FORUM DU PSUNE

Forum socialiste européen
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La médecine et l’hygiène de vie vont reculer les limites

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La médecine et l’hygiène de vie vont reculer les limites   Sam 11 Fév - 15:36

... du vieillissement.

Édito : La médecine et l’hygiène de vie vont reculer les limites du vieillissement

Pour vivre vieux et en bonne santé, il faut manger hardcore crêtois.
Revenir en haut Aller en bas
Bonchamps
Centurion
Centurion


Masculin Nombre de messages : 336

MessageSujet: Re: La médecine et l’hygiène de vie vont reculer les limites   Sam 11 Fév - 16:01

L'important n'est pas de vivre longtemps mais de bien vivre. Je ne comprends pas cette obsession française et plus généralement occidentale pour la santé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La médecine et l’hygiène de vie vont reculer les limites   Sam 11 Fév - 16:27

Bonchamps a écrit:
L'important n'est pas de vivre longtemps mais de bien vivre. Je ne comprends pas cette obsession française et plus généralement occidentale pour la santé.

L'important est de vivre bien et longtemps. Je ne comprends pas cette obsession catholique et plus généralement monothéiste pour la dégénérescence.
Revenir en haut Aller en bas
Bonchamps
Centurion
Centurion


Masculin Nombre de messages : 336

MessageSujet: Re: La médecine et l’hygiène de vie vont reculer les limites   Sam 11 Fév - 16:30

Sunday a écrit:
L'important est de vivre bien et longtemps. Je ne comprends pas cette obsession catholique et plus généralement monothéiste pour la dégénérescence.
Oh ma position sur le sujet est stoïcienne. Voir De beata Vita et surtout De brevitate Vitae de Sénèque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La médecine et l’hygiène de vie vont reculer les limites   Sam 11 Fév - 17:51

Bonchamps a écrit:
Sunday a écrit:
L'important est de vivre bien et longtemps. Je ne comprends pas cette obsession catholique et plus généralement monothéiste pour la dégénérescence.
Oh ma position sur le sujet est stoïcienne. Voir De beata Vita et surtout De brevitate Vitae de Sénèque.

J'ai du lire ça en VO il y a environ 20 ans ....

J'apprécie aussi Sénèque, ou plutôt ce que je crois m'en souvenir. Mais je ne vois pas trop le rapport avec les cellules souches en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Bonchamps
Centurion
Centurion


Masculin Nombre de messages : 336

MessageSujet: Re: La médecine et l’hygiène de vie vont reculer les limites   Sam 18 Fév - 11:19

Sunday a écrit:
Mais je ne vois pas trop le rapport avec les cellules souches en fait.
Je ne vois pas non plus le rapport entre votre article et les cellules souches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La médecine et l’hygiène de vie vont reculer les limites   Sam 18 Fév - 14:58

[quote="Bonchamps"]
Sunday a écrit:

Je ne vois pas non plus le rapport entre votre article et les cellules souches.

En effet, je me suis trompé de fil.

Pour reprendre le fil, je ne vois pas de contradiction entre une alimentation saine et la maîtrise des passions. mens sana etc..
Revenir en haut Aller en bas
Juarez
Invité



MessageSujet: Re: La médecine et l’hygiène de vie vont reculer les limites   Sam 18 Fév - 19:27

[quote="Sunday"]
Bonchamps a écrit:
Sunday a écrit:

Je ne vois pas non plus le rapport entre votre article et les cellules souches.

En effet, je me suis trompé de fil.

Pour reprendre le fil, je ne vois pas de contradiction entre une alimentation saine et la maîtrise des passions. mens sana etc..

Euh Bonchamps pour toi le rosaire est plus utile qu'une bonne hygiène ?...

Sincèrement je ne vois pas en quoi il y aurait contradiction entre le fait de vouloir vivre plus longtemps et dans une bonne hygiène et le fait de croire ou d'être catho.
Revenir en haut Aller en bas
Bonchamps
Centurion
Centurion


Masculin Nombre de messages : 336

MessageSujet: Re: La médecine et l’hygiène de vie vont reculer les limites   Sam 18 Fév - 20:51

Tout est une question de mesure dans le cas présent. Avoir une bonne hygiène de vie est une chose saine mais être obsédé par cela comme peut l'être notre société au point de faire de la santé le souverain bien, c'est une passion néfaste. Je ne vois pas bien ce que le rosaire vient faire ici, je n'ai à ma connaissance convoqué aucune transcendance pour justifier mon propos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Der K
Centurion
Centurion
avatar

Nombre de messages : 228
Localisation : Bilskirnir

MessageSujet: Re: La médecine et l’hygiène de vie vont reculer les limites   Dim 19 Fév - 6:30

Bonchamps a écrit:
Tout est une question de mesure dans le cas présent. Avoir une bonne hygiène de vie est une chose saine mais être obsédé par cela comme peut l'être notre société au point de faire de la santé le souverain bien, c'est une passion néfaste.
oui, tout à fait d'accord, (pour une fois... ) on ne parle plus que de ça, le moindre petit risque prend une tournure quasi honteuse.

il y a, quelque part, un rapport entre notre société mouligasse qui n'ose plus rien et cette obsession de la santé à tout prix. si la santé est le bien absolu qui prime sur tout, effectivement, le mieux est de ne rien entreprendre, de ne prendre aucun risque, en fait, de devenir un parfait mouton du système.

cela n'empêche pas d'avoir une hygiène de vie correcte et de ne pas faire n'importe quoi, mais c'est uniquement un moyen, et non un but comme on semble nous le présente aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolf
Consul
Consul
avatar

Masculin Nombre de messages : 2014
Localisation : Sud Ouest

MessageSujet: Re: La médecine et l’hygiène de vie vont reculer les limites   Dim 19 Fév - 9:45

En meme temps comme toujours dans ce systeme, on nous en parle de la santé car c'est un ennorme buisness, mais que penser de toutes les saloperies que l'on met dans l'agro alimentaire ?
On va vendre aux gens des pillules pour pour limiter l'occidation au sein meme de leur coprs(en plus ca peut au derniere nouvelle provoquer des infratus...) et a coté de ca , on va les nourrir avec de la merde !
Dans ce systeme rien n'est absolument guidé par une volonté, comme celle du bien etre du peuple, tout est annimé par le profit, le peuple en lui meme ils s'en foutent royalement!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stanislas
Optione
Optione
avatar

Masculin Nombre de messages : 166
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: La médecine et l’hygiène de vie vont reculer les limites   Dim 19 Fév - 10:27

Quand on sait qui se cache derrière l'industrie pharmaceutique on comprend mieux, des gros bonnets de la finance qui ne cherchent qu'à faire du profit et qui sont les même qui inondent les marchés agroalimentaire d’infâmes immondices, quelle hypocrisie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolf
Consul
Consul
avatar

Masculin Nombre de messages : 2014
Localisation : Sud Ouest

MessageSujet: Re: La médecine et l’hygiène de vie vont reculer les limites   Dim 19 Fév - 12:07

Oui, d'ailleur, les maladies orphelines ils s'en foutent, de meme pour le droit des animaux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La médecine et l’hygiène de vie vont reculer les limites   Lun 20 Fév - 17:56

Bonchamps a écrit:
Tout est une question de mesure dans le cas présent. Avoir une bonne hygiène de vie est une chose saine mais être obsédé par cela comme peut l'être notre société au point de faire de la santé le souverain bien, c'est une passion néfaste.

Les gens préfèrent bien vivre maintenant, ne croyant plus dans un "paradis".
Mais je pense qu'il y a beaucoup d'infantilisme dans cette soif "d'exister" que vous dénoncez, j'y trouve des raisons socio-biologiques. Mais le pb vient d'une conscience uniquement individuelle et immédiate et non pas collective à long terme.

De toutes manières cela ne nous dispense pas de maximiser nos possibiltés.


Voici des conséquences envisagées :

http://actu.dna.fr/060218123020.hnto12qx.html

Citation :
Selon ce modèle, l'âge le plus commun de décès devrait augmenter de vingt ans entre 2010 et 2030 si les thérapies contre le vieillissement sont utilisées par une grande partie de la population.

Une tel taux d'accroissement de l'espérance de vie, cinq fois plus rapide qu'actuellement, porterait l'âge le plus fréquent du décès de 80 à 100 ans dans les pays industrialisés, a indiqué ce scientifique.

La population mondiale pourrait ainsi atteindre de 10 à 11 milliards comparativement aux quelque huit milliards donnés par les projections actuelles.

Citation :
Mais un tel accroissement de la frange la plus âgée de la population risque de considérablement aggraver le problème du financement des systèmes de retraite et de couverture médicale dans les pays industrialisés, déjà menacés par le vieillissement de la génération très nombreuse du "baby boom", selon lui.

Le ratio actuel de dépendance est prévu de doubler d'ici 2035 en passant d'un à deux retraités pour cinq actifs. Avec un allongement de 20 ans de la longévité, ce ratio atteindrait quatre retraités pour cinq actifs, a calculé ce chercheur.

"Les conséquences budgétaires et fiscales d'un tel scénario donne le vertige", a-t-il dit, suggérant que l'âge de la retraite devrait alors être portée à 80 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Un autre son de cloche   Ven 31 Mar - 19:27

Citation :
« Nous vivrons moins longtemps que nos parents »


Dans un ouvrage intitulé « Espérance de vie, la fin des illusions », Claude Aubert, ingénieur agronome et expert dans le domaine de
l'alimentation, explique comment la pollution, le tabac et l'obésité pourraient devenir des "bombes à retardement démographiques." Selon lui, les projections officielles d'espérance de vie sont faussées et la courbe pourrait s'inverser dans les prochaines années.

86 ans en 2050 selon l'Insee, 103 ans en 2300 selon l'ONU : les
projections de l'espérance de vie semblent pour le moins optimistes.
Pour Claude Aubert, elles sont en réalité totalement fausses. Cet
ingénieur agronome, spécialiste de l'alimentation et de l'agriculture biologique, vient de publier un ouvrage dans lequel il explique que "nous vivrons moins longtemps que nos parents," de même que "nos enfants vivront moins longtemps que nous." Les démographes selon lui se trompent, puisqu'ils ne prennent pas en compte les véritables « bombes à retardement » que sont l'obésité, les maladies dues à l'amiante, le tabagisme et les impacts de la pollution sur notre santé. Ainsi l'obésité, phénomène qui connaît une croissance rapide, pourrait à elle seule faire diminuer notre espérance de vie de 2 à 5 ans. Aujourd'hui, 60% des adultes sont en surpoids ou obèses aux
Etats-Unis. En France, le chiffre atteint 40% (Enquête Inserm
2003). "Si aux Etats-Unis les pouvoirs publics commencent à s'en
préoccuper, la communauté scientifique reste très inquiète, explique Claude Aubert. Quand à la France, on ne peut pas dire que les autorités aient une réelle politique face au problème." Par ailleurs, si on a longtemps cru que l'obésité était une maladie des pays riches, Claude Aubert montre qu'elle progresse encore plus vite dans les pays émergents. L'obésité et le diabète pourraient devenir la première cause de mortalité, devant le tabac, et faire considérablement baisser l'espérance de vie, (moins 7 ans pour un obèse). Hormis la sédentarité, Claude Aubert accuse largement l'industrie agro-alimentaire d'être responsable de vendre des « produits trop gras, trop sucrés » auxquels sont incorporés des additifs et des arômes favorisant le surpoids.

Les multiples impacts de la pollution
Autre facteur d'obésité moins souvent évoqué, la pollution perturbe également l'équilibre hormonal et les cellules des tissus adipeux. C'est notamment le cas des perturbateurs endocriniens, qui modifient l'équilibre hormonal du fœtus, équilibre dont dépend la régulation du poids. De même, certains insecticides, présents dans notre organisme, ralentiraient le métabolisme et par conséquent, les dépenses énergétiques. Pour autant, les conséquences de la pollution sur notre santé ne se limitent pas, loin s'en faut, aux troubles hormonaux.
Rappelant que 100 000 molécules chimiques sont actuellement utilisées sans jamais avoir été testées (à l'exception des pesticides), Claude Aubert estime que les générations nées à partir des années 70 connaissent une "exposition aux produits chimiques sans précédent." Et si certains composants ont été interdits depuis, les études scientifiques montrent qu'ils sont toujours présents dans tous les tissus humains. "Par ailleurs, d'autres produits chimiques ont pris le relais dans l'environnement et dans notre corps depuis," ajoute-t-il. La production de matières plastiques a été multipliée par 5 en 30
ans, celle de formaldéhyde (un composé organique volatil) par 6 en 40 ans. La pollution de l'air, de l'eau et des aliments imprègne le corps humain à long terme. Ainsi, des produits toxiques comme le DDT,-interdit il y a 30 ans-, se trouvaient encore dans le sang des volontaires qui ont participé à l'étude menée par le WWF en 2003. Et des molécules tout aussi dangereuses ont également été trouvées chez tous les nouveaux-nés lors d'une enquête menée en 2005 par l'Environnemental Working Group, association américaine. Les polluants passent en effet avec une grande rapidité (quelques heures) dans le placenta après avoir été absorbés par la mère. "En fait, ce sont probablement plusieurs centaines de molécules issues de l'industrie chimique qui passent chaque jour dans notre organisme," observe Claude Aubert. Des molécules dont on ne connaît pas réellement les impacts, puisque chaque matière active n'est testée que de manière isolée, jamais dans une version mélangée avec d'autres. "Les pesticides sont constitués de plusieurs matières actives, ainsi que d'adjuvants (…) Or, le produit commercialisé est
parfois plus toxique que la matière seule, comme cela a été
récemment mis en évidence à propos du Round Up," explique Claude
Aubert.

Les lanceurs d'alerte face à l'omerta

Les impacts des différentes pollutions auxquelles nous sommes
exposées sont multiples : perturbation des fonctions de reproduction, affaiblissement du système immunitaire, forte croissance des cancers dus à la pollution, maladies de l'appareil respiratoire, explosion des maladies chroniques et cardio-vasculaires, etc. Pour autant, ces impacts ne pourront se vérifier qu'à long terme et ne sont effectivement pas pris en considération pour mesurer, aujourd'hui, notre espérance de vie. Seul l'amiante – qui est à l'origine d'un cancer spécifique- a été pris en compte, mais comme le rappelle l'auteur, "il a fallu de nombreuses années avant que plus personne ne puisse contester qu'il est à l'origine d'une véritable hécatombe."Claude Aubert rejoint avec cet ouvrage le mouvement des « lanceurs d'alerte », qui, au sein de la communauté scientifique, tentent de
prévenir l'opinion et les autorités politiques sur ces catastrophes sanitaires naissantes. Peu entendus jusqu'ici, certains estiment, comme André Cicolella que les lanceurs d'alerte font face à un pouvoir « négationniste », incarné par la communauté scientifique «officielle » et les industries. Chercheur en santé environnementale, il a travaillé sur les effets des éthers de glycol au sein de l'INRS.
Jusqu'à ce que sa hiérarchie annule au dernier moment un colloque
qu'il devait tenir sur le sujet et rompe son contrat de travail
pour "faute grave". Après 6 ans de procédure, la Cour de Cassation lui a donné gain de cause, reconnaissant « l'indépendance due aux chercheurs. » Cette « omerta » que dénonce aujourd'hui une partie de la communauté scientifique, s'explique selon lui par le travail de lobbying de l'industrie et parce que "la croissance économique se nourrit des accidents, de la pollution et des maladies…"

Espérance de vie, la fin des illusions, par Claude Aubert.
Editions Terre Vivante, mars 2006.
Revenir en haut Aller en bas
Ferrier
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: La médecine et l’hygiène de vie vont reculer les limites   Ven 31 Mar - 21:35

En tout cas, je veille rigoureusement à ma ligne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La médecine et l’hygiène de vie vont reculer les limites   Ven 31 Mar - 22:23

Ferrier a écrit:
En tout cas, je veille rigoureusement à ma ligne.
On en doute pas!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La médecine et l’hygiène de vie vont reculer les limites   

Revenir en haut Aller en bas
 
La médecine et l’hygiène de vie vont reculer les limites
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» règles de ventilation en médecine nucléaire
» Hygiène et Salubrité des aliments, du nouveau ??
» Médecine chinoise
» Formation obligatoire hygiène et salubrité
» Pétition européenne pour sauvegarder la médecine naturelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM DU PSUNE :: Débats sur l'Europe - Debates about Europe :: Santé, médecine, condition féminine - Health, medicine, feminine-
Sauter vers: