FORUM DU PSUNE

Forum socialiste européen
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le programme nucléaire nord-coréen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sandra
Optione
Optione


Féminin Nombre de messages : 166

MessageSujet: Le programme nucléaire nord-coréen   Ven 13 Oct - 12:47

L'essai nucléaire nord-coréen place de facto ce pays au rang de 9e puissance nucléaire mondiale. Les informations de l'AIEA (Agence internationale de l'énergie atomique) voulant que Pyongyang possède 40 kg de plutonium lui permettant de fabriquer une demi-douzaine de bombes témoigne du caractère concret du programme.



Une résolution contraignante en 13 points est présentée par Washington au Conseil de sécurité, énumérant toute une série de sanctions économiques et financières. Celle-ci demande à la Corée du Nord de réintégrer le Traité de non-prolifération et surtout que Pyongyang revienne à la table des négociations. Washington insiste pour que cette résolution soit adoptée sous le chapitre VII de la Charte des Nations unies prévoyant notamment le recours à la force si nécessaire.
Moscou et surtout Pékin la refuseront très probablement même si tous deux se positionnent défavorablement à cet essai nucléaire. Les tractations diplomatiques entre les cinq membres permanents du Conseil de sécurité seront ardues.

Le bras de fer que se livraient Pyongyang et Washington depuis quatre ans a été perdu par les étasuniens. Le régime Pyongyang, malgré toutes les mises en garde étasuniennes et même les menaces de Washington a procédé à son essai nucléaire.
Si la gouvernance étasunienne avait favorisé la bonne mise en œuvre de l’accord prévoyant le démantèlement du programme nucléaire nord-coréen en échange de la possibilité de construire en Corée du Nord deux centrales nucléaires civiles à eau légère, au lieu d’instaurer une stratégie visant de manière particulièrement agressive la chute du régime, Pyongyang aurait probablement poursuivi une orientation strictement civile de son développement nucléaire.



Le Traité de non-prolifération nucléaire, qui a peut-être empêché une confrontation entre les deux superpuissances durant la Guerre froide, est devenu une véritable coquille vide ces dernières années.
Plusieurs spécialistes en rendent grandement responsable l'administration américaine.
Ils dénoncent une politique permissive envers certains pays alliés et restrictive pour d'autres. Ainsi, le Pakistan ou l'Inde, pays alliés aux ambitions régionales parfois douteuses, ou encore Israël, ont pu se doter de l'arme nucléaire. Mais les ambitions d'autres pays, comme la Corée du Nord et l'Iran, ont été contrecarrées. Cette politique de deux poids deux mesures a favorisé la prolifération nucléaire dans ces pays qui se sentent dans la ligne de mire de Washington.
Qui plus est, on doit constater finalement l'impuissance des grandes puissances face à ce problème de plus en plus inquiétant.

Voici une chronologie de la crise nord-coréenne :

• 1994: Pyongyang et Washington signent un accord prévoyant le démantèlement du programme nucléaire nord-coréen en échange d'une aide étasunienne pour construire en Corée du Nord deux centrales nucléaires civiles.
• 1999: Le président Bill Clinton assouplit pour la première fois depuis la fin de la guerre de Corée, en 1953, les sanctions économiques contre Pyongyang.
• Janvier 2002: Le président George Walker Bush qualifie la Corée du Nord de membre, avec l'Iran et l'Irak, de « l'axe du mal ». La Secrétaire d’état à la défense Condoleezza Rice utilisera elle des termes d’« avant-garde de la tyrannie ».
• Automne 2002: La Corée du Nord insatisfait des évolutions de l'accord de 1994 et expulse les inspecteurs internationaux de ses centrales nucléaires.
• Janvier 2003: Pyongyang se retire officiellement du Traité de non-prolifération nucléaire.
• Juin 2003: La Corée du Nord annonce vouloir posséder des armes nucléaires.
• Août 2003: Première série de négociations à Pékin en présence des États-Unis, de la Corée du Nord, de la Corée du Sud, de la Russie, du Japon et de la Chine.
• Février 2005: Pyongyang annonce officiellement qu'il détient l'arme nucléaire.
• Novembre 2005: Échec de la cinquième série de négociations; Pyongyang se retire des pourparlers.
• Juillet 2006: La Corée du Nord lance sept missiles dans la mer du Japon, suscitant une forte réaction de la communauté internationale.
• 9 octobre 2006: Pyongyang annonce avoir effectué le premier essai nucléaire souterrain de son histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://louve-intrepide.forumactif.com/portal.forum?sid=40b7e04d0
flo38
Optione
Optione


Masculin Nombre de messages : 151
Localisation : grenoble

MessageSujet: Re: Le programme nucléaire nord-coréen   Ven 13 Oct - 12:57

je me sent pas directement inquiet de la corée du nord car ce pays défie pluto l'autorité américiane et japonaise en asie ce qui n'est pas totalement nefaste
puis en tant que francais, européen je ne suis pas menacé directement, malgré le faite que si sa tombe dans d'autre mains là l'europe devra s'alarmer

je vous avoue que cette situation me fait surtout rire car on voit bien que la communauté international et l' ONU n'inquiéte vraiment personne....
met en avant l'impuissance du systéme qui nous donne une raison de plus pour le reformer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le sanglier des ardennes
Pérégrin
Pérégrin


Masculin Nombre de messages : 34

MessageSujet: Re: Le programme nucléaire nord-coréen   Ven 13 Oct - 13:55

flo38 a écrit:
je me sent pas directement inquiet de la corée du nord car ce pays défie pluto l'autorité américiane et japonaise en asie ce qui n'est pas totalement nefaste
puis en tant que francais, européen je ne suis pas menacé directement, malgré le faite que si sa tombe dans d'autre mains là l'europe devra s'alarmer

je vous avoue que cette situation me fait surtout rire car on voit bien que la communauté international et l' ONU n'inquiéte vraiment personne....
met en avant l'impuissance du systéme qui nous donne une raison de plus pour le reformer

la Corée du Nord se sent menacée par les USA en effet, elle a fait cet essais nucléaire plutot défensivement, pas pour l'offensive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sandra
Optione
Optione


Féminin Nombre de messages : 166

MessageSujet: Re: Le programme nucléaire nord-coréen   Sam 14 Oct - 12:28

Cet essai souterrain bien que très médiatisé ne doit pas faire oublier la forte production et le commerce juteux de mines de toutes sortes ainsi que de bombes à fragmentation.

D'ailleurs, les USA, les seuls à avoir utilisé par deux fois la bombe nucléaire, qui en tolère l'acquisition par leurs alliés pakistanais ou israëliens par exemple, et qui s'opposent violemment à la Corée du Nord, refusent toujours de ratifier le traité de non prolifération des mines antipersonnelles.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://louve-intrepide.forumactif.com/portal.forum?sid=40b7e04d0
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le programme nucléaire nord-coréen   Sam 14 Oct - 12:33

Voir a ce sujet le tres bon film Lord of War ;

les armes "classiques", fusil d'assaut, pistolets, etc ont fait beaucoup beaucoup plus de mort que les armes nucléaires...

ils agitent ça pour ne faire oublier les vrais problemes du meme genre, les mines, c'est un bon exemple...combien de gamins, de femmes et d'hommes mort ou amputés en marchant sur ces saloperies ?
Revenir en haut Aller en bas
Sandra
Optione
Optione


Féminin Nombre de messages : 166

MessageSujet: Re: Le programme nucléaire nord-coréen   Lun 30 Oct - 15:28

Citation :
Posture menaçante d'une part, dissuasion défensive renforcée d'autre part : Les USA vont ils rendre ouvert leur conflit avec la Corée du Nord ?



En cas de guerre, les États-unis useront une «force brutale» contre la Corée du Nord

Le mercredi 25 octobre 2006
SELON LE GÉNÉRAL PETER PACE
Associated Press
Washington


Le Général Peter Pace
Photo AP



Le chef d'état-major des armées des États-unis a affirmé mardi que si une guerre éclatait avec la Corée du Nord, les soldats américains devraient compter sur une «force plus brutale», les moyens de bombardements de précision étant pour la plupart affectés à l'Irak et à l'Afghanistan.

«On a besoin de renseignements de précision pour larguer des munitions de précision», a déclaré le général Peter Pace, plus haut gradé de l'armée américaine.

«Et une grande partie de nos atouts de renseignements de précision sont actuellement utilisés dans la région du Golfe».

Cela signifie «l'utilisation d'une force plus brutale, où que nous puissions aller ensuite, que si nous n'étions pas déjà engagés dans la guerre qui se déroule en Irak et en Afghanistan», a déclaré le général Pace avant de souligner qu'un éventuel conflit avec Pyongyang ressemblerait davantage à la seconde guerre mondiale ou à la guerre de Corée avec «davantage de dommages collatéraux».

La Corée du Nord, qui a annoncé son premier essai nucléaire le 9 octobre dernier, a déclaré qu'elle considérait le vote de sanctions à son encontre par le Conseil de sécurité des Nations unies comme une déclaration de guerre.

Une guerre avec la Corée du Nord ou un autre pays «ne serait pas aussi propre que ce que nous aimerions. Mais elle serait certainement sûre. Et l'issue ne serait pas en doute», a-t-il affirmé. «Aucun de nos ennemis potentiels ne devrait faire d'erreur de calcul quant à la capacité de cette nation de générer une puissance de combat écrasante, demain, pour défendre nos intérêts nationaux», a averti le chef d'état-major des armées.

http://www.cyberpresse.ca/article/20061025/CPMONDE/61025032/1014/CPMONDE



La Corée du Nord a tiré cinq missiles à courte portée (presse)

09:57 | 30/ 10/ 2006
TOKYO, 30 octobre - RIA Novosti.





La Corée du Nord a tiré cinq missiles à courte portée lors des exercices effectués la semaine dernière, a annoncé lundi l'agence Kyodo tsushin, citant le journal sud-coréen Chosun Ilbo.

"La Corée du Nord a tiré la semaine dernière cinq missiles sol-air et air-sol SA-2 d'une portée de 35 à 50 km depuis son polygone situé dans l'ouest du pays", selon le quotidien.

D'après le journal, les exercices avaient pour but de s'entraîner à repousser une éventuelle attaque aérienne venant des Etats-Unis.

Début juillet, la Corée du Nord avait tiré dans la région de la mer du Japon des missiles balistiques à moyenne et à grande portée et le 9 octobre elle avait testé un dispositif nucléaire.

http://fr.rian.ru/world/20061030/55226243.html



Les USA affirment de plus en plus concrètement leur doctrine militaire dite "de guerre préventive".
Il s'agit d'attaquer militairement pour prévenir des dangers potentiels. En pratique, les actions militaires étasuniennes concrétisent leurs politiques étrangères. Celles-ci en sont ainsi des instruments.
Peut-on considérer que cette posture agressive puisse légitimement s'inscrire dans le cadre des institutions internationales et de leur fonctionnement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://louve-intrepide.forumactif.com/portal.forum?sid=40b7e04d0
Sandra
Optione
Optione


Féminin Nombre de messages : 166

MessageSujet: Re: Le programme nucléaire nord-coréen   Sam 11 Nov - 13:57

Citation :
Nucléaire: discussions entre Américains et Nord-Coréens la semaine

AFP 11.11.06 | 11h26





Américains et Nord-Coréens se verront la semaine prochaine à New York pour une rencontre de travail consacrée aux sanctions financières américaines et à la reprise des négociations multipartites sur le programme nucléaire de Pyongyang, affirme samedi un quotidien japonais. Des représentants de Washington et de Pyongyang discuteront des sanctions américaines imposées à la fin de l'an dernier pour punir la Corée du Nord, accusée de blanchiment d'argent et de trafic de faux dollars, selon le Mainichi Shimbun, citant des sources américaines et nord-corénnes à New York. Le deux parties évoqueront aussi la date de reprise des négociations à six (les deux Corées, Etats-Unis, Chine, Russie et Japon) sur le programme nucléaire nord-coréen, suspendues depuis septembre 2005, ajoute le Mainichi. La Corée du Nord, qui a réalisé le 9 octobre son premier essai nucléaire, a annoncé à la fin octobre qu'elle était prête à revenir à la table des négociations à six.

http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-28783852@7-46,0.html



Rencontrer et communiquer dans un cadre bilatéral avec les USA était depuis longtemps l'une des exigences de la RPDC.

En y répondant favorablement, le changement de posture étasunienne correspond donc à la reconnaissance par les USA d'une réactualisation du rapport de force. Ainsi, cette évolution peut s'interpréter comme une confirmation des réussites nord-coréennes des tests de missiles intercontinentaux et de l'essai souterrain nucléaire.

Cette récente acceptation d'une forme de dialogue, dans un plus grand contexte de stabilité et de recherche de paix, pourra-t-il aboutir à une coexistence coopérative durable ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://louve-intrepide.forumactif.com/portal.forum?sid=40b7e04d0
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: Le programme nucléaire nord-coréen   Sam 11 Nov - 14:00

Tout semble indiquer en effet que les Etats-Unis abordent cette question avec une grande prudence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le programme nucléaire nord-coréen   Sam 11 Nov - 14:26

Pour une foi que l'ennemi a l'air bien réel, on range sa panoplie de rambo pour sortir celle du diplomate péteux.
Revenir en haut Aller en bas
Sandra
Optione
Optione


Féminin Nombre de messages : 166

MessageSujet: Re: Le programme nucléaire nord-coréen   Dim 19 Nov - 13:42

Les USA sont plus intransigeants avec la Corée du Nord qu'avec Israël.



Bush n'obtient pas l'appui de Séoul

Associated Press (AP)
18/11/2006 14h16


President George W. Bush invite le premier ministre japonais Shinzo Abe et le président sud-coréen Roh Moo-hyun



Le président américain George W. Bush n'est pas parvenu samedi à convaincre la Corée du Sud de participer pleinement au programme américain d'inspection des navires soupçonnés de transporter des équipements liés au nucléaire ou à la construction de missiles en Corée du Nord.
Le président sud-coréen Roh Moo-hyun a toutefois déclaré que son pays «soutiendrait les principes et les objectifs de la PSI», l'Initiative de sécurité contre la prolifération. Les deux hommes se sont entretenus avant l'ouverture du sommet de l'APEC (Forum de coopération économique Asie-Pacifique) qui rassemble les dirigeants de 21 pays à Hanoï. Il a aussi discuté avec le nouveau Premier ministre japonais Shinzo Abe.

M. Bush comptait entreprendre la Chine et la Russie dimanche afin de faire pression ensemble sur la Corée du Nord pour qu'elle donne des preuves de sa volonté d'éliminer son programme nucléaire militaire, au moment où elle s'apprête à rejoindre les négociations à six (États-Unis, Corée du Nord et du Sud, Chine, Japon, Russie) sur ce dossier, après les avoir boycottées depuis plus d'un an.

Le président américain a, selon son conseiller à la sécurité nationale Steve Hadley, assuré ses interlocuteurs qu'en dépit de la victoire de l'opposition démocrate aux élections parlementaires du 7 novembre, «il restait campé sur ses positions et garderait le cap en matière de politique étrangère» des États-Unis.

http://www2.canoe.com/infos/international/archives/2006/11/20061118-141606.html



Alors que l’ONU demande la cessation immédiate de la violence

Israël multiplie ses incursions dans Gaza


édition 2608 du dimanche 19 novembre 2006
par A.C.M





Lors d’une séance spéciale de son Assemblée générale, convoquée d’urgence après le rejet, lundi, d’un texte similaire par le Conseil de sécurité dû à un veto des Etats-Unis, l’ONU, dans une résolution adoptée à une écrasante majorité, appelle Israël à une cessation immédiate des opérations militaires.

L’Assemblée générale de l’ONU a appelé Israël, puissance occupante, «à cesser immédiatement ses opérations militaires qui mettent en danger la population civile palestinienne dans le territoire occupé, y compris à Jérusalem-Est, et à retirer ses forces de la bande de Gaza sur ses positions d’avant le 28 juin», date de la double agression d’Israël contre le Liban-Sud et les territoires palestiniens.

Elle demande au secrétaire général de l’ONU, Kofi Annan, de mettre sur pied une mission d’enquête sur la bavure de l’artillerie israélienne qui a tué 19 Palestiniens, surtout des femmes et des enfants, le 8 novembre à Beit Hanoun, dans le nord de Gaza, et de lui faire un rapport dans les 30 jours.

Adopté par 156 voix contre 7 (Etats-Unis, Israël, Australie, Nauru, Palau, la Micronésie et les îles Marshall) avec 6 abstentions, le texte, non contraignant, appelle également à «la cessation immédiate des opérations militaires et de tous actes de violence entre Israël et les Palestiniens, y compris les exécutions extrajudiciaires, les bombardements de zones civiles, les raids aériens…».

Les diplomates arabes avaient décidé, après l’échec au Conseil de sécurité, de saisir l’Assemblée générale où le veto n’existe pas. Intervenant avant le vote, l’ambassadeur du Qatar à l’ONU, Abdulaziz El-Nasser, a qualifié la résolution de juste et équilibrée».

Marchandages israélo-américains Pour sa part, le représentant israélien, Dan Gillerman, a rejeté en bloc la résolution pour ne pas avoir fait mention à «Hamas» et au «terrorisme», rejetant la responsabilité du massacre de Beit Hanoun sur les Palestiniens.

«L’effusion de sang peut cesser en un instant si le terrorisme cesse [...] Mettez fin à la violence et Israël n’aura plus à pratiquer l’autodéfense», a-t-il dit à l’adresse des Palestiniens. L’ambassadeur américain, John Bolton, a, de son côté, soulevé des objections sur la nécessité d’une mission d’enquête et sur son coût, estimé à 131 000 dollars.

Il y a lieu de noter qu’à Genève, le Conseil des droits de l’homme de l’ONU avait aussi décidé d’une enquête sur le drame. Cependant, au lendemain de cet appel de la communauté internationale, les violences ont continué dans les territoires occupés, où l’armée a multiplié ses incursions et ses opérations militaires et l’aviation accentué les raids nocturnes dans le nord de la bande de Gaza.

Hier, un membre du Jihad islamique a été mortellement atteint à la poitrine. Plus tard, deux autres Palestiniens ont été blessés par les tirs de soldats israéliens, selon des informations confirmées par une porte-parole de l’armée israélienne.

Dans un communiqué, l’armée israélienne a, en outre, confirmé trois raids aériens nocturnes dans le nord de la bande de Gaza, qui, selon des témoins, ont visé la maison d’un chef militaire, celle d’un responsable de la sécurité et un bâtiment abritant un groupe de charité.

A. C. M.

http://www.jeune-independant.com/display.php?articleId=27373



Le fonctionnement de l'ONU doit il être réformé afin de rendre l'autorité de l'assemblée générale plus universelle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://louve-intrepide.forumactif.com/portal.forum?sid=40b7e04d0
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le programme nucléaire nord-coréen   Aujourd'hui à 16:36

Revenir en haut Aller en bas
 
Le programme nucléaire nord-coréen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Séisme et centrale nucléaire...
» TRICASTIN : "Sortir du nucléaire" réclame une date d'intervention à EDF pour la barre "suspendue"
» DCNS Cherbourg va construire une centrale nucléaire immergée
» Le réacteur nucléaire de Flamanville.
» Le pic de consommation et le nucléaire.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM DU PSUNE :: Débats sur l'Europe - Debates about Europe :: Géopolitique européenne - European geopolitics-
Sauter vers: