FORUM DU PSUNE

Forum socialiste européen
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Païens au quotidien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Gandalf
Centurion
Centurion


Masculin Nombre de messages : 207
Localisation : Lutece

MessageSujet: Païens au quotidien   Jeu 28 Avr - 14:54

J'aurais voulu savoir comment les paÏens mettent -ils leurs croyances en action dans la vie de tous les jours. Pratiquez -vous des prières ou des rites ou le paganisme est-il plus pour vous une philosophie de vie. Si c'est une philosophie particulière, par quoi cela se traduit-il dans vos actions et vos pensées?

Merci de vos réponses


Dernière édition par Ferrier le Mer 20 Déc - 18:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amalaric
Citoyen
Citoyen


Nombre de messages : 59
Localisation : Frankland

MessageSujet: Re: Païens au quotidien   Sam 30 Avr - 12:37

Je tente pour ma part de faire revivre le fêtes d'Equinoxe et de Solstice tant que je peux car peu de monde aspire à cela dans mon entourage.J'écris des chansons pour l'occasion qui sont récitées auprès du feu,ce genre de banquets est aussi l'occasion de rites purificatoires comme les sauts au dessus du feu...On porte aussi des toasts aux Dieux la corne bien remplie et la voix bien haute.Je me souviens de certaines réponses d'ailleurs lorsque le vent s'arrête après un toast à Njördhr,nous permettant alors d'allumer le feu tant convoité.Parfois nous jetons aux flammes un morceau de viande qui ,lorsqu'elle deviendra fumée,ira aux Dieux.Au quotidien il m'arrive aussi de saluer Sol (le soleil) à mon réveil et Maane(la lune) à la tombée de la nuit.Je salue aussi les Dieux tous ensemble parfois, lorsqu'il fait beau et pas trop chaud.Voilà il ya sûrement d'autres détails mais ils ne me viennent pas en tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
emmanuel rousselet
Pérégrin
Pérégrin


Nombre de messages : 41

MessageSujet: Re: Païens au quotidien   Lun 15 Aoû - 0:01

Mon attitude n'est pour ainsi dire pas cultuelle, mais philosophique:

En evitant de doubler la nature 'une quelquonque surnature chimerique

Vivre le plus en symbiose possible avec mon environnement (culturel et naturel), en ne tenant aucun cas de preceptes protohistoriques abrahamiques

Maintenir certaines vertues antiques, devalorisées par la prééminence des religions soteriologiques pour esclaves (christianisme, islamisme, socialisme, ...): l'honneur (qui dictait deja , entre autres, du temps d' Homere -donc bien avant le crucufié- de prendre soins des faibles et des blessés) et le courage (qui est autre chose que de denoncer, aux heures de grande écoute, de plate généralités comme l'injustice...)

Chasser la laideur et rechercher la beautée

Chasser le sordide et se tourner vers le noble
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
emmanuel rousselet
Pérégrin
Pérégrin


Nombre de messages : 41

MessageSujet: Re: Païens au quotidien   Lun 15 Aoû - 10:41

"Les trois metamorphoses" de Nietzsche me semblent assez bien decrire ce que devrait (ou pourrait) être un cheminement vers le paganisme, de nos jours:

Le chameau, porteur des ancienne Tables (les religions "révélées"), sera remplacé par le lion, leur destructeur; A son tour, le lion cedera la place à l'enfant (innocence), créateurs de nouvelles valeurs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lonewolf
Préfet
Préfet


Masculin Nombre de messages : 733
Localisation : Front Est

MessageSujet: Re: Païens au quotidien   Mer 17 Aoû - 21:56

Il n'y a aucune "nouvelle" valeur à créer. Keutchi!

Quant à l'innocence, keutchi aussi! On est à un point tel que rien ne se fera plus dans la dentelle, même si c'est politique. Ne mellez pas les gosses à ça, svp...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
emmanuel rousselet
Pérégrin
Pérégrin


Nombre de messages : 41

MessageSujet: Re: Païens au quotidien   Jeu 18 Aoû - 16:03

Lonewolf a écrit:
Il n'y a aucune "nouvelle" valeur à créer.

On va vers ne guerre de gardiens de musée alors???


Quand bien même je suis aux antipodes de ceux qui prétentdent balancer toutes traditions sous couvert de "modernité" ou de "progrés", je ne pense pas que nos cheres mythologies indo-Européennnes soient propres à penser lintégralité des enjeux qui s'annoncent (biotechologiques notemment)...
Par ailleurs, il en est des traditions comme des langues: quand elle ne sont plus à même de se regénerer, elles deviennent mortes (je ne suis pas, personnellement, pret à me battre que pour un cimetiere!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: Païens au quotidien   Jeu 18 Aoû - 16:06

Hermès deviendra dieu de l'internet... Poséidon protégera les ferries

Les Indiens n'ont pas ton souci, cher Emmanuel. Ils baptisent leurs tanks et leurs armes nucléaires du nom de dieux indiens.
Je songe au jeu "Empire Earth". A partir d'un certain moment, les armes et troupes robotisés portent des noms de dieux grecs et germaniques... C'est une bonne idée de ce qu'une Europe à nouveau païenne fera.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
emmanuel rousselet
Pérégrin
Pérégrin


Nombre de messages : 41

MessageSujet: Re: Païens au quotidien   Ven 26 Aoû - 5:02

Ferrier a écrit:
Hermès deviendra dieu de l'internet... Poséidon protégera les ferries


Je pense que malheureuseument, avant qu'Hermes ne préside a l'internet et que Poseidon aux ferries, "Zizou" aura donné son nom à un porte avion, Jennifer, le sien à une future fusée Européenne....

L'époque à les divinités qu'elle peut!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Païens au quotidien   Lun 12 Déc - 16:19

Pour ma part je suis agriculteur (en tant qu'employé pour l'instant) et je vis donc mon paganisme au fil des saisons. Je le vis au quotidien en essayant de faire corps avec la nature, avec cette terre ferment de notre âme d'Européens.

Je ne pris pas les Dieux du Nord, ils sont présents en moi à chaque instant et m'aident à accomplir mon destin de la façon la plus digne possible, la seule forme de prière pour moi c'est la communion avec la nature. De part mon métier (je dirai plus mon mode de vie) je suis constament dehors et j'éssaye de passer une bonne partie de mon temps libre à marcher dans la forêt, les montagnes, aller aux lacs...

A chaque fois que je suis face à une épreuve, les Dieux sont là dans mon esprit, c'est ce qui me donne la force d'aller toujours plus loin, toujours plus haut, les Dieux sont ma force, ma volonté. Je leur rend hommage en écrivants ou en leur dédiant une pensée.

Je n'ai encore jamais eu l'occasion de fêter dignement un solstice ou une équinoxe ou toute autre fête du simple fait que je ne connais pas d'autre Païens, mais il est dans mes objectifs de retourner vivre en Normandie afin d'y installer ma ferme, me marier (sûrement pas à l'église!), avoir des enfants et ainsi pouvoir réellement vivre mes traditions, éduquer mes enfants qui est le plus grand objectif de ma vie.

Je me bas au quotidien (le simple fait de discuter avec son entourage ou autre est une forme de combat pour moi) pour une Europe nation des régions.

Le paganisme n'est pas une religion pour moi, c'est un mode de vie, une philosophie, c'est la nature de l'homme (blanc du moins). Tous mes actes sont influencés par ma conviction d'être le maillon d'une lignée, d'être une simple partie de la nature mais qui a son rôle à jouer. Je dirai que la façon de voir le monde qu'avaient les anciens Scandinaves m'a imprégné, c'est devenu ma philosophie, mais pour la capter vraiment (pour ceux qui ne connaissent pas cet état d'esprit) il faudrait entre autre lire tout ce que j'ai pu lire sur le sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Bruno
Consul
Consul


Masculin Nombre de messages : 2109
Localisation : Nation européenne.

MessageSujet: Re: Païens au quotidien   Jeu 5 Jan - 18:08

Ferrier a écrit:
Hermès deviendra dieu de l'internet... Poséidon protégera les ferries

Les Indiens n'ont pas ton souci, cher Emmanuel. Ils baptisent leurs tanks et leurs armes nucléaires du nom de dieux indiens.
Je songe au jeu "Empire Earth". A partir d'un certain moment, les armes et troupes robotisés portent des noms de dieux grecs et germaniques... C'est une bonne idée de ce qu'une Europe à nouveau païenne fera.

Archéofuturisme...

_________________
- La nature comme socle, l'excellence comme but, la beauté comme horizon. - Μολών Λαβέ !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neusp.eu
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Païens au quotidien   Mar 20 Juin - 17:47

Ferrier a écrit:
Je songe au jeu "Empire Earth".

Ferrier qui joue à Empire Earth ... Un homme proche du peuple !

J'aime bien l'humour de ce topic, le coup du dieu de l'Internet est bien trouvé, la bombe nucléaire Zizou aussi...

Citation :
Le paganisme n'est pas une religion pour moi, c'est un mode de vie, une philosophie, c'est la nature de l'homme (blanc du moins). Tous mes actes sont influencés par ma conviction d'être le maillon d'une lignée, d'être une simple partie de la nature mais qui a son rôle à jouer. Je dirai que la façon de voir le monde qu'avaient les anciens Scandinaves m'a imprégné, c'est devenu ma philosophie, mais pour la capter vraiment (pour ceux qui ne connaissent pas cet état d'esprit) il faudrait entre autre lire tout ce que j'ai pu lire sur le sujet.

Idem, les dieux font partie de moi, j'essaye de les rendre fier de moi dans mes actes aux quotidiens, et en meme temps je compte un peu sur eux dans les moments où sa va mal aussi, jveux dire, non pas que j'attende une aide particuliere tombé du ciel, mais le simple fait de me rapeller leur force me donne leur force...

D'accord aussi avec la derniere phrase, pour vraiment comprendre l'esprit païen il faut cheminer longtemps, si on a des préjugés tout du moins car a l'origine tout indo-européen est païen... Voir tout être humain même, pas le meme paganisme mais un paganisme, la religion est quelque chose d'artificiel.

Citation :
Pour ma part je suis agriculteur

Ca aide quand on fait un métier proche de la divinité et qui entre en contact avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Païens au quotidien   Mar 20 Juin - 18:09

Gandalf a écrit:
J'aurais voulu savoir comment les paÏens mettent -ils leurs croyances en action dans la vie de tous les jours. Pratiquez -vous des prières ou des rites ou le paganisme est-il plus pour vous une philosophie de vie. Si c'est une philosophie particulière, par quoi cela se traduit-il dans vos actions et vos pensées?

Je ne fais absolument rien sans tenir compte de la sagesse païenne. Dans mes cours, je calque tout sur les trois forces de l'âme ; En agriculture, je suis le calendrier de Maria Thun et mets un point d'honneur à connaître la volonté des élémentaux ( Gnomes, Sylphes, Ondines, Salmandres ) et à chercher le contact. Je me documente énormément d'ailleurs sur ces dieux élémentaires dont certains témoignages attestent incontestablement l'existence.

En ce qui concerne les dieux de la hierarchie des Archanges, je crois qu'il faut rechercher ceux qui ont un contact direct avec eux et étudier leur enseignement.
Revenir en haut Aller en bas
Hethanos
Centurion
Centurion


Masculin Nombre de messages : 280
Localisation : Land of Ar

MessageSujet: PaÏens au quotidien   Jeu 22 Juin - 10:55

Citation :
Je ne pris pas les Dieux du Nord, ils sont présents en moi à chaque instant et m'aident à accomplir mon destin de la façon la plus digne possible

Je croix que cette phrase resume pas mal ma conception du paganisme. en effet le paganisme n'est pas une affaire de croyance, car il ne s'agit pas de croire en l'existence des dieux, mais d'agir comme eux.

En effet il ne faut pas oublier que la fonction principale des dieux est de servir de modele. Chaque dieu est l'incarnation d'une vertu (amour, beauté, courage etc..) Ainsi le paien ne se pose pas la question de l'existence de dieux, car cela reviendrait à douter de l'existence meme des dieux.

Or, douter de l'existence d'un dieu, pour un paien, c'est douter également de la vertu qui est associée à ce dieu.

Par conséquent le paien prend pour modèle les dieux et imite leur vertu dans ses faits et gestes.

Vous remarquerez d'ailleurs une étrange coincidence entre l'évolution de la modernité qui remplace les modeles divins et vertueux par des idoles vides (qui ne resisteraient pas au marteau nietzschéen) et l'accentuation de la perversion de notre ère civilisée ( déplorée par un certain Jean-Jacques R.)

Ainsi pour moi être paien c'est mettre en pratique les sages conseils des anciens afin d'éviter la perdition et le ridicule populaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: Païens au quotidien   Jeu 22 Juin - 11:28

Les dieux sont des modèles en effet, des asymptotes vers lesquelles tendre.

Citation :
Or, douter de l'existence d'un dieu, pour un paien, c'est douter également de la vertu qui est associée à ce dieu.

C'est très bien dit, en effet Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Païens au quotidien   Jeu 13 Juil - 9:52

Hethanos
Revenir en haut Aller en bas
Marc Cels
Pérégrin
Pérégrin


Nombre de messages : 4

MessageSujet: Re: Païens au quotidien   Jeu 5 Oct - 13:14

Un exemple de quotidien vécu "à la païenne" dans cet extrait de Parcours païen (L'Age d'Homme, 2000), de Christopher Gérard, ancien directeur de la revue Antaios (1993-2001). L'essai va être réédité en 2007.

"Une expérience du divin

Walter Friedrich Otto, l’un des plus fins connaisseurs des Grecs de la haute époque, ces fondateurs de l’esprit européen, - et un suivant de Zeus Olympien - nous confie dans Theophania (1956): « Les Dieux ne relèvent ni d’une invention, ni d’une création de l’esprit, ni d’une représentation, mais ils peuvent seulement relever d’une expérience ». L’expérience, c’est-à-dire l’épreuve, qu’il faut traverser sans trop déchoir, sorte d’ordalie envoyée par le Destin. La pire des déchéances, aujourd’hui fort répandue, n’est-elle pas l’aveuglement, l’inattention. Jamais les discours sur la liberté, les droits de l’homme, etc., n’ont été aussi assourdissants et, pourtant, autour de nous, les faces bon marché prolifèrent. Jamais les jeunes générations n’ont été aussi subtilement conditionnées, assurées qu’elles sont d’être libres parce qu’elles pensent spontanément ce qu’il est correct de penser. Appel est fait par tous les médias à l’éclatement de chacun, les appétits les plus grossiers sont flattés: voyez ces chimpanzés armés d’un portable au volant de leur bolide, ils ne sont que pure pulsion, et celle-ci doit être assouvie dans l’instant. Voilà sans doute pour l’homme d’aujourd’hui, qu’il vienne du Brabant ou du Cachemire, l’épreuve à subir, la ténèbre hivernale à traverser: ne pas céder, se recentrer, rester différent, prier ses Dieux, sans haine. Mais avant de prier, il faut les trouver, ses Dieux, accepter de les voir se manifester, rester longtemps à l’affût.
Pour ma part, cette expérience du divin a eu lieu à l’adolescence, dans les forêts d’Ardenne. Le vent dans les arbres au coucher du soleil, et l’effroi qu’il suscite. Le souvenir d’antiques présences: Dieux à tête de cerf, fées savantes au sourire lumineux, lutins hilares. Et leur retour dans ma conscience, à peu près préservée de toute empreinte chrétienne. La énième lecture du Timée de Platon, lors d’une de ces innombrables veilles universitaires (enfin celles qui n’étaient pas passées à ingurgiter de sublimes bières d’abbayes!) a été l’occasion d’une autre expérience, encore plus fascinante. Je préparais ma traduction du Contre les Galiléens de l’Empereur Julien, qui cite de mémoire le Timée quand il aborde le problème de l’Ame du Monde. Le texte en est ambigu, complexe et j’avoue avoir senti mon intelligence vaciller, parvenir à certaines limites. Un soir pourtant, dans un état de rêve éveillé, j’eus une sorte de vision. Je vis, ou plutôt je m’insérai dans le mouvement décrit par Platon dans son traité: je participai, l’espace d’un instant, à ce ballet céleste de sphères parfaites, à cette danse cosmique des éléments. Ce soir-là, préparé par des mois de lectures intensives, j’ai donc vécu ce que, pour ne pas paraître pédant, j’hésite d’appeler une illumination. Je sais que le mot est galvaudé: illouminécheûne pour parler comme la comtesse Parascève Granceola du roman si frais de G. Matzneff Nous n’irons plus au Luxembourg (Table Ronde, 1972). La moindre boutique New Age vous offre cette illouminécheûne à bas prix, et ce qui faisait sourire lors de la parution de ce roman est devenu commun. Mais l’important est qu’il s’agissait pour moi d’une expérience du divin, foudroyante. Le Dieu rencontré n’avait rien d’humain ni de vulgaire, « plus ineffable que tout silence et plus inconnaissable que toute existence » (Proclus, Théologie platonicienne II, 11). Désormais, c’est l’athéisme et le positivisme dont j’avais été gavé ad maiorem nauseam, qui paraîtraient à mes yeux dessillés une erreur de logique, un résidu de mentalité moderne!
Plus tard, à Bénarès, j’ai eu l’occasion de revivre ces expériences extatiques, notamment lors d’un coucher de soleil, immergé dans le Gange. L’amour peut aussi être une ouverte sur cet au-delà bien de ce monde.
Dans ma vie quotidienne, j’ai tâché d’apprendre à modifier un regard mutilé. J’ai appris à reconnaître des signes adressés par les Dieux aux mortels attentifs: l’envol d’un héron cendré, l’écoute d’une pièce de clavecin (Cioran dit en substance que si quelqu’un doit beaucoup à Bach, c’est bien Dieu), la fraîcheur d’un baiser. Même la résolution d’un problème de comptabilité peut apparaître comme une preuve de l’harmonie universelle. En Inde, j’ai fréquenté des temples séculaires ou récents, y ai fait des offrandes, noyé dans la foule joyeuse. J’y ai définitivement compris que toutes les grandes constructions intellectuelles sur le désenchantement du monde, la mort des Dieux, etc. doivent être prises cum grano salis. A Bruxelles, presque quotidiennement, je dispose des fleurs sur mes autels, brûle de l’encens à Jupiter Optimus Maximus, Cernunnos ou Athéna... Il m’est arrivé de saluer le Soleil Invaincu au dernier étage du Parlement Européen... Ces instants me permettent d’éprouver, de façon variable, l’omniprésence du divin et la beauté de l’existence. Beauté toujours menacée, d’abord par notre propre refus de la voir, par sa fugacité aussi. Un livre de G. Matzneff, écrivain pour qui j’éprouve une grande admiration, traduit bien ce sentiment tragique de la vie. Dans Boulevard Saint-Germain (Rocher 1998), cet authentique Romain chante l’instant, présent des Dieux: un soleil de printemps, l’atterrissage d’un escargot sur un chemisier de soie, et même le latin selon Pie V."

Christopher Gérard, Ad maiorem deorum gloriam, 1998.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: Païens au quotidien   Jeu 5 Oct - 13:17

J'ai lu cet ouvrage qui est évidemment très intéressant et qui devrait être lu par tous les païens qui doutent. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Païens au quotidien   Ven 6 Oct - 18:51

Citation :
les païens qui doutent.

C'est vrai que sa m'a été utile...

T'a eu une experience du divin, Ferrier sunny ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Païens au quotidien   Dim 8 Oct - 7:31

Tar-Palantir a écrit:
Citation :
les païens qui doutent.

C'est vrai que sa m'a été utile...

T'a eu une experience du divin, Ferrier sunny ?

Oui, attention aux virgules en effet !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Païens au quotidien   Dim 8 Oct - 14:32

J'ai fait gaffe...
Revenir en haut Aller en bas
Marc Cels
Pérégrin
Pérégrin


Nombre de messages : 4

MessageSujet: Re: Païens au quotidien   Mer 11 Oct - 16:47

Encore un extrait de Parcours païen, de Christopher Gérard

"IOVI OPTIMO MAXIMO. C’est Iuppiter (génitif: Iovis), le Dyáuh védique, qui est ici honoré. Dieu souverain du Ciel lumineux, Roi des Dieux et ordonnateur du Monde, garant du Droit et des serments, il est pour moi l’incarnation de la civilisation. Qu’il se nomme Zeus Hypsistos, Tyr ou Tiwaz, il est le maître du Kosmos, c’est-à-dire de l’Ordre, du Dharma. Vainqueur des Titans et des Géants, Dieu à l’aigle et à la lance: ne dois-je pas me souvenir que, à l’origine, mon nom (Ger-hardt) signifie «le porteur de lance»? Jupiter Conservator est évidemment lié au Mitra indo-iranien, qui allait donner le Mithra de nos légionnaires. Comme lui, il est le Dieu du Contrat et de la justice immanente; il impose aux mortels de réaliser leurs devoirs et de se garder de toute faute. Pour un homme de savoir et de prière, il s’agit bien d’éviter ces crimes que constituent la trahison des serments, les abus de pouvoirs et, bien sûr, l’ignorance. Maître du savoir, il dispense le souffle vital et, en tant que raison universelle, s’impose comme le grand Dieu de la religion cosmique des Indo-Européens. Dyáuh renvoie à une racine indo-européenne commune: *deiwos qui désigne le Dieu céleste, diurne. En dérivent le latin deus: le Dieu (d’où notre « Dieu » français) et dies: le jour. Jupiter illustre le caractère rationnel de la religiosité traditionnelle, qui n’est en rien apocalyptique. Georges Dumézil fait de Jupiter Capitolin le Dieu de la Tradition, qui prolonge la vieille monarchie romaine: «Jupiter n’est pas favorable aux progrès de la plèbe». Voilà qui fait de Iupiter Optimus Maximus la divinité tutélaire des hommes archaïques d’aujourd’hui, révulsés par la vulgarité satisfaite des consommateurs, ces malotrus. Au coeur de la grande dissolution, dans un monde de plus en plus abâtardi, il incarne cette indestructible volonté de hauteur et de distance qui tenaille ceux qui entendent trouver leur propre centre, sourds aux appels des médias qui nous invitent à nous «éclater» davantage. L’homme différencié, l’homme debout, est feu et éther, aigle et soleil; il refuse le nivellement, et donc le métissage, qui lui apparaît comme la pire des déchéances. Dans la religion de mes ancêtres irlandais, Eochaid Ollathair, leur Jupiter, combat les monstres du non-être, ces forces du chaos, du renoncement et du retour à l’indifférencié, qui, sans cesse, reviennent à l’assaut. Voilà sans doute la principale leçon à retenir: tendre à l’effort créatif, sans cesse triompher de ces géants anguipèdes à l’affût de la moindre faiblesse. Songer aux Romains, qui honoraient un Jupiter Stator, celui qui s’arrête, le Résistant, auquel ils sacrifiaient des taureaux blancs."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc Cels
Pérégrin
Pérégrin


Nombre de messages : 4

MessageSujet: Re: Païens au quotidien   Mer 11 Oct - 16:48

Encore un extrait de Parcours païen, de Christopher Gérard

"IOVI OPTIMO MAXIMO. C’est Iuppiter (génitif: Iovis), le Dyáuh védique, qui est ici honoré. Dieu souverain du Ciel lumineux, Roi des Dieux et ordonnateur du Monde, garant du Droit et des serments, il est pour moi l’incarnation de la civilisation. Qu’il se nomme Zeus Hypsistos, Tyr ou Tiwaz, il est le maître du Kosmos, c’est-à-dire de l’Ordre, du Dharma. Vainqueur des Titans et des Géants, Dieu à l’aigle et à la lance: ne dois-je pas me souvenir que, à l’origine, mon nom (Ger-hardt) signifie «le porteur de lance»? Jupiter Conservator est évidemment lié au Mitra indo-iranien, qui allait donner le Mithra de nos légionnaires. Comme lui, il est le Dieu du Contrat et de la justice immanente; il impose aux mortels de réaliser leurs devoirs et de se garder de toute faute. Pour un homme de savoir et de prière, il s’agit bien d’éviter ces crimes que constituent la trahison des serments, les abus de pouvoirs et, bien sûr, l’ignorance. Maître du savoir, il dispense le souffle vital et, en tant que raison universelle, s’impose comme le grand Dieu de la religion cosmique des Indo-Européens. Dyáuh renvoie à une racine indo-européenne commune: *deiwos qui désigne le Dieu céleste, diurne. En dérivent le latin deus: le Dieu (d’où notre « Dieu » français) et dies: le jour. Jupiter illustre le caractère rationnel de la religiosité traditionnelle, qui n’est en rien apocalyptique. Georges Dumézil fait de Jupiter Capitolin le Dieu de la Tradition, qui prolonge la vieille monarchie romaine: «Jupiter n’est pas favorable aux progrès de la plèbe». Voilà qui fait de Iupiter Optimus Maximus la divinité tutélaire des hommes archaïques d’aujourd’hui, révulsés par la vulgarité satisfaite des consommateurs, ces malotrus. Au coeur de la grande dissolution, dans un monde de plus en plus abâtardi, il incarne cette indestructible volonté de hauteur et de distance qui tenaille ceux qui entendent trouver leur propre centre, sourds aux appels des médias qui nous invitent à nous «éclater» davantage. L’homme différencié, l’homme debout, est feu et éther, aigle et soleil; il refuse le nivellement, et donc le métissage, qui lui apparaît comme la pire des déchéances. Dans la religion de mes ancêtres irlandais, Eochaid Ollathair, leur Jupiter, combat les monstres du non-être, ces forces du chaos, du renoncement et du retour à l’indifférencié, qui, sans cesse, reviennent à l’assaut. Voilà sans doute la principale leçon à retenir: tendre à l’effort créatif, sans cesse triompher de ces géants anguipèdes à l’affût de la moindre faiblesse. Songer aux Romains, qui honoraient un Jupiter Stator, celui qui s’arrête, le Résistant, auquel ils sacrifiaient des taureaux blancs."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Païens au quotidien   Mer 11 Oct - 17:27

Jean-Charles. a écrit:
Tar-Palantir a écrit:
Citation :
les païens qui doutent.

C'est vrai que sa m'a été utile...

T'a eu une experience du divin, Ferrier sunny ?

Oui, attention aux virgules en effet !

MDR

c'est l'dieu des forums
Revenir en haut Aller en bas
Le sanglier des ardennes
Pérégrin
Pérégrin


Masculin Nombre de messages : 34

MessageSujet: Re: Païens au quotidien   Ven 13 Oct - 13:53

Ferrier a écrit:
Les dieux sont des modèles en effet, des asymptotes vers lesquelles tendre.

Citation :
Or, douter de l'existence d'un dieu, pour un paien, c'est douter également de la vertu qui est associée à ce dieu.

C'est très bien dit, en effet Smile

Ils ne sont que des asymptotes ?

C'est trop simple comme définition je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hethanos
Centurion
Centurion


Masculin Nombre de messages : 280
Localisation : Land of Ar

MessageSujet: Re: Païens au quotidien   Mar 19 Déc - 18:36

Le sanglier des ardennes a écrit:
Ferrier a écrit:
Les dieux sont des modèles en effet, des asymptotes vers lesquelles tendre.

Citation :
Or, douter de l'existence d'un dieu, pour un paien, c'est douter également de la vertu qui est associée à ce dieu.

C'est très bien dit, en effet Smile

Ils ne sont que des asymptotes ?

C'est trop simple comme définition je trouve.
.

Je pense qu'il seriat osé d'affirmer une position anthropomorphiste des dieux.
Par conséquent la réalité que nous leur accordons n'est pas une réalité physique(= materielle).
Cependant les dieux ne sont pas non plus des idées sorties de la tête de quelqu'un, ce ne sont pas des êtres imaginaires et purement mentaux.

Je complète ce que j'ai dis dans ma récente intervention. Par Dieux j'entend la nature. Les dieux representent premierement à un niveau cosmologique la structure de l'unvers. chaque étoile et constellation est porteur de force ou de vertu qui ont des influences sur l'ordre terrestre, selon leur rythme cyclique.

Deuxiemement, la nature (notre planète Terre), a ses propres lois. L'homme est un élement de cette nature. Ainsi l'homme respectueux à l'égard des dieux est un homme qui vit en harmonie avec ses lois.

Mais ce n'est pas des lois physiques qu'on étudie en classe dont je parle, mais les "volontés" divines.

encore une fois, il ne faut pas entendre par la que les dieux ont des volontés et décident comment nous devons agir. Les dieux se désintéressesnt des hommes. Mais l'homme n'a pas le droit de se désinteresser des dieux, ni de leur volontés.

Ces volontés divines sont des volontés d'attitude, qui pour les êtres humains doivent constituer des modèle d'action et de comportement.

Se régler sur ses "volontés divines" c'est vivre en harmonie avec la nature, et donc l'univers.

Et j'appelle donc les dieux vertus ou des modèles dignes d'imitation car ils symbolisent les attitudes que la nature privilégie dans son fonctionnement.

Comment le sait-on?...Sans vouloir aller dans les détails cosmogoniques, je rappellerait ce que je viens de dire au début des dieux, à savoir que ce sont les éléments naturels qui constituent l'univers et influence l'ordre naturel sur Terre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Païens au quotidien   Aujourd'hui à 20:38

Revenir en haut Aller en bas
 
Païens au quotidien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» "Notre pain quotidien", un film pour débattre
» Mes indispensables: Makeup au quotidien^^
» Nos astuces pratiques pour supprimer des conflits du quotidien
» photos echarpe au quotidien
» Petites actions au quotidien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM DU PSUNE :: Débats sur l'Europe - Debates about Europe :: Les religions européennes / European religions :: Paganisme européen - European heathendom-
Sauter vers: