FORUM DU PSUNE

Forum socialiste européen
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fonte des glaces et routes maritimes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sandra
Optione
Optione


Féminin Nombre de messages : 166

MessageSujet: Fonte des glaces et routes maritimes   Lun 6 Nov - 12:19

USA et Canada se disputent déja le passage de l'Arctique

Par Elisabeth Studer le 6 novembre 2006





Cela se précise de jour en jour : la fonte polaire - même si elle alerte aussi fort heureusement des économistes – va devenir la source d'un des enjeux majeurs du 21ème siècle, traçant en effet une nouvelle voie pour le transport du pétrole. C'est ainsi qu'USA et Canada se disputent d'ores et déjà le droit de passage.

L'ambassadeur des États-Unis au Canada, David Wilkins vient en effet de présenter une position opposée à celle de son prédécesseur à propos du passage du Nord-Ouest, voie maritime qui pourrait se créer dans l'Océan arctique à cause du réchauffement climatique, permettant d'éviter des zones à risque, de réduire les frais de transport des hydrocarbures, voire de rentabiliser l'exploitation de certains champs. D'énormes sommes en perspective qui pourraient rapidement être mises en jeu via cette nouvelle route des tankers.

I – Désaccord entre Ottawa et Washington

Selon l'ambassadeur des États-Unis au Canada, David Wilkins, le gouvernement Bush estimerait que ce passage est de juridiction internationale, même si le Canada en revendique la propriété. Cette déclaration, faite en marge d'une conférence sur la sécurité qui s'est tenue mardi dernier à Ottawa, semble contredire toutefois celle qu'avait récemment exprimée l'ancien ambassadeur américain au Canada, Paul Celluci. Ce dernier, qui avait lui aussi été nommé à Ottawa par le gouvernement Bush, avait récemment affirmé lors d'une conférence sur les relations internationales que la souveraineté canadienne devrait être reconnue dans cette région, pour des raisons de sécurité, en raison d'une meilleure capacité du Canada de la patrouiller.

L'actuel ambassadeur américain a tenu à souligner que la position officielle des États-Unis sur cette question n'avait pas changé. Les États-Unis ne sont pas les seuls à considérer ces eaux arctiques comme une route maritime internationale. La Chine, le Japon, le Danemark et la Norvège ont aussi un oeil sur ce lucratif passage.

II – La fonte polaire permettrait une circulation plus tôt que prévu

Ce débat est néanmoins survenu au lendemain de la publication, dans Le Devoir, d'un article révélant qu'un document d'experts militaires remis au ministre canadien de la Défense, Gordon O'Connor, signale que ce très convoité passage maritime du Nord-Ouest pourrait être emprunté par des navires dès 2015.

Cette échéance, la plus rapprochée avancée à ce jour, est devenue désormais envisageable, les glaces qui couvrent normalement la région toute l'année, à l'exception de quelques semaines, fondant plus rapidement que prévu. Jusqu'ici, les experts estimaient que le passage ne serait praticable qu'en 2050, voire en 2020 ou 2030 pour les plus “pessimistes” ... ou “optimistes” si l'on tient compte de l'aspect écologique de la chose.

Selon les données dévoilées par le principal centre américain de recherche sur les glaces, la partie de l'océan recouverte par la glace de l'océan Arctique, l'été dernier, était plus réduite qu'elle ne l'a jamais été. De plus, la vitesse avec laquelle la glace fond augmente d'année en année, ce qui laisse croire qu'un cycle autoperpétué de relèvement des températures est déjà en place. "La glace marine ne se porte pas bien, elle ne s'est pas rétablie et il ne semble pas qu'elle va se rétablir", a déclaré Mark Serreze, du National Snow and Ice Data Centre, à Boulder, au Colorado.

Les effets les plus importants du réchauffement global se font pour le moment sentir dans le Nord. Ainsi, l'océan Arctique est considéré comme l'un des plus importants baromètre de ce phénomène. La glace joue également un rôle important en ce qui a trait au climat planétaire parce qu'elle affecte l'équilibre délicat de la salinité de l'océan et de la température.

Si la tendance actuelle se maintient, la glace de l'Arctique sera largement disparue d'ici à 2060, soit une décennie avant les précédentes prévisions les plus pessimistes, a laissé entendre M. Serreze. Les pertes de glace sont essentiellement concentrées le long de la côte de Sibérie, en Russie. L'organisme de M. Serreze a recours à des données obtenues par satellite ou provenant de stations météorologiques afin de surveiller la fonte de la glace de l'océan Arctique.

III – Proposition d'une présence canadienne renforcée

Le rapport remis au ministre O'Connor émet des propositions pour assurer une présence canadienne plus forte dans le Nord : remplacer les avions Otter vieillissants par des appareils plus modernes et augmenter la capacité de communication des patrouilleurs autochtones et Inuits avec les autres composantes des Forces armées canadiennes. La Défense nationale précise aussi vouloir augmenter le nombre d'exercices et de patrouilles dans cette région.

Lors de la dernière campagne électorale, le premier ministre Stephen Harper avait dévoilé une série de mesures qu'il entendait apporter pour assurer la protection de la souveraineté nationale de l'Arctique et du Grand Nord canadien. Il disait vouloir empêcher que des vaisseaux d'autres pays circulent en eaux canadiennes sans permission. Il s'était alors engagé à investir 3,5 milliards de dollars supplémentaires sur 10 ans pour instaurer un système de détection nationale dans l'Arctique et dans les eaux nordiques. M. Harper avait ainsi préconisé l'achat de 3 brise-glace capables de transporter des troupes, la construction d'un port en eaux profondes dans la région d'Iqaluit et le déploiement d'avions de recherche et de sauvetage à Yellowknife et d'escadrons de véhicules aériens sans pilote. Les conservateurs veulent aussi augmenter de 500 personnes le nombre de militaires canadiens oeuvrant dans le Grand Nord.

Un plan d'ensemble sur dix ans serait en cours d'élaboration pour assurer la présence du Canada dans l'Arctique. Le ministre souhaite déposer ce plan au cabinet très prochainement.

http://www.leblogfinance.com/2006/11/usa_et_canada_s.html



Je propose que l'argent qui sera obtenu par l'exploitation de cette nouvelle route martime se trouvera essentiellement consacré à la lutte contre le réchauffement climatique.

J'invite chacun à s'exprimer concernant ce débat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://louve-intrepide.forumactif.com/portal.forum?sid=40b7e04d0
olivier carbone
Consul
Consul


Masculin Nombre de messages : 3912
Localisation : Russia

MessageSujet: LA POLLUTION DES MERS   Ven 13 Fév - 21:13

J'en profite pour poster le reportage ARTE
LA POLLUTION DES MERS

http://www.dailymotion.com/related/x8ca1h/video/x1ebdr_la-pollution-des-mersreportages-art_events
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Fonte des glaces et routes maritimes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'ours polaire, victime de la fonte des glaces
» Vos meilleures glaces dudu
» Exode de 1940 - Les Français sur les routes
» théière en fonte
» Archives maritimes de Cherbourg - MARTIN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM DU PSUNE :: Débats sur l'Europe - Debates about Europe :: Ecologie - Ecology-
Sauter vers: