FORUM DU PSUNE

Forum socialiste européen
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le salaire minimum...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lonewolf
Préfet
Préfet


Masculin Nombre de messages : 733
Localisation : Front Est

MessageSujet: Le salaire minimum...   Lun 18 Avr - 11:54

Citation :
« Un système d'enchères à l'envers permet en Allemagne de proposer des salaires au rabais. A l'origine de cette idée, un étudiant âgé de 31 ans, Fabian Löw qui a créé en octobre dernier le site Internet Jobdumping.de, une sorte d'Ebay du marché du travail.
Le concept est simple : un particulier ou une entreprise propose un travail et fixe un salaire maximum. Les candidats enchérissent à la baisse et le «gagnant» est celui qui accepte d'être le moins payé. Ainsi, le tarif horaire pour le ménage peut descendre jusqu'à cinq euros de l'heure. De même, la vente de viennoiseries en gare peut se négocier à six euros l'heure. Une offre propose également 60 euros pour la rénovation d'une pièce de 20 mètres carrés.
Dans le sens contraire, les demandeurs d'emplois peuvent également mettre leurs prestations aux enchères à partir de 3 euros l'heure. Dans ce cas, les enchères vont en augmentant. Une fois le travail accompli, les deux partis se donnent conjointement une note.
Le nouveau site est une réussite. Depuis sa création, le site dénombre environ 5 000 utilisateurs et a enregistré près de 3 300 enchères. Dans un contexte marqué par un chômage record, plus de 5,2 millions de chômeurs, les mesures visant à flexibiliser le marché du travail ont la cote. Et, en l'absence de salaire minimum légal, l'idée a de l'avenir en Allemagne.
Le terme « dumping » a évidemment facilité la publicité du site. «C'était volontairement provocateur», reconnaît Fabian Löw. Le jeune entrepreneur affirme vouloir lancer de nouvelles initiatives sur le marché de l'emploi. «Les salaires allemands sont trop élevés, nous voulons provoquer une prise de conscience sur ce sujet», explique-t-il.
L'agence fédérale pour l'emploi ne semble pour le moment guère inquiète par cette bourse en ligne.
«Pour le moment, ce n'est pas autre chose qu'un portail d'emplois», a déclaré l'un de ses porte-parole. Les syndicats se montrent, eux, plus alarmés et ont contre-attaqué avec un site Internet qui recense le prix minimum, prévu par les différentes conventions collectives.
L'expert du parti des Libéraux, Dirk Niebel, a vivement réagi en qualifiant le site jobdumping de «marché aux esclaves». «Cela ne manque pas seulement de sérieux, c'est aussi malhonnête», a dénoncé l'expert dans le Berliner Zeitung.
Mais Fabian Löw reste convaincu du bien-fondé de son concept. «Nous n'exploitons ni la situation actuelle, ni nos membres», se défend-t-il. Au contraire, «jobdumping offre de nouvelles chances et de nouvelles voies», poursuit-il. Fabian Löw souhaite d'ailleurs exporter le concept à l'étranger. En France, une version de jobdumping devrait être disponible d'ici au mois d'août. La Chine et la Malaisie figurent également parmi ces projets ».
"De nouvelles chances et de nouvelles voies": menagère, vendeur de viennoiseries à la gare, etc. Quel avenir Exclamation

La foire aux esclaves? C'est un peu ça, en effet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le salaire minimum...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La CSST: Salaire minimum (temporairement)
» Lettonie: un salaire minimum 285 Euros (en 2012)
» montant en retrait préventif
» Les congés de maternité, csst versus la rétro ?
» besoin de conseil pour un contrat particulier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM DU PSUNE :: Débats sur l'Europe - Debates about Europe :: Socialisme européen - European socialism-
Sauter vers: