FORUM DU PSUNE

Forum socialiste européen
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La question du Kosovo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Quelle solution pour le Kosovo/Kosovë ?
Maintien du Kosovo au sein de la Serbie avec départ des troupes de la KAFOR
53%
 53% [ 9 ]
Statu quo
12%
 12% [ 2 ]
Indépendance du Kosovo sans rattachement à l'Albanie
18%
 18% [ 3 ]
Union du Kosovo avec l'Albanie
17%
 17% [ 3 ]
Total des votes : 17
 

AuteurMessage
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: La question du Kosovo   Mar 27 Mar - 22:57

90% environ des habitants du Kosovo/Kosovë (serbe/albanais) sont des albanophones, qui souhaitent l'indépendance de leur territoire vis à vis de la Serbie, cette dernière ne contrôlant plus du tout cette province, confiée à l'administration de l'OTAN. Albanais comme Serbes y sont légitimes.

Pour quelle solution penchez-vous ?

_________________
"Europe, relève toi !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nikaar
Préfet
Préfet


Masculin Nombre de messages : 775
Localisation : lille

MessageSujet: Re: La question du Kosovo   Mer 28 Mar - 8:11

Ma solution peut paraître abrupte mais je suis pour l'attachement du Kosovo à la Serbie et le départ petit à petit des albanophones vers l'albanie ( on peut éventuellemet songer à laisser une petite portion du Kosovo à ces mêmes albanophones).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: La question du Kosovo   Mer 28 Mar - 9:07

nikaar a écrit:
Ma solution peut paraître abrupte mais je suis pour l'attachement du Kosovo à la Serbie et le départ petit à petit des albanophones vers l'albanie ( on peut éventuellemet songer à laisser une petite portion du Kosovo à ces mêmes albanophones).

Premier problème: les Albanais d'Albanie ne seraient pas d'accord.
Deuxième problème: les Albanais du Kosovo sont autochtones.

Mon avis: indépendance du Kosovo (inévitable) mais entrée simultanée et rapide (2010, comme la Croatie) de la Serbie, du Kosovo, de l'Albanie, de la Macédoine et de la Bosnie dans l'Union Européenne.

_________________
"Europe, relève toi !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nikaar
Préfet
Préfet


Masculin Nombre de messages : 775
Localisation : lille

MessageSujet: Re: La question du Kosovo   Mer 28 Mar - 13:29

Citation :
tout cela dans une optique évidemment européenne

En effet dans ce cas précis cela change les données.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
frédérique
Légat
Légat


Féminin Nombre de messages : 1110

MessageSujet: Re: La question du Kosovo   Dim 8 Avr - 16:45

Oui ferrier mais il y a un problème: les Serbes estiment que le Kosovo est a eux, ils ne voudront pas le lacher!
De plus la mentalité des albanais du Kosovo n'a rien a voir avec celle des albanais d'albanie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hethanos
Centurion
Centurion


Masculin Nombre de messages : 280
Localisation : Land of Ar

MessageSujet: Re: La question du Kosovo   Dim 8 Avr - 17:59

il leur manque une deuxieme guerre lol :boxing:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La question du Kosovo   Dim 8 Avr - 20:00

Il faut déjà définir les euro-régions et après procéder à un referendum.
Revenir en haut Aller en bas
culligham
Pérégrin
Pérégrin


Nombre de messages : 16

MessageSujet: Re: La question du Kosovo   Ven 27 Avr - 17:08

nikaar a écrit:
Ma solution peut paraître abrupte mais je suis pour l'attachement du Kosovo à la Serbie et le départ petit à petit des albanophones vers l'albanie ( on peut éventuellemet songer à laisser une petite portion du Kosovo à ces mêmes albanophones).
tout a fait d'accord,c'est ce qui serait le plus logique, je trouve scandaleux qu'une population implantée puisse un jours demandé l'independance ou le rattachement vis a vis d'un autres pays de leurs terre d'asile, tout ceux qui defendent cette these devrait reflechir a ce que leurs pays deviendraient si par exemple les Algeriens,Marocains,Turc de France ou de Belgique ferait de meme....a mediter
de toute façon la Russie est la pour veiller au grains et empecher une nouvelle trahison des Europeens envers le peuple Serbe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
culligham
Pérégrin
Pérégrin


Nombre de messages : 16

MessageSujet: Re: La question du Kosovo   Ven 27 Avr - 17:12

Ferrier a écrit:
nikaar a écrit:
Ma solution peut paraître abrupte mais je suis pour l'attachement du Kosovo à la Serbie et le départ petit à petit des albanophones vers l'albanie ( on peut éventuellemet songer à laisser une petite portion du Kosovo à ces mêmes albanophones).

Premier problème: les Albanais d'Albanie ne seraient pas d'accord.
Deuxième problème: les Albanais du Kosovo sont autochtones.

Mon avis: indépendance du Kosovo (inévitable) mais entrée simultanée et rapide (2010, comme la Croatie) de la Serbie, du Kosovo, de l'Albanie, de la Macédoine et de la Bosnie dans l'Union Européenne.
Les Albanais du Kosovo sont tout a fait Allochtones, poussés par la migration, implanté par les turc et un long etc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: La question du Kosovo   Ven 27 Avr - 17:40

Sauf que dans les Balkans médiévaux, avant toute occupation turque, le Kosovë était déjà peuplé de nombreux albanais, albanais qui ont combattu aux côtés des serbes.

Je précise que je suis favorable à l'indépendance de l'Abkhazie et à l'unification de l'Ossétie du Nord et de l'Ossétie du Sud, et à l'intégration rapide de la Serbie dans l'UE.

_________________
"Europe, relève toi !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darius
Invité



MessageSujet: Re: La question du Kosovo   Ven 27 Avr - 17:51

Le passé ne peut nous aider et l'ordre mondial actuel impose certaines logiques politiques.

On sait que dès la mort de Tito, en 1980, la population albanaise représentait 90 % de la population. A l'époque, la minorité Serbe était en danger. Pourtant nous savons que ce Kosovo est le berceau historique de la nation serbe.

J'aimerais que l'on ne traite pas cette affaire selon un droit aux minorités car c'est justement le territoire d'une minorité dont il s'agit. Une fois de plus, vous posez les bonnes questions. Globalement, on assiste de plus en plus à un décalage d'entre les principes politiques et les populations. Ce qui me fait peur, je dois l'avouer, c'est que différentes régions poussent de plus en plus en des logiques de sécession, lesquelles pour cette affaire du Kosovo ont poussé à l'éclatement de la Yougoslavie. Dès lors, peut-on imaginer des régions françaises se détacher de la conception future de l'europe socialiste au prétexte que certaines minorités agissantes, revendicatives et agressives dans la mise en forme d'une culture opposée à la notre, celle de la majorité ? Peut-on imaginer un grand sud France abandonné ?
Revenir en haut Aller en bas
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: La question du Kosovo   Ven 27 Avr - 17:56

Je ne crois vraiment pas que les choses soient comparables. Un peu d'histoire... les Albanais (Shqipërë ou Arbërëshë) sont les descendants des Illyriens, populations de l'empire romain vivant sur l'ensemble de l'ex-Yougoslavie. Parler du Kosovë comme berceau des serbes me paraît discutable puisque les Serbes, même nom que les Sorabes qui vivent en Allemagne de l'Est, au sens strict, venaient de l'actuelle Pologne. La plupart des Serbes sont donc des Illyriens slavisés alors que les Albanais sont les Illyriens non-slavisés.
Il ne faut pas cèder ni à la propagande serbe ni à la propagande albanaise mais étudier les données objectivement. Dans le cas de la Grande Europe, où Serbes et Albanais ont toute leur place, il faut réconcilier les Européens. Alors, la Serbie, l'Albanie et le Kosovo dans l'UE !

_________________
"Europe, relève toi !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darius
Invité



MessageSujet: Re: La question du Kosovo   Ven 27 Avr - 19:47

Thomas ... Je suis d'accord avec toi mais pourquoi penser ce problème selon l'histoire ?

Le Kosovo a-t-il les moyens de se défendre militairement contre la France (par exemple) ?

Si oui, alors le Kosovo peut aspirer à l'indépendance.

Si non, l'armée française doit annexer ces territoires.

Je suis expéditif mais cette affaire ne peut se conprendre qu'ainsi. Sans quoi tolérer un Kosovo intépendant, c'est accepter une Corse libérée, une Auvergne agressive et des autonomies territoriales de plus en plus nombreuses !!!
Revenir en haut Aller en bas
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: La question du Kosovo   Ven 27 Avr - 19:51

J'ai bien dit un Kosovo... dans l'Union Européenne, donc non indépendant au sens strict. Indépendant de la Serbie, pourquoi pas. La Corse ? Imagineons qu'elle soit indépendante de la France tout en restant dans l'UE... je ne vois pas trop en quoi ce serait un souci.

Par contre, de toutes façons, l'indépendance pure, hors UE, n'a aucun sens. Je suis, tu le sais, pour une Europe unifiée et non pour une Europe divisée en des petits états indépendants, ce qui serait absurde.

_________________
"Europe, relève toi !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darius
Invité



MessageSujet: Re: La question du Kosovo   Ven 27 Avr - 19:56

Oui mais tu sais aussi que les USA ont toujours utilisé l'ex Yougoslavie comme d'une enclave qui interdit l'UE.

On ne peut se résigner à ne rien comprendre de ce type de conflits. Aussi, les Traditions séculaires doivent se taire face à la volonté supérieur du groupe.
Revenir en haut Aller en bas
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: La question du Kosovo   Ven 27 Avr - 19:58

Citation :
comme d'une enclave qui interdit l'UE

L'€ est la monnaie en usage au Kosovo et au Montenegro, et normalement c'est l'UE qui contrôle / doit contrôler le Kosovo. Il faut que les européanistes que nous sommes proposions des solutions de rassemblement des Européens, de tous les Européens. Dans ces affaires d'ex-Yougoslavie, je m'efforce d'être albanophile, serbophile, croatophile et bosnophile en même temps.

_________________
"Europe, relève toi !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darius
Invité



MessageSujet: Re: La question du Kosovo   Ven 27 Avr - 20:02

Etrange camarade ... Il me semblait justement que je pensais trop selon ces différences alors que nous devrions penser comme Européen ... !!
Revenir en haut Aller en bas
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: La question du Kosovo   Ven 27 Avr - 20:03

Citation :
Il me semblait justement que je pensais trop selon ces différences alors que nous devrions penser comme Européen ...

C'est bien sûr ce que j'entends par là, à savoir que j'aime toutes les composantes du peuple européen.

_________________
"Europe, relève toi !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darius
Invité



MessageSujet: Re: La question du Kosovo   Sam 28 Avr - 6:37

Et c'est parce que j'aime les allemands, les italiens, les autrichiens, les belges, les espagnols comme les irlandais (je ne vais pas tous les citer) que j'aimerais néanmoins que l'on se fonde cette idée que les groupes nationaux qui se côtoient ne doivent nullement aspirer en une quelconque autonomie.

Mais le risque nous le connaissons. Il est démographique et culturel. En ex-Yougoslavie, pays culturellement et primitivement européen, un grand changement dans l'ordre d'importance de ces groupes différents nationaux a poussé au changement culturel de cette partie de l'Europe. En fait, lorsque l'on parle par exemple d'accorder une indépendance relative à un pays, une région donnée de l'Europe, c'est que l'on sait qu'un changement culturel s'est produit et que nous n'avons d'autre solution. Nous n'avons d'autre solution car l'Europe ne bénéficie nullement de troupes communes et que les structures ethniques différentes locales le mesurent et l'utilisent.

Aujourd'hui, sans pour autant atteindre comme en 1948 des 47,5 % de Musulmans majoritaires dans certaines communes pour être 82 % quelques années plus tard soit en 1991, nous devons bien cependant prendre peur. On est européen et l'on cherche à défendre un socialisme tourné vers nos compatriotes. Nous savons cependant que certaines minorités ne veulent s'intégrer à ce projet. Les politiques m'amusent. Ils savent bien que l'immigration des musulman obéit souvent aux lois tribales et qu'ils n'en ont rien à foutre de nos modèles. Cependant, à trop vouloir ne rien voir, les migrations vont développer de nouveaux problèmes sociaux. Il est intéressant de noter que ce Kosovo demeure un exemple pour beacoup de régions. Cependant, nosu devons briser ces dynamiques et aucun groupe "national" ne saurait constituer une majorité agissante et agressive.
Revenir en haut Aller en bas
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: La question du Kosovo   Sam 28 Avr - 8:14

En 1948, 47% seulement d'Albanais ? Cela me laisse sceptique, car je pense à la carte de la grande Albanie quelques années auparavant et qui englobait le Kosovo.

_________________
"Europe, relève toi !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darius
Invité



MessageSujet: Re: La question du Kosovo   Dim 1 Juil - 5:03

Poutine signe le retour de la Russie dans les Balkans et la mer Noire,

Le président russe Vladimir Poutine a affirmé lundi à Istanbul que la Russie, forte de sa puissance énergétique, était de retour dans sa "zone d'influence" des Balkans et de la région de la mer Noire et qu'il allait falloir compter avec elle.

"Tout le monde sait que les Balkans et la région de la mer Noire étaient une zone d'intérêt particulier pour nous", a déclaré le président russe en marge du sommet de l'Organisation de coopération économique de la mer Noire, qui réunit douze pays proches de la mer Noire.

"La Russie, avec ses possibilités croissantes, revient dans cette région, c'est une donnée évidente", a affirmé M. Poutine à un groupe de journalistes russes.

Ce retour de Moscou "est dans l'intérêt de la Russie, mais aussi de nos partenaires", a estimé le président russe qui s'est employé depuis son arrivée au Kremlin en 2000 à réimposer son pays sur le devant de la scène internationale.

Après la chute de l'URSS, l'influence de la Russie dans les Balkans, longtemps constitués de pays du bloc socialistes, et dans les pays de la mer Noire, avait considérablement diminué.

En provenance directe de Zagreb où il avait participé dimanche à un sommet régional sur l'énergie, le président russe a rejoint onze présidents et Premiers ministres de pays proches de la mer Noire pour discuter du renforcement des liens économiques et commerciaux de leurs pays, en insistant sur le domaine de la coopération énergétique.

La zone géographique concernée (qui comprend l'Albanie, l'Arménie, l'Azerbaïdjan, la Bulgarie, la Géorgie, la Grèce, la Moldavie, la Roumanie, la Serbie, la Turquie, la Russie et l'Ukraine) est la deuxième région la plus riche en hydrocarbures du monde, après le Golfe.

Plusieurs gazoducs et oléoducs traversent cette zone pour approvisionner l'Europe notamment en hydrocarbures russes.

M. Poutine a évoqué l'accord signé samedi entre le géant gazier russe Gazprom et l'entreprise italienne ENI sur la construction d'un nouveau gazoduc de 900 km, le South Stream, qui reliera la Russie à l'Europe via la mer Noire.

Trois années seront nécessaires pour construire ce gazoduc d'une capacité de quelque 30 milliards de mètres cubes de gaz transporté par an, qui passera par la Bulgarie où il se divisera en deux branches, l'une vers l'Autriche et l'autre vers la Grèce, puis Otrante, dans le sud de l'Italie.

"Ce projet répond à nos intérêts économiques nationaux. Il répond aussi aux intérêts de nos partenaires", a souligné le président russe.

Il s'est réjoui de "l'intérêt manifesté par l'Italie, la Bulgarie et maintenant la Grèce" pour le projet South Stream.

Evoquant le tracé possible du gazoduc en Grèce, il a estimé que cela dépendait "des spécialistes, de l'économie du projet".

La Russie fournit déjà du gaz à plusieurs pays de l'Organisation de coopération économique de la mer Noire (CEMN), notamment via le gazoduc sous-marin Blue Stream reliant le sud de la Russie au nord de la Turquie et un autre axe majeur longeant la côte occidentale de la mer Noire.

Face aux autres chefs d'Etat et de gouvernement de la CEMN, M. Poutine a insisté sur l'importance de la coopération dans le domaine de l'énergie.

Les représentants des 12 Etats de la mer Noire s'étaient retrouvés pour un sommet marquant le 15e anniversaire de la CEMN, une institution fondée en 1992 pour promouvoir la stabilité entre des pays situés dans des camps opposés pendant la guerre froide.

Dans un projet de déclaration commune, ils ont affirmé l'importance "du rôle et du potentiel futur de la mer Noire élargie en termes de ressources énergétiques (...) et de corridor important pour le transit du gaz et du pétrole principalement destinés à l'Europe".

© 2007 AFP
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La question du Kosovo   Lun 6 Aoû - 17:11

Seuls les fous peuvent penser que l'adhésion à l'UE de l'ex-Yougoslavie et de l'Albanie réglera le problème.
Revenir en haut Aller en bas
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: La question du Kosovo   Lun 6 Aoû - 18:40

Jean-Charles. a écrit:
Seuls les fous peuvent penser que l'adhésion à l'UE de l'ex-Yougoslavie et de l'Albanie réglera le problème.

Cela ne règlera pas tout le problème, évidemment, car il faudra aussi procéder à une réconciliation réelle entre les peuples de l'ex-Yougoslavie et des Balkans en général, ce qui ne peut être que la conséquence d'un véritable européanisme et non de ce fade pseudo-européanisme de l'UE actuelle. Et surtout il ne faut pas se laisser influencer par la propagande, qu'elle soit serbe ou albanaise, mais s'attacher aux faits historiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darius
Invité



MessageSujet: Re: La question du Kosovo   Mar 7 Aoû - 5:11

La Yougoslavie est aujourd'hui une enclave opposée à l'Europe en centre Europe. Il y a dans cette volonté une idée de refuser la Grande Europe ... Qui en est responsable ?
Revenir en haut Aller en bas
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: La question du Kosovo   Mar 7 Aoû - 10:03

Darius a écrit:
La Yougoslavie est aujourd'hui une enclave opposée à l'Europe en centre Europe. Il y a dans cette volonté une idée de refuser la Grande Europe ... Qui en est responsable ?

La Yougoslavie n'existe plus. Tu veux parler de la Serbie ? Elle a constaté la lâcheté de l'UE face aux USA, mais je ne pense pas qu'elle soit si europhobe que ça, malgré les scores du Parti Radical Serbe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La question du Kosovo   Aujourd'hui à 5:44

Revenir en haut Aller en bas
 
La question du Kosovo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» question visite maison avant signature
» question sur les cases du relevé 24
» Une future maman a une question a 100$ pour la CSQ
» Une question pour vos enfants
» question bricolage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM DU PSUNE :: Débats sur l'Europe - Debates about Europe :: La Nation Européenne - The European Nation-
Sauter vers: