FORUM DU PSUNE

Forum socialiste européen
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Texte : Du christianisme au libéralisme...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Texte : Du christianisme au libéralisme...   Jeu 16 Aoû - 18:18

Citation :
Du Christianisme au Libéralisme: le chemin de la décadence

Daniel Derbaudrenghien

Que ce soit dans le cadre de colloques internatio-naux, de séminaires organisés par des autorités uni-versitaires, ou plus simplement de débats télévisés, le monde intellectuel est dominé par une idéologie qu'il est malaisé de définir, mais qui projette son ombre omniprésente sur tous les champs du savoir. La recherche de la vérité DOIT passer préalablement par le "filtre" castrateur de la pensée du Big Brother universel.

Dans un essai collectif paru sous la direction de Watson FULLER (La Responsabilité scientifique, Hermann, 1974), le professeur Geoffrey BEALE signale que certains savants se sont prononcés pour la suppression des crédits affectés aux recherches dont les résultats n'iraient pas dans le même sens que les croyances universalistes et égalitaristes.

Des sciences telles que la biopolitique ou les expé-riences en génétique sont jugées dangereuses, anti-chambre de la philosophie scientifique nazie! Il suffit de suivre d'assez près les milliers d'ouvrages qui paraissent en économie pour juger de cette hantise moderne. Malgré le cynisme de gens comme Jacques ATTALI, Jacques DELORS, André LEYSEN, Alain MINC et consorts, qui, en bafouant en pratique leurs propres dogmes pour s'enrichir , n'en développent pas moins une idéologie des Droits de l'Homme certes très théorique, les sciences économiques bai-gnent dans cet "humanisme" enfanté par les Loges ou par les doctrinaires du Club de Rome.

Comment une telle vision du monde a-t-elle pu s'élaborer et s'enraciner aussi profondément dans le mental des hommes de cette fin de XX° siècle, aussi bien en Europe qu'en Amérique et, dans une moindre mesure, en Asie et en Afrique? Le chemin par-couru peut être synthétisé dans le parcours des "révolutionnaires" de la génération mai 68, qui se passe en cinq phases:

1) Révolte aveugle contre la société et contre toutes hiérarchies. C'est la phase "anarchiste", sentiment avorton d'une plèbe mal née qui rejette la beauté, l'harmonie, la Tradition et ses lois. Le mouvement est lancé par les scories de la société, les désaxés, les refoulés, les métis et les malades de tous ordres. A Rome, c'est dans cette population que les chrétiens trouveront le meilleur appui à leurs phantasmes. Rejetés par le Beau et le Fort, les exclus aspirent dans leur néant nihiliste à une idée qui modulera la re-vanche de leur haine.

2) Du stade "anarchiste", le révolté passe au stade marxiste, ou "gauchiste" pour les contestataires de mai 68. La revendication sociale s'inscrit dans une vision messianique de l'évolution des peuples. Abo-lition des acquis de "l'ancien système" et suppres-sion des Ordres nés de la Tradition. La famille, la na-tion, l'art classique, autant de cibles de choix pour les marginaux en guerre. Les marxistes trouveront même le moyen de modifier la biologie (doctrine de LYSSENKO) et découvriront un sens à l'Histoire dont l'aboutissement est bien entendu le Commu-nisme universel.

3) Déçu du marxisme et de ses faillites, le "déraciné" poursuit son chemin vers l'Invisible, c'est-à-dire vers la psychanalyse. Ne pouvant régenter les hommes, il s'emploie à les analyser au microscope de ses dé-lires. Karl MARX est complété par les théories de Sigmund FREUD ou par les délires de Wilhelm REICH. Tout ce qui n'avait pas été détruit par le marxisme le sera par l'interprétation psychanaly-tique du monde: les anciens dieux et les contes de fées (Bruno BETTELHEIM), la famille et les rapports entre hommes et femmes, l'éducation, les rêves (Carl G. JUNG) etc. Les thérapies de groupe remplacent les défilés de rue, l'introspection nombriliste pour-suit l'auto-critique marxiste. Puisqu'il ne peut ou ne veut saisir le monde, le désaxé essaie de se com-prendre lui-même; il échoue. Il ne reste donc plus que Dieu, fuite facile pour exorciser les hantises qui naissent des cogitations maladives!`

4) Après l'anarchisme, le marxisme, la psychanalyse, voici donc LA solution à tous les maux: Jéhovah, Yahvé, Dieu-Le-Tout-Puissant et son fils venu sur terre pour racheter les "péchés" des hommes. Le "déraciné" adhère à une doctrine religieuse vomie par les peuples du désert, bricolée de traditions di-verses et hétéroclites. Le christianisme permet au marxiste de plaider la cause des faibles et de figer l'Histoire en une rectiligne marche vers le "paradis" où chacun sait que les puissants auront bien des comptes à rendre! Le très mystique Freud n'y perd rien non plus; nos phantasmes ne sont-ils pas une déviation du "péché originel"? Le nihilisme des mé-diocres pourra s'épanouir dans la vision onirique d'un égalitarisme où races, cultures, conditions so-ciales et traditions sont ravalées au rang uni-dimen-sionnel du christianisme. Mais pour tenir une place dans la société, chose qu'il souhaite ardemment, le déraciné ex-révolutionnaire doit s'affirmer dans une "réussite" où sa vanité donnera la mesure de son égoïsme.

5) N'étant plus lié à rien, le désaxé peut donc tout se permettre et donner à son égocentrisme la forme la plus achevée de sa petitesse: le libéralisme à préten-tion humanitaire. Mélange de socialisme mitteran-desque, de christianisme, de Droits de l'Homme, de sociologie, le libéralisme permet de s'enrichir tout en ayant bonne conscience. La doctrine a ses papes: Keynes, Friedmann, Fisher. Et ses évêques, Silvio Berlusconi, Bernard Tapie.
"Du pavé à la carte de crédit" écrit un ex-gauchiste fustigeant ses anciens amis tombés dans un culte de la réussite personnelle, tel Serge July, actuel direc-teur du journal Libération, publication reconvertie au pire matérialisme teinté de sous-culture made in USA.
Car si le Grand Dogme a ses papes et ses évêques, il possède aussi sa Terre Promise: les Etats-Unis d'A-mérique. La Bible et le dollar, le pays où l'on trouve le plus grand nombre de psychanalystes et de ta-rés! Le pays de la corruption et de la crimina-lité, mais aussi celui du "busing" racial et des cen-taines de sectes d'inspiration chrétienne.

Le cercle se referme sur l'itinéraire du déraciné. De l'anarchisme au libéralisme, en passant par la parole du Christ et de celle de Marx, le "branché" pourra se rendre en pélérinage à Wall street, puis se reposer au Club med de monsieur Trigano, le "babylonien" de service.

Mais il reste un espoir de voir un jour s'abattre cette monstrueuse construction d'hypocrisie et de bêtise. Le marxisme meurt lentement dans les décombres d'une URSS qui ne tient plus que par l'aide de la Banque Mondiale. La Chine, dix ans avant Moscou, a pris les mesures nécessaires pour s'ouvrir à l'é-conomie marchande, enterrant ainsi sa révolution culturelle et les préceptes marxistes. La psychana-lyse est remise en question dans toutes les facultés et les méthodes modernes d'éducation sont mises au placard par ceux-là même qui les avaient appli-quées. Les plus récentes découvertes de la biologie balaient les doctrines égalitaires. Konrad Lorenz est Prix Nobel, Bernard-Henry Levy ne le sera jamais.

** Le renversement du mur de Berlin n'est sans doute qu'une première étape dans la voie de la libé-ration des peuples d'Europe. Le christianisme balbu-tie de synodes en schismes ses dernières vilénies et les églises, comme les séminaires, se vident peu à peu. Dieu n'est ni mort (Frederich Nietzsche), ni "en réparation" (Louis-Ferdinand Celine), il n'a jamais existé!

Le libéralisme, miné par les différentes crises éco-nomiques, le chômage, l'immigration, la dette du tiers-monde, la pollution, le "mal de vivre" de ses élites, s'essoufle dans sa pusillanime course au bon-heur.
Des hommes et des femmes d'horizon très divers redécouvrent d'autres valeurs et réagissent contre cet état de fait. Les valeurs traditionnelles de nos peuples reviennent en première ligne malgré une entreprise de destruction sans précédent par les mé-dias. Plusieurs pays d'Europe ont donné à des partis nationalistes des élus au Parlement de Strasbourg et les ethnies des pays de l'Est retrouvent la fierté d'exister par elles-mêmes.

Laissons crever la dernière génération des homon-cules du petit bonheur, le vent qui souffle du désert n'a pas égratigné la forteresse Europe. Les walkmen, les jeans, les Bibles et les discours chimériques s'embraseront bientôt au souffle du dieu Lug dont le feu purificateur fera renaître l'Empire des fils d'Hyperborée.
Revenir en haut Aller en bas
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: Texte : Du christianisme au libéralisme...   Jeu 16 Aoû - 18:22

Même si tout dans ce texte n'est pas faux, il y a quand même de gros délires ultra-droitiers et quelques obsessions les accompagnant naturellement.

Citation :
les discours chimériques s'embraseront bientôt au souffle du dieu Lug dont le feu purificateur fera renaître l'Empire des fils d'Hyperborée

Je pense que l'auteur a dû prendre certaines substances avant de commencer à rédiger...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Texte : Du christianisme au libéralisme...   Jeu 16 Aoû - 18:28

Mdr... évidemment il exagère en prennant ses idées au pieds de la lettre, ou plutôt sa religion sa spiritualité et la materialise au dernier degrés (ce qui peu être excusable et ne pas forcément être drogué pour ça) mais ça n'empêche pas la véracité du texte et de ces arguments.
Revenir en haut Aller en bas
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: Texte : Du christianisme au libéralisme...   Jeu 16 Aoû - 18:31

Moi je pense surtout qu'il est obsédé par un certain sujet qu'il qualifie de "babylonien".

Citation :
Plusieurs pays d'Europe ont donné à des partis nationalistes des élus au Parlement de Strasbourg et les ethnies des pays de l'Est retrouvent la fierté d'exister par elles-mêmes.

Ca le fait peut-être rêver, mais personnellement la présence de nationalistes obtus et europhobes au parlement européen ne me plaît pas plus que celles des "euro"-mondialistes atlantistes qui y sont très majoritaires. Le libéralisme est évidemment détestable, et bien que n'étant pas un grand fan de la religion chrétienne, l'attaque contre elle me paraît bien trop extrémiste pour être utile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Texte : Du christianisme au libéralisme...   Jeu 16 Aoû - 18:39

A quel niveau "l'attaque" est trop extrêmiste ?
Revenir en haut Aller en bas
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: Texte : Du christianisme au libéralisme...   Jeu 16 Aoû - 19:00

Citation :
sentiment avorton d'une plèbe mal née qui rejette la beauté, l'harmonie, la Tradition et ses lois. Le mouvement est lancé par les scories de la société, les désaxés, les refoulés, les métis et les malades de tous ordres
puis se reposer au Club med de monsieur Trigano, le "babylonien" de service

Cela, sans parler des trois lignes de la fin. Il n'y a nulle difficulté à caractériser politiquement son auteur, c.a.d bien à droite, avec un zeste de conspirationnisme en prime.

L'anti-libéralisme et l'anti-américanisme ne donnent pas un brevet de sainteté. En outre, le ton est trop vindicatif.


Dernière édition par le Jeu 16 Aoû - 19:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Texte : Du christianisme au libéralisme...   Jeu 16 Aoû - 19:02

Ferrier a écrit:
Citation :
sentiment avorton d'une plèbe mal née qui rejette la beauté, l'harmonie, la Tradition et ses lois. Le mouvement est lancé par les scories de la société, les désaxés, les refoulés, les métis et les malades de tous ordres
puis se reposer au Club med de monsieur Trigano, le "babylonien" de service

Cela, sans parler des trois lignes de la fin. Il n'y a nulle difficulté à caractériser politiquement son auteur, c.a.d bien à droite, avec un zeste de conspirationnisme en prime.

L'anti-libéralisme et l'anti-américanisme ne donnent pas un brevet de sainteté. En outre, le ton est trop vindicatif.
d'accord je comprends mieux
Revenir en haut Aller en bas
evro-sotsializm
Centurion
Centurion


Masculin Nombre de messages : 253

MessageSujet: Re: Texte : Du christianisme au libéralisme...   Jeu 16 Aoû - 22:10

Citation :
Les walkmen, les jeans, les Bibles et les discours chimériques s'embraseront bientôt au souffle du dieu Lug dont le feu purificateur fera renaître l'Empire des fils d'Hyperborée.

Ca, c'est de la conclusion, je ne me rappelle pas qui a dit: "on peut écrire sous l'effet de l'alcool mais il faut se relire à jeûn" mais il y en a un qui visiblement n'a jamais entendu cette parole pleine de sagesse.
Pas mal aussi, le coup du Keynes dans la même catégorie que les libéraux de Mitterand à Friedman. Marx, Friedman, Keynes tous des pourris d'accord (quoique pas faux pour les deux premiers) mais que propose-t-il à la place à mon avis certainement pas le socialisme démarxisé vu le droitiste auquel on a affaire peut-être le troc qui sait.
Ca fleure bon l'excité qui n'a rien à dire et c'est juste bon pour froisser les chrétiens du parti (une fois de plus).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Texte : Du christianisme au libéralisme...   Jeu 16 Aoû - 22:18

evro-sotsializm a écrit:
Citation :
Les walkmen, les jeans, les Bibles et les discours chimériques s'embraseront bientôt au souffle du dieu Lug dont le feu purificateur fera renaître l'Empire des fils d'Hyperborée.

Ca, c'est de la conclusion, je ne me rappelle pas qui a dit: "on peut écrire sous l'effet de l'alcool mais il faut se relire à jeûn" mais il y en a un qui visiblement n'a jamais entendu cette parole pleine de sagesse.
Pas mal aussi, le coup du Keynes dans la même catégorie que les libéraux de Mitterand à Friedman. Marx, Friedman, Keynes tous des pourris d'accord (quoique pas faux pour les deux premiers) mais que propose-t-il à la place à mon avis certainement pas le socialisme démarxisé vu le droitiste auquel on a affaire peut-être le troc qui sait.
Ca fleure bon l'excité qui n'a rien à dire et c'est juste bon pour froisser les chrétiens du parti (une fois de plus).
Mdr c'est clair il est vraiment ridicule
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Texte : Du christianisme au libéralisme...   Jeu 16 Aoû - 22:47

Huhu... Un texte long qui a l'audace de ne pas être pénible ni ennuyeux à lire... Mais où va t-on ? A quoi sert l'université je vous le demande !

En outre, je trouves que le gars dit les choses trop clairement, moi j'aurait plutôt fait des tripotages du style "le néo-capitalisme apatride tient sa source dans l'ipertrophie relatif a la juxtaposition des tendances élémentaires de la diatribe encaphalo-rachidien comme le disait si bien delaHaute dans son livre "je me prend la tête et je vous emmerde"".

Enfin bon, hilarant, je me gausse chers amis !
Revenir en haut Aller en bas
solo
Invité



MessageSujet: Re: Texte : Du christianisme au libéralisme...   Ven 17 Aoû - 6:15

Cette hystérie antichrétienne m'est décidément bien incompréhensible.
Revenir en haut Aller en bas
Henry
Invité



MessageSujet: Re: Texte : Du christianisme au libéralisme...   Sam 25 Aoû - 12:18

moi d un coté j arrive a comprndre qu on puisse en vouloir au chritsianisme d un point de vue politique ,cette religions par son imanence trop forte a empecher la secularisation du politique et donc l apparition du politique au sens large et modernes du mot politique ,heureusement la revolution francaise par sa politiquea su trancher le noeud gorbien a ce niveau politique ,notament avec la declaration des droit de l\\\'homme qui a secularisée le droit naturelle et révolutionner comme ca la politique
Revenir en haut Aller en bas
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: Texte : Du christianisme au libéralisme...   Sam 25 Aoû - 12:21

Je trouve que la déclaration des droits de l'homme n'a fait que se substituer aux tables de la loi, et en ce sens reflète un état d'esprit finalement analogue. La révolution française a me paraît-il été ainsi incomplète.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Texte : Du christianisme au libéralisme...   Sam 25 Aoû - 14:06

La revolution francaise etait un retour aux sources du judaisme, l'essentiel de sa vision messianique est un ressuce de judeo chritianisme a la sauce materialiste. Je ne pense qu'elle fut incomplete, je pense qu7elle fut la consequence et l7aboutissement logique de 15 siecles de reniement de l'Indo-Europe.
Revenir en haut Aller en bas
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: Texte : Du christianisme au libéralisme...   Sam 25 Aoû - 15:20

Je ne le pense pas, honnêtement, mais il y avait de cette révolution deux volets. On peut ainsi opposer l'universaliste Robespierre au patriote Hébert, celui qui voulait imposer le culte de l'Etre Suprême contre celui qui honorait la déesse de la raison (=Minerve). Il y a dans la révolution française tout un côté païen qu'il ne faut pas nier. Je pense donc qu'elle a été incomplète au sens d'incohérente, c'est à dire mêlant des éléments contradictoires. Il suffit de penser dans les arts aux tableaux remarquables de David ou encore à la poésie de Chênier. La même chose peut être dite de la Commune de Paris, entre socialistes patriotes d'un côté [blanquistes, proudhoniens... etc] et internationalistes de l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Texte : Du christianisme au libéralisme...   Dim 26 Aoû - 8:48

Certes mais je trouve cela tres esthetiques en comparaison du projet de societe propose. Je suis d'accord sur le grand retour de la culture greco-latine et la source immense qu'elle fut pour les hommes de l'epoque, mais ce qui aurait pu etre un renouveau europeen fut tres vite detourne par nos ennemis traditionnels et en firent le bras arme de l'anti europe.
Revenir en haut Aller en bas
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: Texte : Du christianisme au libéralisme...   Dim 26 Aoû - 9:32

Révolution non finalisée, partiellement avortée de fait aussi (surtout après 1815). N'oublions pas qu'il y a eu après l'échec de Napoléon la victoire de la contre-révolution, libérale/conservatrice. La colonisation par exemple commença sous Louis-Philippe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruno
Consul
Consul


Masculin Nombre de messages : 2109
Localisation : Nation européenne.

MessageSujet: Re: Texte : Du christianisme au libéralisme...   Dim 26 Aoû - 9:55

Notamment celle de l'Algérie, du Sahara et du Maroc, avec la conquète d'Abd-El-Krim, etc..

_________________
- La nature comme socle, l'excellence comme but, la beauté comme horizon. - Μολών Λαβέ !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neusp.eu
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Texte : Du christianisme au libéralisme...   Aujourd'hui à 2:01

Revenir en haut Aller en bas
 
Texte : Du christianisme au libéralisme...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» P902 Libération
» Docteurs ONE et bureau FNTE : Délibération projet loi 40-09
» script défilement texte ou image
» dans la série congés mater/ je veux les professions libéra
» Joli texte : "Aimer la main ouverte"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM DU PSUNE :: Débats sur l'Europe - Debates about Europe :: Démocratie européenne - European democracy-
Sauter vers: