FORUM DU PSUNE

Forum socialiste européen
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un satellite russe pour étudier la microstructure du Soleil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
olivier carbone
Consul
Consul


Masculin Nombre de messages : 3912
Localisation : Russia

MessageSujet: Un satellite russe pour étudier la microstructure du Soleil   Jeu 17 Fév - 13:20

Citation :
Espace
Un satellite russe pour étudier la microstructure du Soleil

La Russie mettra en orbite dans les prochaines années un petit satellite scientifique performant destiné à étudier le Soleil, et notamment sa microstructure, rapporte le site rian.ru.

Le Bureau du Conseil de l'Académie des sciences de Russie chargé de l'espace a entériné le projet de création d'un petit satellite destiné à étudier les microstructures à la surface du Soleil, ainsi que les processus à la limite inférieure de sa couronne. Cet appareil doit être lancé d'ici 2015, a indiqué Sergueï Bogatchev, du Laboratoire d'astronomie X du Soleil de l'Institut de physique Lebedev (FIAN).

Le Bureau du Conseil, a précisé Sergueï Bogatchev, s'est réuni pour examiner la situation concernant le programme des petits satellites scientifiques pouvant emporter un seul groupe d'appareils, d'un poids maximal de 100 kilos. Le premier de ces satellites, Zond-PP, destiné à dresser des cartes de la salinité et de l'humidité, sera lancé cette année, et les autres progressivement, dans les cinq prochaines années."

"Lors de cette réunion du Bureau, il nous a été demandé d'élaborer l'appareillage scientifique pour le cinquième satellite, lequel doit être lancé d'ici 2015, a poursuivi Sergueï Bogatchev." Les chercheurs, a-t-il indiqué, ont l'intention d'installer sur ce satellite de nouveaux télescopes spatiaux, conçus dans les années 2008-2010. Ils pourront observer la couronne du Soleil avec une résolution angulaire record, de l'ordre d'une centaine de kilomètres, autrement dit de 11 fois supérieure à celle qu'avait l'observatoire solaire Koronas-Photon [1], dont les télescopes avaient eux aussi été réalisés par le FIAN. Une telle résolution est indispensable pour voir (ce serait une première) la fine structure du Soleil, observer les processus qui chauffent la couronne et fournissent de la matière pour le vent solaire, a noté le chercheur. "Notre appareillage comprendra deux télescopes, précise Sergueï Bogatchev. L'un réalisé par le FIAN, et l'autre en coopération avec des spécialistes de Harvard et du Centre des vols spatiaux Marshall de la NASA. Ce sont eux qui ont conçu les télescopes pour l'observatoire solaire SDO de la NASA. Les spécialistes américains sont très impliqués dans notre projet : au cours des deux dernières années, ils sont venus à deux reprises à Moscou pour en discuter."

Pendant longtemps, explique le chercheur russe, la physique du Soleil n'a été étudiée que du point de vue de processus globaux tels que les éruptions solaires. "Mais ces dernières années, les scientifiques sont parvenus à la conclusion qu'un rôle fondamental dans la physique du Soleil est joué par la microactivité au sein de très petites structures qui occupent tout le disque du Soleil, le recouvrant, tel un tapis." Même durant les périodes de très faible activité du Soleil, comme en 2009, relève Sergueï Bogatchev, quand l'activité visible est totalement absente, la couronne du Soleil ne refroidit pas et ne perd pas de matière. "C'est véritablement le signe qu'interviennent des microprocessus cachés, que pour l'instant nous n'observons pas."

L'un des plus grands centres d'intérêt de ce projet, ajoute le chercheur, sera la couche constituant la frontière entre la couronne du Soleil et sa surface. "L'épaisseur de cette couche, explique-t-il, n'est que de 10.000 km. Sa température est de 6.000 degrés à sa limite inférieure, et d'un million de degrés à sa limite supérieure. C'est bien là le signe que la couronne se réchauffe ici, précisément, mais comment, cela demeure un mystère."

--

[1] Le FIAN avait déjà élaboré l'appareillage scientifique de l'observatoire solaire russe Koronas-Photon, mis en orbite le 30 janvier 2009. Il s'agissait du premier satellite scientifique russe de la décennie. Les deux précédents appareils de cette série, les Koronas-I et Koronas-F, avaient été réalisés en utilisant des plateformes conçues par des spécialistes ukrainiens. Mais dès l'automne 2009, des dysfonctionnements apparaissaient sur la sonde Koronas-Photon, et le 30 novembre 2009 cette dernière a cessé de transmettre des informations scientifiques.


- Institut Lebedev (FIAN) de l'Académie des sciences de Russie
- http://fr.rian.ru/
Mathieu GIRARD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un satellite russe pour étudier la microstructure du Soleil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L’UE débloque 3 millions d’euros pour étudier les insectes en tant que source de protéines alimentaires
» Quelle protection solaire pour une poussette canne?
» Matériel de séchage pour savons
» Un navire conçu pour étudier les vagues scélérates.
» Un institut pour étudier les pollutions à Fos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM DU PSUNE :: Débats sur l'Europe - Debates about Europe :: Sciences et politique de l'énergie - Science and energy politics-
Sauter vers: