FORUM DU PSUNE

Forum socialiste européen
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Victor Hugo et la République universelle...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Victor Hugo et la République universelle...   Ven 10 Juin - 12:28

Le 2 Mars 1848, à l'occasion de la plantation d'un arbre de la liberté place des Vosges à Paris, Victor Hugo prononce ce discours pour célébrer la proclamation de la Seconde République.


C'est avec joie que je me rends à l'appel de mes concitoyens et que je viens saluer au milieu d'eux les espérances d'émancipation, d'ordre et de paix qui vont germer, mêlées aux racines de cet arbre de la liberté. C'est un beau et vrai symbole pour la liberté qu'un arbre ! La liberté a ses racines dans le coeur du peuple, comme l'arbre dans le coeur de la terre ; comme l'arbre, elle élève et déploie ses rameaux dans le ciel ; comme l'arbre, elle grandit sans cesse et couvre les générations de son ombre. (Acclamations.) Le premier arbre de la liberté a été planté, il y a dix-huit cents ans, par Dieu même sur le Golgotha. (Acclamations.) Le premier arbre de la liberté, c'est cette croix sur laquelle Jésus-Christ s'est offert en sacrifice pour la liberté, l'égalité et la fraternité du genre humain. (Bravo et longs applaudissements.)

La signification de cet arbre n'a point changé depuis dix-huit siècles ; seulement, ne l'oublions pas, à temps nouveaux devoirs nouveaux ; la révolution que nos pères ont faite il y a soixante ans a été grande par la guerre ; la révolution que vous faites aujourd'hui doit être grande par la paix. La première a détruit, la seconde doit organiser. L'oeuvre d'organisation est le complément nécessaire de l'oeuvre de destruction ; c'est là ce qui rattache intimement 1848 à 1789. Fonder, créer, produire, pacifier ; satisfaire à tous les droits, développer tous les grands instincts de l'homme, pourvoir à tous les besoins des sociétés : voilà la tâche de l'avenir. Or, dans les temps où nous sommes, l'avenir vient vite. (Applaudissements.)

On pourrait presque dire que l'avenir n'est plus demain, il commence dès aujourd'hui. (Bravo !) A l'oeuvre, travailleurs par le bras, travailleurs par l'intelligence, vous tous qui m'écoutez et qui m'entourez ! mettez à fin cette grande oeuvre de l'organisation fraternelle de tous les peuples, conduits au même but, rattachés à la même idée, et vivant du même coeur. Soyons tous des hommes de bonne volonté, ne ménageons ni notre peine ni nos sueurs. Répandons sur le peuple qui nous entoure, et de là sur le monde entier, la sympathie, la charité et la fraternité. Depuis trois siècles, la France est la première des nations. Et savez-vous ce que veut dire ce mot, la première des nations ? Ce mot veut dire, la plus grande ; ce mot veut dire aussi, la meilleure. (Acclamations.)

Mes amis, mes frères, mes concitoyens, établissons dans le monde entier, par la grandeur de nos exemples, l'empire de nos idées ! Que chaque nation soit heureuse et fière de ressembler à la France ! (Bravo !)

Unissons-nous dans une pensée commune, et répétez avec moi ce cri : Vive la liberté universelle ! Vive la République universelle ! (Vive la république ! Vive Victor Hugo ! - Longues acclamations.)
Revenir en haut Aller en bas
Gandalf
Centurion
Centurion


Masculin Nombre de messages : 207
Localisation : Lutece

MessageSujet: Re: Victor Hugo et la République universelle...   Ven 10 Juin - 22:43

C'est vrai que dans ce discours, Hugo met en avant son amour pour le lyrisme, pour un monde qui suivrait les avancées de la nation francaise, alors reine des nations. Il suinte, c'est vrai un certain internationalisme, mais il faut le replacer dans le contexte de l'époque où on pensait que tous les peuples de la terre pouvaient trouver le bonheur grâce à l'aide francaise. C'est un discours utopique d'un rêveur qui à mon avis n'avait jamais vu un nègre de sa vie et qui pensait qu'en civilisant les enfants africains, il en sortirait de braves petits francais. Malgré cela, il est assez clair, à l'heure actuelle que ce message semble tout à fait décalé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
G
Invité



MessageSujet: Re: Victor Hugo et la République universelle...   Ven 10 Juin - 23:22

On y voit aussi un certain "nationalisme" suprémaciste (français ici) très courant au XIXe.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Victor Hugo et la République universelle...   Sam 11 Juin - 9:31

Et très courant depuis la révolution française...

Allez, rions un peu.

Citation :
" Dieu marchait et allait devant lui. Louis Bonaparte, panache en tête, s'est mis en travers et a dit à Dieu : Tu n'iras pas plus loin !
Dieu s'est arrêté. "

Victor Hugo, Napoléon le Petit ( Napoléon III )


On peut aussi rapprocher ces deux passages :

Citation :
" Fonder, créer, produire, pacifier ; satisfaire à tous les droits, développer tous les grands instincts de l'homme, pourvoir à tous les besoins des sociétés : voilà la tâche de l'avenir. Or, dans les temps où nous sommes, l'avenir vient vite. " (Applaudissements.)

Victor Hugo, 2 mars 1848
Citation :
" Oh! pardonnez-moi, écrivains sublimes, que rien n'arrête, pas même les contradictions. J'ai tort, sans doute, et je me rétracte de grand cœur. Je ne demande pas mieux, soyez-en sûrs, que vous ayez vraiment découvert, en dehors de nous, un être bienfaisant et inépuisable, s'appelant l'État, qui ait du pain pour toutes les bouches, du travail pour tous les bras, des capitaux pour toutes les entreprises, du crédit pour tous les projets, de l'huile pour toutes les plaies, du baume pour toutes les souffrances, des conseils pour toutes les perplexités, des solutions pour tous les doutes, des vérités pour toutes les intelligences, des distractions pour tous les ennuis, du lait pour l'enfance, du vin pour la vieillesse, qui pourvoie à tous nos besoins, prévienne tous nos désirs, satisfasse toutes nos curiosités, redresse toutes nos erreurs, toutes nos fautes, et nous dispense tous désormais de prévoyance, de prudence, de jugement, de sagacité, d'expérience, d'ordre, d'économie, de tempérance et d'activité. "

Frédéric Bastiat, Composition parue au Journal des Débats, 25 septembre 1848
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Victor Hugo et la République universelle...   Aujourd'hui à 20:40

Revenir en haut Aller en bas
 
Victor Hugo et la République universelle...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sanvic - Rue Victor Hugo > Rue Docteur Brouardel
» 3ème Salon du livre Victor Hugo. Villequier (76).
» Gavroche, extrait des Misérables de Victor Hugo
» Énigme 158 - La grotte Victor Hugo à Veules-Les-Roses
» 1821 - Victor HUGO et la Normandie ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM DU PSUNE :: Débats sur l'Europe - Debates about Europe :: Histoire de l'Europe - History of Europe-
Sauter vers: