FORUM DU PSUNE

Forum socialiste européen
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 "La Catalogne est une nation"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: "La Catalogne est une nation"   Sam 1 Oct - 11:38

ESPAGNE Le Parlement de Barcelone a adopté hier un projet de nouveau statut pour la Catalogne, qui renforcerait grandement l'autonomie de la région
La Catalogne s'affirme face à Madrid

Barcelone : de notre envoyé spécial Patrick Bèle
[01 octobre 2005]



«La Catalogne est une nation» : la phrase figure dans le préambule du nouveau statut que le Parlement catalan a approuvé à une écrasante majorité (120 voix sur 135), hier en séance plénière. Après maintes hésitations, les nationalistes de la CIU ont voté avec les trois partis de gauche au pouvoir à Barcelone. Seul le Parti populaire (PP) a voté non. Ce projet est le résultat de plus de vingt mois de tractations. Il réforme le statut de 1979, élaboré lors du retour de la démocratie en Espagne. Le projet doit maintenant être approuvé à la majorité simple aux Cortes à Madrid, qui peut l'amender, et revenir pour être soumis à référendum en Catalogne.


Si le processus d'adoption va jusqu'à son terme, le texte renforcera considérablement l'autonomie de la Catalogne. Le fisc catalan devra alors collecter l'ensemble des impôts et en reverser une quote-part à Madrid. Les transferts de responsabilités de Madrid à la Generalitat catalane concernent un grand nombre de domaines : pouvoirs de police, politique migratoire, prisons, relations avec Bruxelles, etc.


L'autosatisfaction dominait hier au Parlement catalan. Les députés d'ERC (gauche nationaliste) ironisaient : «Nous avons pris les clés de la Letamendi (l'hôtel des impôts de Barcelone).» Ceux de la CIU (droite nationaliste) avaient l'imagination plus alimentaire : «Madrid se réservait le gâteau, maintenant c'est nous qui le garderons.» Les orateurs de chaque parti rivalisaient d'éloquence, à la tribune, sur un registre lyrique : «Nous voulons une Espagne fraternelle et fédérale, dans le respect de la pluralité et de la liberté», déclarait Maria del Madre, députée du Parti socialiste catalan. «Ce statut permet la reconnaissance de la plurinationalité de l'Espagne», affirmait Joan Saura, du parti de la gauche écologiste ICV.


Josep Pique, chef du Parti populaire catalan, n'a pas réussi à refroidir l'ambiance en rappelant que le texte comprenait de nombreux points dont la constitutionnalité était contestable. A Madrid, le nouveau statut est loin de soulever le même enthousiasme, que ce soit à la présidence du gouvernement socialiste de José Luis Rodriguez Zapatero, au Parti socialiste (PSOE) ou au Parti populaire (opposition). «Tout le monde est conscient que ce texte ne pourra être approuvé par le Parlement espagnol sans de profondes modifications», affirmait une source gouvernementale en soulevant «l'énorme préoccupation» que suscite le texte concocté à Barcelone. Le groupe socialiste au Parlement se préparerait à présenter des «dizaines d'amendements» pour rendre le statut compatible avec la Constitution. Tentant de calmer le jeu, Maria Teresa Fernandez de la Vega, «numéro deux» du gouvernement espagnol, a estimé que «nous sommes dans un processus normal de réforme d'un statut régional qui mérite d'écouter, de respecter et de négocier, mais en aucun cas de réformer la Constitution espagnole». Le chef du Parti populaire (PP), Mariano Rajoy, a déclaré que le statut se situait en rupture avec «l'esprit de la transition démocratique et de la Constitution de 1978». Il a solennellement appelé les députés socialistes à s'associer aux députés PP pour s'opposer au texte quand il sera examiné au Parlement espagnol. «Je n'attends rien du président du gouvernement (Zapatero), explique-t-il, mais j'espère que le bon sens des députés du PESOE empêchera ce qui peut être mortel pour la Catalogne et pour l'Espagne.»


Le Parti populaire a estimé hier que ce statut équivalait à une réforme de la Constitution et devait être examiné comme tel par les Cortes.

La Conférence épiscopale espagnole (CEE), autorité respectée en Espagne, s'est, elle aussi, prononcée contre le nouveau statut. L'article 21, affirmant la laïcité de l'enseignement public, indispose l'Eglise. Cette disposition prohibe l'enseignement religieux pendant les heures d'enseignement dans les écoles publiques. «Nous sommes en total désaccord avec cette disposition», a martelé le porte-parole des évêques, Juan Antonio Martinez Camino.


Mais rien ne pouvait, hier, entamer l'optimisme du président socialiste de la Generalitat de Catalogne, Pasqual Maragall. Il a souhaité «bon vent à la nouvelle Catalogne» et salué «l'esprit de dialogue de tous» avant d'entonner l'hymne catalan avec l'ensemble des parlementaires.

http://www.lefigaro.fr/europe/20051001.FIG0021.html?223507

Que pensez vous du natio/régionalisme catalan?
Facteur de division ? Ou sentiment légitime?
Revenir en haut Aller en bas
Bonchamps
Centurion
Centurion


Masculin Nombre de messages : 336

MessageSujet: Re: "La Catalogne est une nation"   Sam 1 Oct - 11:42

Ce que j'en pense? **bip** relève-toi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
solo
Invité



MessageSujet: Re: "La Catalogne est une nation"   Sam 1 Oct - 12:08

Citation :
Que pensez vous du natio/régionalisme catalan?
Facteur de division ? Ou sentiment légitime?

Totale solidarité envers les catalans. Vouloir sauvegarder son identité locale est une chose tout à fait saine, voire vitale !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "La Catalogne est une nation"   Sam 1 Oct - 12:16

Solovei a écrit:
Citation :
Que pensez vous du natio/régionalisme catalan?
Facteur de division ? Ou sentiment légitime?

Totale solidarité envers les catalans. Vouloir sauvegarder son identité locale est une chose tout à fait saine, voire vitale !

Facile d'applaudir le fierté de soi des autres, et à côté de ça traiter de "racistes" ceux de son propre peuple qui ont aussi cette fierté.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "La Catalogne est une nation"   Sam 1 Oct - 12:29

Solovei a écrit:
Citation :
Que pensez vous du natio/régionalisme catalan?
Facteur de division ? Ou sentiment légitime?

Totale solidarité envers les catalans. Vouloir sauvegarder son identité locale est une chose tout à fait saine, voire vitale !

Identité locale certes, mais dans l'esprit des catalans, je pense que cette sauvergarde s'inscrit dans une confrontation avec l'Etat Espagnol.
Une sorte de régionalisme socialiste qui ne les mènera pas loin je pense.
Revenir en haut Aller en bas
solo
Invité



MessageSujet: Re: "La Catalogne est une nation"   Sam 1 Oct - 13:01

Syntaxe a écrit:
Solovei a écrit:
Citation :
Que pensez vous du natio/régionalisme catalan?
Facteur de division ? Ou sentiment légitime?

Totale solidarité envers les catalans. Vouloir sauvegarder son identité locale est une chose tout à fait saine, voire vitale !

Facile d'applaudir le fierté de soi des autres, et à côté de ça traiter de "racistes" ceux de son propre peuple qui ont aussi cette fierté.

Certes, mais qui a dit le contraire ? Pourquoi cette agressivité ? Je défends également l'identité locale, et je me vois mal promouvoir le "modèle" (??) multiculturel parallèlement.
Revenir en haut Aller en bas
solo
Invité



MessageSujet: Re: "La Catalogne est une nation"   Sam 1 Oct - 13:12

Néo-Sanglier a écrit:


Identité locale certes, mais dans l'esprit des catalans, je pense que cette sauvergarde s'inscrit dans une confrontation avec l'Etat Espagnol.

Ah...Je ne le voyais pas comme ainsi, mais il doit y avoir un peu cela, effectivement.
Mais si çela s'inscrit dans une confrontation avec l'Etat Espagnol, je crois pas que cela soit pour détruire son intégrité territoriale (le fédéralisme n'est pas une menace à la prosperité de l'état, au contraire!) ou se venger, mais simplement pour rompre avec une certaine attitude antipluraliste de l'intelligentsia politique Espagnole qui ne leur convenait pas. Il en va de même en France : si certains mouvements régionalistes entrent en confrontation avec la France, ça n'est pas pour la détruire , mais pour lutter contre une certaine attitude des dirigants à leur égard (la France est la risée de l'Europe de ce côté là )


Citation :
Une sorte de régionalisme socialiste qui ne les mènera pas loin je pense.

Je ne crois pas que cela soit un régionalisme typiquement socialiste, les catalans voteront pour qui ils veulent par la suite. Les nationalistes ont également voté pour, d'ailleurs.

Je pense que cela profitera avant tout au peuple, car ceci:

Citation :
le texte renforcera considérablement l'autonomie de la Catalogne. Le fisc catalan devra alors collecter l'ensemble des impôts et en reverser une quote-part à Madrid. Les transferts de responsabilités de Madrid à la Generalitat catalane concernent un grand nombre de domaines : pouvoirs de police, politique migratoire, prisons, relations avec Bruxelles, etc.

est une formidable avancée. Si en plus de cela les Catalans peuvent promouvoir leur langue, leur culture enseigner leur histoire (il me semble que c'est déjà le cas) alors il ne devrait plus y avoir de problèmes majeurs avec l'état Espagnol .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "La Catalogne est une nation"   Sam 1 Oct - 15:47

Je ne pense pas que ce soit une réaction face au pluralisme de l'Etat espagnol, les catalans sont trés majoritairement à gauche voire plus . Je les soupsconnent même de vouloir encore plus de multiculturalisme.
L 'espagne en général et la catalogne en particulier sont dans un délire tiermondiste extreme (il n'y a qu'a voir leur réaction face aux attentats de madrid ce fut exemplaire de lacheté tiermondiste).
Au contraire je pense qu'ils voient dans l Etat central une reminiscence du franquisme et aspirent de tous leurs voeux a une catalogne multiculturelle.
Il y a quand même aussi cette vieille rivalité avec madrid, barcelone se veut une capitale au même titre et tente de rivaliser ca se voit au niveau architecturale notamment.
Revenir en haut Aller en bas
solo
Invité



MessageSujet: Re: "La Catalogne est une nation"   Dim 2 Oct - 9:51

Ah, j'avoue que j'ignorais cela. Voir en l'état de Zapatero une résurgence du Franquisme et vouloir plus de multiculturalisme, c'est possible ça Confused

Mais si La Catalogne et Barcelone peuvent acquérir plus de pouvoir et gouverner au plus près du peuple, c'est déjà un certain progrès, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "La Catalogne est une nation"   Dim 2 Oct - 12:11

Solovei a écrit:
Ah, j'avoue que j'ignorais cela. Voir en l'état de Zapatero une résurgence du Franquisme et vouloir plus de multiculturalisme, c'est possible ça Confused

Mais si La Catalogne et Barcelone peuvent acquérir plus de pouvoir et gouverner au plus près du peuple, c'est déjà un certain progrès, non ?

Je te rappelle que ces revendications datent de bien avant l'election du gnome clown zapata. Et ce n'est pas lui qui va changer cette image qu'ont les catalans de l etat central et du franquisme.
Je suis allé deux fois a barcelone recemment, ayant qqn de ma famille qui etudie la bas, je peux te dire que ca transpire le gauchisme puant à tous les coins de rues. Les catalans sont tiermondistes a l extreme, il semble y avaoir un consensus gauchiste général que personne ne remet en question.

Aprés que la catalogne puisse acquerir plus de pouvoir, certes, mais cela fera t il avancer le schmilblick qu'il puisse aller voir les dernieres productions americaines en catalan au ciné ?
Je suis favorable au régionalisme en général, à la sauvergarde d'une culture ancestrale, mais leur regionalisme est un lent suicide puisque empreint de culpabilité tiermondiste.
Revenir en haut Aller en bas
Bonchamps
Centurion
Centurion


Masculin Nombre de messages : 336

MessageSujet: Re: "La Catalogne est une nation"   Dim 2 Oct - 13:28

Citation :
Les catalans sont tiermondistes a l extreme, il semble y avaoir un consensus gauchiste général que personne ne remet en question.

Gardons-nous de toute généralisation hâtive. Certains catalans de premier ordre - plus souvent membre de la société civile que du monde politique je vous l'accorde - comme Juan Antonio Samaranch sont loin d'être des « gauchistes ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "La Catalogne est une nation"   Lun 3 Oct - 2:00

Selon la définition "à l'allemande" de la notion de nation, la Catalogne est en effet une nation : un territoire, une histoire, un peuple, une langue.
Revenir en haut Aller en bas
culligham
Pérégrin
Pérégrin


Nombre de messages : 16

MessageSujet: Re: "La Catalogne est une nation"   Ven 14 Oct - 16:37

Néo-Sanglier a écrit:
ESPAGNE Le Parlement de Barcelone a adopté hier un projet de nouveau statut pour la Catalogne, qui renforcerait grandement l'autonomie de la région
La Catalogne s'affirme face à Madrid

Barcelone : de notre envoyé spécial Patrick Bèle
[01 octobre 2005]



«La Catalogne est une nation» : la phrase figure dans le préambule du nouveau statut que le Parlement catalan a approuvé à une écrasante majorité (120 voix sur 135), hier en séance plénière. Après maintes hésitations, les nationalistes de la CIU ont voté avec les trois partis de gauche au pouvoir à Barcelone. Seul le Parti populaire (PP) a voté non. Ce projet est le résultat de plus de vingt mois de tractations. Il réforme le statut de 1979, élaboré lors du retour de la démocratie en Espagne. Le projet doit maintenant être approuvé à la majorité simple aux Cortes à Madrid, qui peut l'amender, et revenir pour être soumis à référendum en Catalogne.


Si le processus d'adoption va jusqu'à son terme, le texte renforcera considérablement l'autonomie de la Catalogne. Le fisc catalan devra alors collecter l'ensemble des impôts et en reverser une quote-part à Madrid. Les transferts de responsabilités de Madrid à la Generalitat catalane concernent un grand nombre de domaines : pouvoirs de police, politique migratoire, prisons, relations avec Bruxelles, etc.


L'autosatisfaction dominait hier au Parlement catalan. Les députés d'ERC (gauche nationaliste) ironisaient : «Nous avons pris les clés de la Letamendi (l'hôtel des impôts de Barcelone).» Ceux de la CIU (droite nationaliste) avaient l'imagination plus alimentaire : «Madrid se réservait le gâteau, maintenant c'est nous qui le garderons.» Les orateurs de chaque parti rivalisaient d'éloquence, à la tribune, sur un registre lyrique : «Nous voulons une Espagne fraternelle et fédérale, dans le respect de la pluralité et de la liberté», déclarait Maria del Madre, députée du Parti socialiste catalan. «Ce statut permet la reconnaissance de la plurinationalité de l'Espagne», affirmait Joan Saura, du parti de la gauche écologiste ICV.


Josep Pique, chef du Parti populaire catalan, n'a pas réussi à refroidir l'ambiance en rappelant que le texte comprenait de nombreux points dont la constitutionnalité était contestable. A Madrid, le nouveau statut est loin de soulever le même enthousiasme, que ce soit à la présidence du gouvernement socialiste de José Luis Rodriguez Zapatero, au Parti socialiste (PSOE) ou au Parti populaire (opposition). «Tout le monde est conscient que ce texte ne pourra être approuvé par le Parlement espagnol sans de profondes modifications», affirmait une source gouvernementale en soulevant «l'énorme préoccupation» que suscite le texte concocté à Barcelone. Le groupe socialiste au Parlement se préparerait à présenter des «dizaines d'amendements» pour rendre le statut compatible avec la Constitution. Tentant de calmer le jeu, Maria Teresa Fernandez de la Vega, «numéro deux» du gouvernement espagnol, a estimé que «nous sommes dans un processus normal de réforme d'un statut régional qui mérite d'écouter, de respecter et de négocier, mais en aucun cas de réformer la Constitution espagnole». Le chef du Parti populaire (PP), Mariano Rajoy, a déclaré que le statut se situait en rupture avec «l'esprit de la transition démocratique et de la Constitution de 1978». Il a solennellement appelé les députés socialistes à s'associer aux députés PP pour s'opposer au texte quand il sera examiné au Parlement espagnol. «Je n'attends rien du président du gouvernement (Zapatero), explique-t-il, mais j'espère que le bon sens des députés du PESOE empêchera ce qui peut être mortel pour la Catalogne et pour l'Espagne.»


Le Parti populaire a estimé hier que ce statut équivalait à une réforme de la Constitution et devait être examiné comme tel par les Cortes.

La Conférence épiscopale espagnole (CEE), autorité respectée en Espagne, s'est, elle aussi, prononcée contre le nouveau statut. L'article 21, affirmant la laïcité de l'enseignement public, indispose l'Eglise. Cette disposition prohibe l'enseignement religieux pendant les heures d'enseignement dans les écoles publiques. «Nous sommes en total désaccord avec cette disposition», a martelé le porte-parole des évêques, Juan Antonio Martinez Camino.


Mais rien ne pouvait, hier, entamer l'optimisme du président socialiste de la Generalitat de Catalogne, Pasqual Maragall. Il a souhaité «bon vent à la nouvelle Catalogne» et salué «l'esprit de dialogue de tous» avant d'entonner l'hymne catalan avec l'ensemble des parlementaires.

http://www.lefigaro.fr/europe/20051001.FIG0021.html?223507

Que pensez vous du natio/régionalisme catalan?
Facteur de division ? Ou sentiment légitime?
Oui mais je doute fortement que l'Espagne puisse reconnaitre une de ses region comme une nation, d'ailleur Zapatero lui meme a rejetter cette idée, comme je les comprend...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
solo
Invité



MessageSujet: Re: "La Catalogne est une nation"   Ven 14 Oct - 17:07

Oui, ça vous fait chier que d'autres minorités que les communautés issues de l'immigration puissent réclamer le droit de vivre en tant que tel, n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Diacre
Préfet
Préfet


Nombre de messages : 531

MessageSujet: Re: "La Catalogne est une nation"   Mer 19 Oct - 17:40

Dogme libéral: Décentraliser les états pour les affaiblir, créer artificiellement des "minorités régionales" pour diviser le peuple, mettre en plaçe une concurrence entre les régions, et faire en sorte qu'au final la multinationale dicte sa loi.

"Diviser pour mieux règner" disait Napoléon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
solo
Invité



MessageSujet: Re: "La Catalogne est une nation"   Mer 19 Oct - 18:12

Les minorités nationales ne sont pas inventées. Elles existaient déjà bien avant l'apparition de toute forme de démocratie libérale. Effacer progressivement l'identité des peuples , leur culture, leurs langues, leur histoire pour les fondre dans une autre, c'est aussi du globalisme puissance 10.

Et les états centralistes ont un déficit de démocratie flagrant.
Revenir en haut Aller en bas
Diacre
Préfet
Préfet


Nombre de messages : 531

MessageSujet: Re: "La Catalogne est une nation"   Mer 19 Oct - 21:23

Il n'y a pas de "peuple" catalan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "La Catalogne est une nation"   Mer 19 Oct - 21:33

Première nouvelle.
Revenir en haut Aller en bas
culligham
Pérégrin
Pérégrin


Nombre de messages : 16

MessageSujet: Re: "La Catalogne est une nation"   Ven 21 Oct - 16:57

Diacre a écrit:
Il n'y a pas de "peuple" catalan.
Tres juste! les catalans ne sont qu'une petite partie de l'ensemble de l'Espagne leurs "langues" n'est qu'un melange du Francais et de l'Espagnol.... tout le reste n'est que pure invention, mais voila les pro-Europeens croivent pouvoir detruire par toutes les maniéres les nations actuelle pour créé artificiellement un hyper-mega-super-etat, une version Europeennes du "royaume Yankee", des Bolivariens du vieux continent... bon d'accord toutes idee est respectable mais de grace respecter les nations actuelles! pour moi mon identité national passe largement avant les "sentiment" Europeen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
De la Rouërie
Pérégrin
Pérégrin


Nombre de messages : 7
Localisation : Breizh / Europa

MessageSujet: Re: "La Catalogne est une nation"   Sam 5 Nov - 0:28

Diacre a écrit:
Dogme libéral: Décentraliser les états pour les affaiblir, créer artificiellement des "minorités régionales" pour diviser le peuple, mettre en plaçe une concurrence entre les régions, et faire en sorte qu'au final la multinationale dicte sa loi.

"Diviser pour mieux règner" disait Napoléon.

Complètement débile. Ton anti-libéralisme t'aveugle...

Le fédéralisme (le foralisme dans la péninsule Ibérique) ou la "décentralisation" si tu préfère existait bien avant le libéralisme. Il remonte à la création des Espagnes (et pas de "L'Espagne") à l'époque médieval.
Pour ma part ce qui me gêne beaucoup chez ses indépendantistes Catalans c'est que se sont de gros gauchistes qui préfèrent un allogène qui parlent Catalan à un Aragon qui parle Castillan. Je soutient plus les nationalistes Hispanique et qui sont pour une confédération Ibero-Occitane, "Las Españas" fautes de mieux en attendant.

Citation :
les catalans ne sont qu'une petite partie de l'ensemble de l'Espagne leurs "langues" n'est qu'un melange du Francais et de l'Espagnol.... tout le reste n'est que pure invention,

Jamais entendu de connerie en aussi peu de phrase. L'éducation national a fait des dégats.

Cours de ratrapage http://www.tlfq.ulaval.ca/axl/europe/espagnecatalogne.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "La Catalogne est une nation"   Aujourd'hui à 16:35

Revenir en haut Aller en bas
 
"La Catalogne est une nation"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Création mention "mort pour le service de la nation"
» Website "In Commemoration of F912 Wandelaar"
» Alessandra Amoroso "Il mondo in un secondo" - 20 dicembre 2010
» "S'immoler à 20 ans", récit d'une infirmière en Af
» Sortie cinéma: "It's a Free World !"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM DU PSUNE :: Débats sur l'Europe - Debates about Europe :: Général - General-
Sauter vers: