FORUM DU PSUNE

Forum socialiste européen
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ronsard.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Ronsard.   Lun 15 Mai - 10:48

Pierre de Ronsard (1524-1585) a écrit:


Elégies, XXIV "Contre les bûcherons de la forêt de Gastine"


Écoute, bûcheron, arrête un peu le bras;
Ce ne sont pas des bois que tu jettes à bas;
Ne vois-tu pas le sang lequel dégoutte à force
Des nymphes qui vivaient dessous la dure écorce ?
Sacrilège meurtrier, si on pend un voleur
Pour piller un butin de bien peu de valeur,
Combien de feux, de fers, de morts et de détresses
Mérites-tu, méchant, pour tuer nos déesses ?
Forêt, haute maison des oiseaux bocagers !
Plus le cerf solitaire et les chevreuils légers
Ne paîtront sous ton ombre, et ta verte crinière
Plus du soleil d'été ne rompra la lumière.
Plus l'amoureux pasteur sur un tronc adossé,
Enflant son flageolet à quatre trous percé,
Son mâtin à ses pieds, à son flanc la houlette,
Ne dira plus l'ardeur de sa belle Janette.
Tout deviendra muet, Echo sera sans voix ;
Tu deviendras campagne, et, en lieu de tes bois,
Dont l'ombrage incertain lentement se remue,
Tu sentiras le soc, le coutre et la charrue ;
Tu perdras le silence, et haletants d'effroi
Ni Satyres ni Pans ne viendront plus chez toi.
Adieu, vieille forêt, le jouet de Zéphire,
Où premier j'accordai les langues de ma lyre,
Où premier j'entendis les flèches résonner
D'Apollon, qui me vint tout le coeur étonner,
Où premier, admirant ma belle Calliope,
Je devins amoureux de sa neuvaine trope,
Quand sa main sur le front cent roses me jeta.


Et de son propre lait Euterpe m'allaita.
Adieu, vieille forêt, adieu têtes sacrées,
De tableaux et de fleurs autrefois honorées.
Maintenant le dédain des passants altérés,
Qui, brûlés en l'été des rayons éthérés,
Sans plus trouver le frais de tes douces verdures,
Accusent tes meurtriers et leur disent injures.
Adieu, chênes, couronne aux vaillants citoyens.
Arbres de Jupiter, germes Dodonéens,
Qui premiers aux humains donnâtes à repaître ;
Peuples vraiment ingrats, qui n'ont su reconnaître
Les biens reçus de vous, peuples vraiment grossiers
De massacrer ainsi leurs pères nourriciers !
Que l'homme est malheureux qui au monde se fie !
Ô dieux, que véritable est la philosophie,
Qui dit que toute chose à la fin périra,
Et qu'en changeant de forme une autre vêtira !
De Tempé la vallée un jour sera montagne,
Et la cime d'Athos une large campagne ;
Neptune quelquefois de blé sera couvert :
La matière demeure et la forme se perd.



Revenir en haut Aller en bas
Winkelried
Citoyen
Citoyen


Nombre de messages : 80

MessageSujet: Re: Ronsard.   Lun 15 Mai - 19:05

Mouai... Les bûcherons qui font bien leur métier, en respect de la nature, servent à réguler la flore d'une fôret, ce qui n'est pas trop mal. Un peu comme un trappeur au niveau de la flore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ronsard.   Lun 15 Mai - 19:12

En fait, j'ai hésité. Je voulais mettre ce poème à sa place, c'est à dire dans "paganisme européen" quand je me suis dis tout de go :

"Halte malheureux ! N'oublie pas que les païens sont souvent très materialistes. Ils ne vont donc voir dans cette poésie que l'aspect technique et non pas l'ôde aux élémentaux que tu lis toi !"

J'ai donc posté ici. Merci d'avoir confirmé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ronsard.   Lun 15 Mai - 19:26

En ce qui me concerne, je pense que chaque paganisme est attaché à la nature qui l'entoure. Les déforestations sont donc un bon moyen de déraciner en même temps les gens.

Tout est toujours une question de mesure.

En tout cas j'aime bien ce poéme même si les tournures sont un peu lourdes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ronsard.   Lun 15 Mai - 19:49

Pour les tournures, elles sont certes étranges nos oreilles, mais il s'agit du XVIe !

En fait, l'aspect technique n'est pas faux en soi. Ce qui est faux, c'est de ne considérer que l'un ou l'autre aspect. C'est, je crois, tout le sens de ce message de Ronsard constatant le matérialisme outré, mais commun à notre époque, des Bucherons qui ne voient dans les arbres que la seule matière. Un homme équilibré est donc celui qui fait l'équilibre entre l'idéal ( le divin ) et la raison ( la matière ) et non, comme le pense notre temps, la seule raison ! ( mais ce déséquilibre pourrait aussi être le seul idéal )
Revenir en haut Aller en bas
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: Ronsard.   Lun 15 Mai - 19:50

Je ne possède pas ses "Elégies" mais j'ai en revanche ses "Amours", qui sont de très beaux poèmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ronsard.   Lun 15 Mai - 21:11

Jean-Charles. a écrit:
Pour les tournures, elles sont certes étranges nos oreilles, mais il s'agit du XVIe !

En fait, l'aspect technique n'est pas faux en soi. Ce qui est faux, c'est de ne considérer que l'un ou l'autre aspect. C'est, je crois, tout le sens de ce message de Ronsard constatant le matérialisme outré, mais commun à notre époque, des Bucherons qui ne voient dans les arbres que la seule matière. Un homme équilibré est donc celui qui fait l'équilibre entre l'idéal ( le divin ) et la raison ( la matière ) et non, comme le pense notre temps, la seule raison ! ( mais ce déséquilibre pourrait aussi être le seul idéal )
Je suis d'accord avec toi. Tout est une question d'équilibre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ronsard.   Aujourd'hui à 16:21

Revenir en haut Aller en bas
 
Ronsard.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bonjour mon coeur, bonjour ma douce vie (Pierre de RONSARD )
» Or que le ciel, or que la terre est pleine ...(Ronsard)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM DU PSUNE :: Débats sur l'Europe - Debates about Europe :: Culture européenne - European culture-
Sauter vers: