation :
Ce qu'on appelle l'exception culturelle française, je ne m'y suis jamais intéressé à ce jour, et très franchement, je ne sais même pas vraiment ce que cela veut dire. Ensuite, le coup des antidépresseurs, tu aurais pu me le sortir pour Tchao Pantin, mais pour du Pierre Richard, même si on détèste, on est obligé de reconnaitre que l'argument (si on peut appeller ça comme ça... ) relève du n'importe nawak... Que d'incantations!!!

A se demander ce qui peut bien provoquer une telle crispation...

Je te rassure (même si t'en as probablement rien à branler et à juste titre, puisque c'est un sujet tellement subjectif), j'aime aussi un certain cinéma hollywoodien (il y a 1 chance sur 2 pour que tu me dise que c'est aussi de la merde n'est-ce pas...), de Heat à HotShot en passant par Alien et Rambo, et même tout ce qu'il ne faut pas aimer quant on est un bon eurosocialiste, de Murphy à Spielberg, sauf AI et le dernier Terminator, qui semblent relever du concours d'effet spéciaux sans queue ni tête. Voilà, tu vas pouvoir me fusiller à l'eau chaude, j'ai déjà mal, aï aï aï, pardon, mille excuses!

Pour faire staïyle, il te reste la rubrique ciné du BistrotEnFace.org, là, tu seras un "vrai", mon ami.


Pour toi, laisse tomber les antidépresseurs, je crois que ce sera plutôt un remède contre la paranoïa, sachant que je déconnais seulement avec dras (en fait j'ai vu ton post entre celui de dras et le mien mais je me suis dit que tu ne le prendrais pas pour toi, grossière erreur). Je n'agresse pas les individus que je connais à peine, ce n'est pas mon staïyle en revanche et à plusieurs reprises j'ai pu constater que c'était le tien, mon ami, tu es comme ça dans la vraie vie ou bien tu la fermes comme tous les rebelles du net...
**
Allez, va dormir, tu en as en effet grand besoin.

Citation :
Euro-socializm: t'inquiète, je file immédiatement chez mon médecin...mieux: je commence tout de suite à regarder et j'appelle SOS médecin dans 10 mn et disant qu je me suicide s'ils ne me donnent pas immédiatement quelque chose

Arrête, on ne peut plus se permettre de perdre encore un intervenant. lol!


Dernière édition par le Sam 27 Oct - 20:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lonewolf
Préfet
Préfet


Masculin Nombre de messages : 733
Localisation : Front Est

MessageSujet: Re: Bataille des Thermopyles : analyse historique.   Mar 23 Oct - 12:02

Je suis comme ça dans la vraie vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dras
Légat
Légat


Masculin Nombre de messages : 1320
Localisation : sud de la France;sud-ouest de l'Europe...

MessageSujet: Re: Bataille des Thermopyles : analyse historique.   Mar 23 Oct - 12:21

Arretez de vous crêper le chignon tous les deux.... :boxing:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruno
Consul
Consul


Masculin Nombre de messages : 2109
Localisation : Nation européenne.

MessageSujet: Re: Bataille des Thermopyles : analyse historique.   Mar 23 Oct - 12:41

Pour infos, le livre de Herodote en ligne.

http://remacle.org/bloodwolf/historiens/herodote/polymnie.htm

_________________
- La nature comme socle, l'excellence comme but, la beauté comme horizon. - Μολών Λαβέ !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neusp.eu
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bataille des Thermopyles : analyse historique.   Mar 23 Oct - 14:10

Bruno a écrit:
Pour infos, le livre de Herodote en ligne.

http://remacle.org/bloodwolf/historiens/herodote/polymnie.htm

Merci ! Les miracles de l'internet !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bataille des Thermopyles : analyse historique.   Aujourd'hui à 13:41

Revenir en haut Aller en bas
 
Bataille des Thermopyles : analyse historique.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» quizz historique
» La bataille du désert. (WW II)
» LA BATAILLE D'ATLANTIQUE
» Historique des navires
» Historique du 9RG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM DU PSUNE :: Débats sur l'Europe - Debates about Europe :: Histoire de l'Europe - History of Europe-
Sauter vers: