FORUM DU PSUNE

Forum socialiste européen
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Russie: vous soutiendriez... ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Pour quel parti russe voteriez-vous ?
Le parti communiste de la fédération russe (KRFP)
11%
 11% [ 2 ]
Patrie (Rodina)
47%
 47% [ 9 ]
Russie unie (le parti poutinien)
16%
 16% [ 3 ]
L'Union des forces de droite (SPS)
0%
 0% [ 0 ]
Le parti libéral-démocrate de Russie (LDPR, Jirinovski)
11%
 11% [ 2 ]
Un autre parti de droite
0%
 0% [ 0 ]
Le parti national-bolchevik (NBP)
15%
 15% [ 3 ]
Une autre formation radicale (RNE... etc)
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 19
 

AuteurMessage
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Russie: vous soutiendriez... ?   Ven 2 Déc - 22:03

Souvenir des dernières législatives...

Citation :
"Rodina" ("Motherland")
Since "Rodina" was a new electoral bloc formed prior to the elections, a short general introduction to the party is necessary:

The People's Patriotic Union "Rodina" was founded especially for the nationalist and left-patriotic bloc to participate in the elections. Initially Rodina was to become a broader platform which included also more radical nationalists. The original version of the list of candidates included both "Barkashovtsy" (i.e. members of the Neonazist "Russian National Unity") as well as moderate forces (e.g. Vyacheslav Igrunov, chairmen of the party "ELEFANT"´and former member of Yavlinski's YABLOKO, and Alexander Dugin, chairman of the party "EURASIA" who nowadays imitates a respectable centrist position). The moderates left Rodina after they found out about the more radical members. After the scandal, parts of the radical forces (the former Barkashov supporters) were taken off the party list.

"Rodina" has the reputation to be the project of the Kremlin "polito-technicians" in order to take away votes from the communists. And both its opponents as well as sympathetic nationalists and neutral observers agree that "Rodina" is not independent, but is guided and "pumped up" by the so-called "administrative resources". It therefore cannot play an independent role. This version seems to be credible enough. However, it needs to be added that the strategists in the Kremlin could have hardly anticipated the bloc's considerable success and, by the end of the election campaign, they had considerably reduced their efforts to "pump up" the party. It is unlikely that the Kremlin continues to control "Rodina". Rather: "Rodina" has already fulfilled its purpose.

Of all party programmes, the programme of "Rodina" discusses economic realities most extensively. Characteristic is the name of the programme: "Social justice and economic growth". However, several items in the programme also appeal to voters' xenophobic attitudes. Apart from the standard allusions to the negative role of the West – typical for nationalist-patriotic organisations – "Rodina" also touches on the painful subject of migrants. According to the opinion of the bloc's ideologists, "hostile forces" plan the "dismantling of Russia" into "spheres of influence" of various states as well as its colonisation with foreign migrants.

Incidently, the feeling of a threat from foreign migrants is only half of the evil. The next passage in the programmes leads to far more revealing conclusions: "It is necessary not to consider the problem of migration only from the point of view of the citizen's right of movement, but it needs also be considered from the point of view of the citizen's right to preserve his language and culture.". Although after this passage, the text continues to analyse the problem of "foreign migrants", we believe that this small passage needs to be interpreted as an attempt to point to the problem of internal migration. What it really means is a restriction of the citizen's right to choose his place of residence, obviously within Russia, since the "rights to preserve language and culture" quite clearly means the Russians. In doing so, the ideologists of "Rodina" clearly show that they are prepared to limit the choice of residence for some citizens (obviously the non-Russian speaking ones in order not to endanger the "Russian-speaking lands") to satisfy the xenophobia of others!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: Russie: vous soutiendriez... ?   Ven 2 Déc - 22:07

Citation :
In 1995, nationalist-patriotic voters had a lot of choice: In addition to the favourites, there were several marginal groups with varying degrees of extremist attitudes to be found on the ballot: Nikolay Lysenko's NRPR , Alexander Bashenov's "Russian All People's Movement", Sergey Baburin's bloc "Power to the People!", the Congress of Russian Communities etc. Altogether the nationalists gained nearly 44% of the votes (out of that 22.3% went to the CPFR, i.e. 157 seats, and 11.18% to the LDPR, i.e. 50 seats). It is even greater than 48%, if one considers the bloc "Communists - Workers' Russia - For the Soviet Union" not to be left-wing extremist but imperialist-Stalinist (never mind the anit-Semitism of the party's Fuhrer, Viktor Anpilov). Together with the direct mandates the nationalist and patriots gained 223 seats in parliament.

In 1999, the successes of the patriots were more modest. This was due in parts to "Medved" ("Bear") - the national movement of "Yedinstvo" ("Unity") - which poached parts of the nationalist/patriotic voters with its great-power rhetoric. Nevertheless, this is not enough basis to classify this pro-Kremlin bloc "national-patriotic". The nationalist reached the following results: CPRF - 24.3% (108 seats); Bloc Zhirinovsky - 5.98% (17 seats); the rest of the national-patriots (in particular the Anti-Semitic Movement to Support the Army and the bloc "Russian Cause") gained altogether approximately 3% of the votes (less outsiders were elected). Accordingly, the election results of the nationalists reached slightly above 30% of all votes.

In the last elections the election results were as follows: "Rodina" - 9.02% (29 seats), LDPR - 11.45% (36 seats) and the CPRF - 12.61% (40 seats). This constitutes a total of approximately 33% of the votes. A maximum of 2% marginalised national patriots may be added to this. It would be difficult to become more exact; for example, it is not quite clear whether "Rus", a nationalist party, yet without ideology, should be added or if one can be certain that 1% of the electorate who voted for the conceptual party "Yedinenye" ("Unification") actually knew about the party's pagan-nationalist "conception" or just mistook the party for "Yedinstvo" ("Unity"). Taking into account the direct mandate constituencies, the main political powers were as follows at the beginning of the first session: "United Russia" - 222 seats, CPRF - 53 seats, LDPR - 38 seats, "Rodina" - 37 seats, the pro-government People's Party -19 seats, the liberal "Yabloko" and SPS - 4 and 2 seats.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: Russie: vous soutiendriez... ?   Ven 2 Déc - 22:08

Citation :
22:03 | 15/ 11/ 2005

MOSCOU, 15 novembre - RIA Novosti. La direction de "Rodina" ("Patrie") n'attache pas de grande importance à la sortie de ce parti politique de représentants de certaines organisations faisant autrefois partie du bloc électoral du même nom, selon le service de presse de "Rodina".

"Je ne considère pas comme sérieuse la réunion de ces "organisations minuscules" très peu connues", a déclaré mardi dans une interview à RIA Novosti le leader du parti "Rodina", Dimitri Rogozine.

Lors de la formation du bloc électoral "Rodina", les leaders de ces "organisations minuscules" avaient essayé, pour des raisons de conjoncture et à la recherche de certains dividendes politiques ou laïques, de "s'infiltrer dans la communauté des sympathisants de ce bloc débutant", estime Dimitri Rogozine.

"Somme toute, ils ne sont connus ni pour leurs déclarations ni pour leur participation aux activités effectives du parti", a-t-il souligné.

Commentant leur déclaration d'intention de contester les droits pour le label "Rodina", Dimitri Rogozine a indiqué que ce n'était pas là le premier incident du genre.

"Ceux qui le revendiquent forment d'ores et déjà une très longue file d'attente, mais nul n'y arrivera jamais", est tout à fait persuadé le leader de "Rodina".

Plusieurs organisations politiques ont déclaré mardi leur sortie du bloc "Rodina" à cause de leurs divergences inconciliables avec la politique de Dimitri Rogozine.

"Ces quelques dernières années d'activités du parti "Rodina", conduit par Dimitri Rogozine, ont montré que cette organisation n'avait rien à voir avec les objectifs proclamés dans la "Convention avec les électeurs", document signé en 2003", a notamment déclaré au cours d'une conférence de presse le vice-président du mouvement politique national de Russie "Rodnoïé Otetchestvo" et secrétaire exécutif adjoint du Conseil fédéral du bloc électoral "Rodina", Nikolaï Novitchkov.

Et d'ajouter: "Au lieu de mener une lutte conjointe pour les intérêts du peuple, Dimitri Rogozine a usurpé le monopole du pouvoir pour évincer Sergueï Glaziev de son rôle de leader qui lui revenait pourtant de droit, en sa qualité de patriote et d'homme politique porte-parole des espérances des électeurs".

"Aujourd'hui, le parti "Rodina" est une organisation qui n'est ni sociale, ni populaire, ni patriotique. On assiste à une sorte de duperie des masses à laquelle nous ne tenons pas du tout à participer", a déclaré Nikolaï Novitchkov.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
G
Invité



MessageSujet: Re: Russie: vous soutiendriez... ?   Ven 2 Déc - 22:13

Rodina.
Revenir en haut Aller en bas
Wolf
Consul
Consul


Masculin Nombre de messages : 2014
Localisation : Sud Ouest

MessageSujet: Re: Russie: vous soutiendriez... ?   Ven 2 Déc - 23:05

Rodina
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Russie: vous soutiendriez... ?   Ven 2 Déc - 23:05

Rodina
Revenir en haut Aller en bas
solo
Invité



MessageSujet: Re: Russie: vous soutiendriez... ?   Sam 3 Déc - 10:14

Rousse unie.
Revenir en haut Aller en bas
solo
Invité



MessageSujet: Re: Russie: vous soutiendriez... ?   Sam 3 Déc - 10:20

Citation :
Aux futures présidentielles, un tiers des Russes voteront pour le candidat proposé par Vladimir Poutine
20:42 | 15/ 04/ 2005



MOSCOU, 15 avril - RIA Novosti. 30% des Russes expriment leur intention de voter aux futures élections présidentielles pour le candidat que proposera l'actuel Président de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine. De telles données ont notamment été publiées par le Centre analytique de Youri Levada (Levada-Tsentr).

20% d'autres se proposent de voter, par principe, pour un tout autre candidat, et encore 40% des Russes disent que leur choix sera fonction des circonstances.

L'élection du Président de la Fédération de Russie par la Douma d'Etat (Chambre basse du Parlement russe) au lieu d'un scrutin associant tout le peuple serait appuyée par 10% des interviewés, alors que 81% des sondés s'y opposeraient.

Les participants à ce sondage d'opinion ont été invités à répondre à la question qui ils voudraient voir notamment au poste de Président de la Fédération de Russie parmi les actuels hommes politiques et personnalités publiques (une liste approximative leur en a été proposée). Parmi l'entourage du Président de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine, les personnes interrogées voudraient le plus souvent (13%) voir au poste de chef de l'Etat le président de la Chambre basse du Parlement, Boris Gryzlov; parmi les leaders de la "gauche", c'est le président du Parti communiste (KPRF), Guennadi Ziouganov, qui est le plus souvent cité (11%); parmi les membres du bloc électoral "Rodina" - son leader, Dimitri Rogozine (19%); parmi les libéraux - le député indépendant à la Douma, Vladimir Ryjkov (8%),parmi les ex-Premiers ministres du pays - l'actuel président de la Chambre de Commerce et d'Industrie de la Fédération de Russie, Evgueni Primakov (10%), dans la catégorie des gouverneurs - le maire de la ville de Moscou, Youri Loujkov (20%).

Ce sondage d'opinion a, en outre, montré que 23% des Russes estiment qu'en 2008, la relève du pouvoir pourrait se faire en Fédération de Russie, tout comme en Ukraine à la fin de 2004, alors que 62% d'autres le considèrent comme tout à fait impossible.

32% des sondés seraient favorables à la formation du gouvernement par le parti politique qui gagnera aux élections, alors que 51% des interviewés y sont hostiles.

Ces données ont été obtenues à l'issue de deux sondages d'opinion, réalisés par le Centre analytique de Youri Levada en mars dernier et s'étendant sur l'ensemble du pays. Au cours de la première moitié du mois, 2100 personnes ont été interrogées, au cours de la seconde - 1600 personnes.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Russie: vous soutiendriez... ?   Aujourd'hui à 2:04

Revenir en haut Aller en bas
 
Russie: vous soutiendriez... ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pouvez-vous m'aider à choisir un siège auto ?
» que pensez vous de ces sourcils ?
» Vous souvenez-vous de vos quarts à la coupée ?
» Jean-Pierre vous explique la vie en couple
» Que pensez-vous des poupées BB ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM DU PSUNE :: Débats sur l'Europe - Debates about Europe :: La Nation Européenne - The European Nation-
Sauter vers: