FORUM DU PSUNE

Forum socialiste européen
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 RENTRÉE À KÊRVREIZH

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Yann-Ber TILLENON
Pérégrin
Pérégrin


Nombre de messages : 29

MessageSujet: Re: RENTRÉE À KÊRVREIZH   Mer 17 Nov - 22:32

Merci de me faire réagir. Nous n'avons pas la même conception de l'"État". Pour moi, c'est la "Tête" d'un pays, d'une nation. Une nation (territoire et société) sans État, c'est comme un corps décapité. Elle n'existe plus dans l'histoire. La « Tête » est le récepteur de l’esprit. L’esprit est l’initiateur de la civilisation. Ainsi une nation sans État ne produit plus de civilisation. Aliénée, elle doit donc consommer celle du voisin.

Ce qui fait l' "identité régionale" de la "Bretagne", ce ne sont que quelques restes dégradés de sa « civilisation » passée quand elle avait un État : « Breizh ». On nomme aujourd’hui ces reliquats « culture ». Ils ont été produits, il y a des siècles, par des créateurs dans un État souverain actif. Cet État à donc créé de la « civilisation » à l’époque.

Une nation sans État, fédéré ou pas à d'autres États dans un ensemble plus vaste, ne peut plus engendrer de civilisation. C’est pourquoi, « Breizh » sans « tête » est devenue « Bretagne ». Elle ne participe plus d’une civilisation bretonne mais d’une civilisation française, comme son appellation l’indique.

L’État c'est la « Tête ». La tête c’est aussi la « face ». D’ou l’expression française « perdre la face » pour dire « perdre l’honneur ».

C’est pourquoi tout le travail des Hommes d’honneur de l’Emsav en évolution a consisté, progressivement, depuis Jean-François Le Gonidec, il y a deux cent ans, à rendre son honneur d’État à Breizh avec sa nouvelle tête donc sa nouvelle langue moderne d’État. Ceci pour en finir avec cette appellation française « Bretagne ». « Bretagne » c’est la honte qui n’a de sens que dans l’État français avec Paris, sa tête française.

Moi, je ne défends pas ce qu’on appelle l’ « identité bretonne ». Je pense qu’il n’y a rien à conserver ni à « défendre » en Bretagne comme ailleurs. Ce qui existe est forcément responsable et complice de la décadence bretonne et globalement européenne actuelle. Ce qui m’intéresse, c’est de participer à la création d’un nouveau pays avec son nouvel État en usant son capital historique, mais pas en le conservant... La renaissance de Breizh est indissociable, effectivement, de la renaissance d’Europa dans les mêmes « états d’esprit » : l’ « esprit des États »...

Le fait que les criminels n’ont pas le même régime d’un État à l’autre aux USA , ça ne me dérange pas. Ça prouve une richesse dans la diversité. Mais à part cela, qu’est-ce qu’il y aurait de vraiment dérangeant pour l’Europe d’avoir une constitution proche de celle des USA ? Je ne vois pas pourquoi ce qui fonctionne très bien avec 50 États ne pourrait pas fonctionner avec 150. Pour moi, c’est comme une voiture… Quand le prototype marche bien on peut le reproduire en plusieurs milliers …

Les USA n’ont pas la chance des capitaux culturels européens passés, enracinés dans leurs États. Mais je pense qu’un type de constitution, comme celui des Etats-régions américains, appliquée aux États–régions européens serait génial. Il favoriserait l’éclosion d’une multitude de civilisations actives, comme autrefois. Une fois fédérées, elles pourraient préparer l’avènement d’une gigantesque nouvelle civilisation européenne, exemplaire pour l’humanité en péril. Ce sera peut-être la civilisation « archéofuturiste », comme dit mon ami Guillaume Faye avec qui je suis vraiment d’accord, pour une fois, sur ce sujet…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kervreizh.eu
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: RENTRÉE À KÊRVREIZH   Mer 17 Nov - 23:10

Citation :
Merci de me faire réagir. Nous n'avons pas la même conception de l'"État". Pour moi, c'est la "Tête" d'un pays, d'une nation. Une nation (territoire et société) sans État, c'est comme un corps décapité. Elle n'existe plus dans l'histoire. La « Tête » est le récepteur de l’esprit. L’esprit est l’initiateur de la civilisation. Ainsi une nation sans État ne produit plus de civilisation. Aliénée, elle doit donc consommer celle du voisin.

Mais il n'y a en Europe qu'une civilisation, qui est l'européenne, et qui a existé fort heureusement sans état. Il y a d'ailleurs en Europe de nombreuses nations sans état (comme le Kernow par exemple), ce qui n'empêche nullement une réalité politique locale ou régionale intense et une défense courageuse de l'identité et de la langue.

Citation :
« Bretagne » c’est la honte qui n’a de sens que dans l’État français avec Paris, sa tête française.

Une euro-région Breizh, dont la langue serait le brezhoneg, peut parfaitement exister sans état, et sans lien spécifique avec la France, mais ce dans une Europe unitaire. Si la question est l'émancipation de la Bretagne par rapport à la France, dans l'Europe-Nation, ce sera acquis.

Citation :
Ce qui m’intéresse, c’est de participer à la création d’un nouveau pays avec son nouvel État en usant son capital historique, mais pas en le conservant... La renaissance de Breizh est indissociable, effectivement, de la renaissance d’Europa dans les mêmes « états d’esprit » : l’ « esprit des États »...

Ici, nous entendons oeuvrer pour l'Etat européen. Non pour un état breton à bâtir, non pour un état français à conserver. Ce n'est pas incompatible avec le premier souci, toutefois, tout dépendant de ce que l'on appelle "état".

Citation :
Je ne vois pas pourquoi ce qui fonctionne très bien avec 50 États ne pourrait pas fonctionner avec 150. Pour moi, c’est comme une voiture… Quand le prototype marche bien on peut le reproduire en plusieurs milliers …

Le modèle américain est-il pertinent quand on le voit concrètement à l'oeuvre. Je n'en suis pas persuadé. Mais comme je l'ai dit, tout dépend du pouvoir qu'on donne aux uns et aux autres.

Ce n'est pas ma conception de l'Europe, je n'ai rien toutefois contre la votre, mais pour que réellement se réalise la table rase juridique libératrice, cela ne peut se faire qu'à partir d'une base juridique totalement vierge, comme le serait de fait celle de l'Europe Nation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
inezan-wolf
Pérégrin
Pérégrin


Masculin Nombre de messages : 3

MessageSujet: Re: RENTRÉE À KÊRVREIZH   Jeu 18 Nov - 12:07

@Yann-Ber : Tu en sais plus sur cette "philosophie brezhon" et ses inspirations celtisantes ? Ca m'interesse.
Citation :
la société celtique traditionnelle
Ca n'as jamais été très uniforme, je parlerais plutot de "sociétés celtiques" au pluriel. Suivant les lieux, epoques et peuples.
Je voudrais pas être mechant, mais l'Emsav depuis la "liberation", ... et qu'on me dise pas qu'on ne peut pas, on a certe pas un contexte aussi favorable que d'autres nations qui se degagent de la gangue etatique, mais c'est une question d'initiative et de volonté au bout d'un moment aussi, je pense à des actions permettant de poser "hic et nunc" les bases de l'etat breton, ou de degager une prefecture.
(Mordrel qui soutient Mitterand, ça m'intrigue quand même).
Citation :
À défaut de créer, ils sont obligés de fouiner dans les poubelles laissées par « Breiz Atao », « Stur », le « « PNB » etc…
Et encore ils ne retiennent pas forcement le plus interessant, en fait ils "s'inspirent" plus de la droite reac-liberale qui se veut "securitaire et opposé à l'immigration"(on y croit, )et qui surfe un peu partout en europe.
Citation :
« … Il ne faut pas faire la confusion entre les Français provinciaux de Bretagne, (défendant la France en toute logique…), et les nationaux de l’Emsav, donc de « Breizh ». Ceux-ci sont souvent nés et ont été éduqués à Paris, comme O. Mordrel, (Beaux arts) Roparz Hemon (Sorbonne) Célestin Lainé (École centrale) , Camille Le Mercier d'Erm, Émile Masson et beaucoup d’autres.. . Ces anciens créateurs de « Breizh » ont été formés dans la « tête » de la civilisation nationale française. Ainsi, ils ont pu imiter l’idéologie nationaliste française pour l’adapter à une idéologie nationaliste bretonne… »
C'est surtout qu'à toute epoque, les personnes les plus eclairés sont celles qui ont suivis des etudes, les leaders des decolonisation sont souvent aussi des personnes ayant etudiés en metropole, comme les prophetes du marxisme sont souvent bourgeois.

Quand on parle d'etat breton independant, c'est vis à vis de la france, en general les independantistes sont européistes. Mais être seulement "européiste" sans vouloir que cette europe soit des "100 nations" n'as pas plus de sens.

Citation :
Or il me paraît évident que le nationalisme breton, s'il n'avait pas été confronté à un état français jacobin et ennemi des identités intérieures, aurait un impact bien plus limité encore qu'aujourd'hui.
Euh non ... puisque on parlerait encore breton sans cet etat, pour donner un exemple. Le "nationalisme" est une reaction de defense face au recul de fait de la souveraineté du peuple.
Mais ce nationalisme lui même depend du peuple.
Un peuple fort face à une agression aura un nationalisme fort. Le peuple breton a subi deux siècles de matraquages (et malgré celà, nous sommes toujours là, pour prouver à quel point nous avons la tête dure) et a enormement reculé, le breton moyen se sent d'abord mondialisé, ensuite européen, seulement en 3e breton.
La france a reussi, car malgré le fait que ces bretons ne se sentent pas français, et personne ne peut se sentir français car cette identité n'existe pas, la france est une etape ideologique vers l'uniformisation globale ainsi qu'un echelon de transmission de ce diktat global.

Une europe uniformisé et dictatoriale? Non. Donc necessité de "cloisonnements" basé sur le droit des peuples à disposer d'eux mêmes.
Et pourquoi pas qu'un même crime soit jugé différemment ? C'est ce qu'on apelle les différences de cultures. Imposer une conception unique, c'est une derive inquietante. Une civilisation unique soit (même si transposé par exemple en grèce antique, dire à Sparte qu'ils ont la même civilisation que des celtes ou germains ...) mais composé d'identités et traditions différentes.

En realité, et les partisans de l'etatisme reactionnaire l'ont bien compris, ce qu'ils apellent la "regionalisation" va dans le même sens que l'europeanisation.


Au fait, l'UE a plus de pouvoir sur les etats qui la composent que les USA. L'exemple me parait mal approprié.

@Sylphe : le "neo-breton" c'est le KLB donc le breton actuel en fait, car le "travail de renaissance" s'est effectué "entre 25 et 44".
Le "pouvoir culturel francilien" ? Quand 90% est dicté par bruxelles ? Mouais ...
La constitution ? Mouarf, je ne pense pas que lorsque l'IRA reclamait des droits souverains, elle se souciait de garder l'integrité de la constitution brittannique. Donc en tant que breton, rien à secouer d'une constitution etrangère (y compris aux français).
Evidemment, les "independantistes de gauche" ne sont que des idiots utiles soumis à la pensée gochiste qui a monopolisé le combat independantiste pour se l'approprier à des fins populistes/electoralistes. Avec deux consequences : Une goche forte, et un independantisme qui avance à reculon. En effet, se separer de la france pour avoir la même population que le metro parisien, pas très intelligent.
Je rejoint la vision de Mordrel, l'etat-nation Breizh dans une Europe federale. Une etape necessaire est donc la deconstruction des etats historiques (mais non pas legitimes pour autants) dont l'echelle est trop reduite au plan international, et trop grosse au plan local.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
inezan-wolf
Pérégrin
Pérégrin


Masculin Nombre de messages : 3

MessageSujet: Re: RENTRÉE À KÊRVREIZH   Jeu 18 Nov - 12:15

euh les messages mettent 10mn à s'afficher, c'est normal ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: RENTRÉE À KÊRVREIZH   Jeu 18 Nov - 12:39

Non, ce n'est pas normal mais je ne constate pas ce problème.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier carbone
Consul
Consul


Masculin Nombre de messages : 3912
Localisation : Russia

MessageSujet: Re: RENTRÉE À KÊRVREIZH   Jeu 18 Nov - 14:32

On pourrait parler aussi des Corses, des berrychons, des Auvergants....Des Béotiens, des Laconiens....
On pourrait comparer un fermier Texan, avec un fazendeiro brésilien et aussi un éleveur de vache limousine.
Mais...
En Europe on sera tous européens, les non-européens devront rejoindre leurs nations/civilisations respectives.
Tabula rasa + jury populaire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yann-Ber TILLENON
Pérégrin
Pérégrin


Nombre de messages : 29

MessageSujet: Re: RENTRÉE À KÊRVREIZH   Ven 26 Nov - 17:48

Le problème qui se pose, encore aujourd'hui, c'est que beaucoup de "militants" confondent toujours "société" et "État". J' ai eu une polémique avec les sois-disants "nationalistes bretons" du forum "franton" , bâtard, "Ar Vro".

En fait, sous une étiquette "nationaliste", ils ne font que défendre du régionalisme français dans le cadre de l'État français, comme d'habitude... C'est le "bistro du coin"... Ces "lumières" m'ont donc bien évidemment banni de leur forum !... Ce qui est normal et me rassure...

Depuis une vingtaine d'années j'ai publié des textes qui font de "Breizh" (l'Emsav, mouvement révolutionnaire) l'anti "Bretagne" et son "mouvement breton"! Certains prétendent sur le même forum "Ar Vro" que j'aurai reçu ce message par "ESB" à propos de "Breizh" , ÉTAT national opposé à "Bretagne", SOCIÉTÉ provinciale, ou régionale, de L'État national "France"... Voir ESB:http://www.kervreizh.eu/index.php?id=yann-ber_tillenon_kervreizh

C'est intéressant car je pense qu'on retrouve cette même attitude "aliénée" à travers toute les "régions" d'Europe. C'est justement cela que ne supportent pas les provinciaux et les régionaux francisés des forums, sois disant "nationalistes".

Evidemment, ils réalisent que pour parler d'un État souverain national, "Breizh"ou autres, il leur faudrait faire au moins l'effort d'apprendre la langue nationale de cet État pour travailler avec, et ainsi devenir cohérents.

Ca ne les intéresse pas ! En Bretagne, ils souhaiteraient avoir un inutile État "franton" à bon marché pour que rien ne change jamais dans leurs habitudes de "Bretons". Ils sont devenus, comme beaucoup d'autres provinciaux de France et d'Europe, des "Français moyens" de la république!!!...

D'autre part "ESB" (Mouvement étatique de Bretagne) a joué son rôle de troisième Emsav, à son époque, dans les années 60 et 70. L'Emsav (mouvement révolutionnaire) à évolué dialectiquement. Il s'est transmuté en trois périodes: Une première de conscience "provinciale" au 19e s, devenant "régionale" avant 1914, une deuxième conscience "régionale" devenant "nationale" avant 1939 une troisième conscience "nationale" devenant conscience "impériale" dans les années 80 avec le projet d'État fédéral européen...

C'est ainsi qu'ESB et PREDER ont élaboré une langue d'État, la langue d'un État qui, une fois construit pourra se fédérer à l'État fédéral européen.

Une des causes de la fin normale d'ESB c'est de trop avoir attendu de la société française en Bretagne francisée. ESB acceptait "Breizh" comme traduction de "Bretagne"! Mais traduire comme "national breton" ce qui est totalement français maintenant, n'est-ce pas de la naïveté ?...

ESB espérait une prise de conscience nationale pour construire l'État bretonnant. Mais l'histoire démontre que l'Idéal, la conscience nationale créatrice d'histoire, n'atteint qu'une infime minorité d'artistes étatistes, des professionnels bien inspirés dans un pays. Ce n'est qu'ensuite, une fois au pouvoir, qu'ils sont suivis par la société et les amateurs de tous poils !...http://www.kervreizh.eu/index.php?id=yann-ber_tillenon_kervreizh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kervreizh.eu
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: RENTRÉE À KÊRVREIZH   Aujourd'hui à 4:08

Revenir en haut Aller en bas
 
RENTRÉE À KÊRVREIZH
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Emissions littéraires de la rentrée 2008
» Bonne rentrée à tous et bienvenue !
» décompte de la rentrée scolaire de nos petits!!!
» La rentrée du droit normand !
» Nouvelle voiture à la rentrée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM DU PSUNE :: Débats sur l'Europe - Debates about Europe :: Général - General-
Sauter vers: