FORUM DU PSUNE

Forum socialiste européen
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 RENTRÉE À KÊRVREIZH

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Yann-Ber TILLENON
Pérégrin
Pérégrin


Nombre de messages : 29

MessageSujet: RENTRÉE À KÊRVREIZH   Mer 8 Sep - 19:46

La philosophie « brezhon » de « Breizh » est différente de la philosophie bretonne de « Bretagne » donc française. Elle est inspirée par la philosophie celtique traditionnelle ou « druidisme ». C’est la philosophie active, concrète, pratique. C’est l'application au quotidien du néo-breton, langue post-moderne, comme outil de travail. C’est aussi la pratique des sagesses qui ont guidé les réalisations humaines d’autrefois, c’est-à-dire les « civilisations » les plus nobles.



Kêrvreizh s'appuie aussi sur l’ étude comparée des textes politiques, théologiques, artistiques, scientifiques. Kêrvreizh les mets en applications fonctionnelles à travers des expositions, des ateliers d’art et des actions concrètes, des prestations volontaires au service des peuples et de leurs différences culturelles.



C’est par une nouvelle discipline, en étant miroir du ciel que l’Emsav, l’Etat « brezhon » en germe, doit refléter l’ordre cosmique. Ainsi il peut guider l’exemple d’une nouvelle harmonie sociale. La renaissance de la société celtique traditionnelle doit, comme autrefois, relier la terre et le ciel. De ce fait, elle intègre l’homme brezhon, non seulement à la société, mais aussi au cosmos.



Yann-Ber TILLENON.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kervreizh.eu
Sylphe
Averti (1)
Averti (1)


Nombre de messages : 36

MessageSujet: Re: RENTRÉE À KÊRVREIZH   Dim 10 Oct - 17:21

Le néo-breton ? Kézaco ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yann-Ber TILLENON
Pérégrin
Pérégrin


Nombre de messages : 29

MessageSujet: Re: RENTRÉE À KÊRVREIZH   Mer 13 Oct - 21:54

Sylphe a écrit:
Le néo-breton ? Kézaco ?

Depuis près de deux siècles, l'"Emsav" (mouvement) travaille sur la renaissance de la langue bretonne. Il a produit une nouvelle langue, pour des raisons politiques, à partir des dialectes moribonds. Le but étant de créer une nouvelle langue d'État et d'université pour construire "Breizh" nationale et remplacer "Bretagne" provinciale... Il y est arrivé surtout grâce aux éditions "GWALARN" de Roparz Hemon entre 1925 et 1944, et surtout grâce à son héritier historique, l' actuel éditeur "PREDER" http://www.preder.net/ qui est la "tête" de l' Emsav d'aujourd'hui. La suite reste à écrire... Elle dépend de la décadence plus ou moins rapide de l'État français et de la capacité de l'Emsav à s'organiser de manière étatique pour répondre aux nouveaux besoins de la population...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kervreizh.eu
Sylphe
Averti (1)
Averti (1)


Nombre de messages : 36

MessageSujet: Re: RENTRÉE À KÊRVREIZH   Mer 13 Oct - 22:21

C'est bien mais j'aimerais avoir ce breton gratuit en ligne, en tant que néophyte moyen.

Quant à la désintégration du pouvoir culturel francilien en faveur d'une renaissance régionale, je n'y crois pas trop.

Si le net profite aux Québécois, c'est parce qu'ils peuvent entrer en contact avec des locuteurs de la mère-patrie.

Mais pour les langues minoritaires sans parrain, ça va être plus dur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: RENTRÉE À KÊRVREIZH   Mer 13 Oct - 22:51

Il est évident que le brezhoneg ("breton") doit être défendu et son apprentissage encouragé. Je serais même plutôt partisan que toute personne habitant en Bretagne soit obligé de l'apprendre ou du moins les enfants à l'école.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylphe
Averti (1)
Averti (1)


Nombre de messages : 36

MessageSujet: Re: RENTRÉE À KÊRVREIZH   Jeu 14 Oct - 9:30

Une telle obligation serait inconstitutionnelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruno
Consul
Consul


Masculin Nombre de messages : 2109
Localisation : Nation européenne.

MessageSujet: Re: RENTRÉE À KÊRVREIZH   Jeu 14 Oct - 9:34

inconstitutionnelle d'après quel fondement ?
Celui de la Constitution Française de la Vème République ?

Raison pour laquelle nous sommes pour une tabula rasa juridique totale.

_________________
- La nature comme socle, l'excellence comme but, la beauté comme horizon. - Μολών Λαβέ !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neusp.eu
Sylphe
Averti (1)
Averti (1)


Nombre de messages : 36

MessageSujet: Re: RENTRÉE À KÊRVREIZH   Jeu 14 Oct - 9:42

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexteArticle.do?idArticle=LEGIARTI000006527453&cidTexte=LEGITEXT000006071194&dateTexte=vig

    Constitution du 4 octobre 1958, Titre premier : De la souveraineté, Article 2 :

    La langue de la République est le français.

Ceci étant, cet article ne fait que reprendre le contenu de l'ordonnance de Villers-Cotterêts de 1539.

Citation :
Raison pour laquelle nous sommes pour une tabula rasa juridique totale.
Qu'est-ce à dire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruno
Consul
Consul


Masculin Nombre de messages : 2109
Localisation : Nation européenne.

MessageSujet: Re: RENTRÉE À KÊRVREIZH   Jeu 14 Oct - 9:51

N'en déplaise aux partisans du jacobinisme (qu'il soit issu de la centralisation capétienne ou de la centralisation de la Convention de 1790), et aux adeptes d'un nationalisme étatique qui ne repose sur aucune incarnation mais uniquement sur des textes administratifs et une "volonté commune de vivre ensemble" (le modèle américain est fondé sur cette conception), le critère linguistique n'est surement pas un critère pertinent pour définir une nation, puisque il y a encore deux siècles d'une campagne à l'autre personne ne se comprenait, en raison des différences de langues.
De plus aujourd'hui, le français est langue officielle dans la moitié des pays d’Afrique…
C’est bien une preuve de l’erreur de surestimer la langue.


Aujourd'hui le cadre national est complètement verrouillé, cadenassé, bétonné. Il interdit toute révolution juridique qui serait relative à des questions sociétales de fond. Si ces mesures étaient engagées, en supposant qu'il existe un parti les proposant, en supposant que ce même parti arrive à avoir la majorité plus une voix, pour accéder au pouvoir, et autre épreuve, que ces mesures arrivent à passer l'étape de la validation préalabe (Assemblée nationale, Sénat, Conseil Constitutionnel...), il y aurait aussitôt mesures internationales de rétorsion (économiques, diplomatiques, voire militaires), mesures que la France seule serait incapable de contrer, celle-ci n'ayant plus aucun poids, tout comme les actuels Etats Nations d'Europe.

Il faut donc changer de cadre, changer de référentiel. Le cadre européen le permet.

_________________
- La nature comme socle, l'excellence comme but, la beauté comme horizon. - Μολών Λαβέ !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neusp.eu
Sylphe
Averti (1)
Averti (1)


Nombre de messages : 36

MessageSujet: Re: RENTRÉE À KÊRVREIZH   Jeu 14 Oct - 10:00

Mais si la langue ne fait pas la nation, pourquoi vouloir ressusciter le breton ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruno
Consul
Consul


Masculin Nombre de messages : 2109
Localisation : Nation européenne.

MessageSujet: Re: RENTRÉE À KÊRVREIZH   Jeu 14 Oct - 10:17

Parce que cette langue est un marqueur bien plus fort, car lié à un peuple.
Il ne viendrait jamais à l'idée à un Arabe, ou un Wolof, ou un Hmong, d'apprendre le breton (et je doute qu'ils y parviennent.).
Tandis que le français n'est qu'un pidgin plus ou moins trafiqué selon qu'on se trouve à "Menilmuche", le "9-3", Casamance, Hanoï, Fort-de-France, Nouméa, ou Saint-Denis-de-la-Réunion.

_________________
- La nature comme socle, l'excellence comme but, la beauté comme horizon. - Μολών Λαβέ !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neusp.eu
Sylphe
Averti (1)
Averti (1)


Nombre de messages : 36

MessageSujet: Re: RENTRÉE À KÊRVREIZH   Jeu 14 Oct - 15:44

Donc la langue fait la nation.

C'est même pour cela que la Belgique n'en finit pas d'agoniser.

Mais la langue n'est pas le seul élément et quand je vois des forums d'indépendantistes bretons de gauche prôner une Bretagne indépendante mais multiraciale, il y a de quoi ricaner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: RENTRÉE À KÊRVREIZH   Jeu 14 Oct - 17:13

A l'exemple belge, on peut opposer l'exemple suisse. On ne peut donc rien tirer de ton analyse. Ajoutons que l'Allemagne par exemple est très dialectale. Faut-il séparer la Bavière du reste de l'Allemagne sous prétexte qu'on y parlerait haut-allemand ?

Le critère linguistique n'est pas le plus pertinent et de toutes façons l'Europe étant à 96% indo-européenne, la langue, tu l'as... Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylphe
Averti (1)
Averti (1)


Nombre de messages : 36

MessageSujet: Re: RENTRÉE À KÊRVREIZH   Jeu 14 Oct - 22:48

Primo, la Confédération Helvétique a quatre langues officielles dans lesquelles sont publiés tous les textes de loi fédéraux même s'il y a 70% de germanophones et à peine 35.000 locuteurs du romanche.

Secundo, le breton n'est pas un dialecte du français mais une langue celtique.

Le corse est un dialecte italien, l'alsacien un dialecte allemand, et l'occitan une langue plus proche du catalan que de la langue d'oïl.

C'est dire si la nation française est une construction artificielle...

Je ne suis pas sûr que le tchèque et le slovaque soient des langues bien distantes. Cela n'a pas empêché ces deux nations de divorcer. Et ils l'ont fait à l'amiable à la différence des Belges qui n'en finissent pas de se balancer la vaisselle à la figure ou des Yougoslaves chez qui cela a été encore plus violent.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
frédérique
Légat
Légat


Féminin Nombre de messages : 1110

MessageSujet: Re: RENTRÉE À KÊRVREIZH   Sam 16 Oct - 18:37

Il n'y a pas que la langue qui fait, le peuple, et c'est heureux.
Mais reconnait que la langue est un ciment fort, un point commun qui permet de se reconnaitre.
La manière de voir le monde, le lieu d'ou l'on vient... l'histoire, tout cela permet aussi de faire l'ethnie.
Un africain qui parle français et qui écoute du métal européen sera toujours un africain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruno
Consul
Consul


Masculin Nombre de messages : 2109
Localisation : Nation européenne.

MessageSujet: Re: RENTRÉE À KÊRVREIZH   Dim 17 Oct - 18:13

Citation :
Un africain qui parle français et qui écoute du métal européen sera toujours un africain.

Exactement. De la même manière, si je me mets à apprendre le japonais assidûment, avec tout ce qu'il faut pour en avoir maîtrise parfaite sans accent (séjour de longue durée), cela ne fera pas de moi un Japonais pour autant.

_________________
- La nature comme socle, l'excellence comme but, la beauté comme horizon. - Μολών Λαβέ !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neusp.eu
Yann-Ber TILLENON
Pérégrin
Pérégrin


Nombre de messages : 29

MessageSujet: Re: RENTRÉE À KÊRVREIZH   Mar 16 Nov - 16:53

Bruno a écrit:
Citation :
Un africain qui parle français et qui écoute du métal européen sera toujours un africain.

Exactement. De la même manière, si je me mets à apprendre le japonais assidûment, avec tout ce qu'il faut pour en avoir maîtrise parfaite sans accent (séjour de longue durée), cela ne fera pas de moi un Japonais pour autant.

Le "rez de chaussée" naturel, biologique, a son importance... C'est l'"animal humain" (l'animain ou l'hunimal?...). Il y a, heureusement, quelque chose en plus qui nous caractérise. C'est le culturel, historique, les étages supérieurs...

http://www.agencebretagnepresse.com/fetch.php?id=20527

"Diwan" commence à devenir très intéressant... Il y a une accélération !...

Toute "Révolution" qui n'a pas une portée universelle n'en est pas une vraie, cela va de soi...

Ca va dans le même sens que mes interventions sur le forum "Ar Vro". Ce n'était pas dans leur "politiquement correct" à eux !... Ils m'en ont donc "banni". Mes propos d'"emsaver" sont "injurieux" pour eux. Ils se retrouvent face à eux-mêmes... Ce qui n'est pas gratifiant, bien évidemment !... Il faut bien trouver un prétexte !...

l'Emsav (Mouvement révolutionnaire breton, ou "Breizh" opposée à "Bretagne") évolue lentement depuis deux cents ans. Il y a actuellement un effet exponentiel !...

La réaction hostile des névrosés, décalés historiques du forum, "Ar Vro" est révélatrice. Elle n’est pas nouvelle. Elle m’a toujours exacerbé depuis 40 ans !... C’est celle du « mouvement breton » de France, opposé à l'"Emsav".

Il n’est pas étonnant que les gens d’ « Ar Vro », comme ceux d’Adsav, se complaisent dans les commémorations et les pots de chrysanthèmes. À défaut de créer, ils sont obligés de fouiner dans les poubelles laissées par « Breiz Atao », « Stur », le « « PNB » etc… Bientôt, d’autres fouilleront dans celles de « SADED », « Preder », « ESB », « EPV » des années 50/60 etc… Rien d’étonnant ! Le plus drôle , c’est qu’ Olier Mordrel, avec qui je travaillais dans les années 80 s’en amusait follement ! Lui restait en évolution dialectique ! C’est pourquoi, il était resté jeune à 80 ans ! Il s’intéressait beaucoup plus à l’avenir d’un État bretonnant dans la CEE. Il n’était pas nostalgique du passé ! Il lisait les publications de « PREDER », http://www.preder.net/index.php?lang=frmême pour les critiquer, et il soutenait François Mitterrand !...

L’histoire de l’Emsav est liée à la création politique et surtout linguistique. En effet ce qui a vraiment caractérisé les Bretons dans l’ « hexagone » c’est surtout leur langue, bien évidemment! C’est pourquoi l’Emsav a forcément évolué, pendant deux siècles, en symbiose politique et linguistique. L’Emsav, grâce à PREDER, a parachevé, en toute logique, la création d’une langue d’État afin d’Établir un nouvel État.

Suite: http://brezhoneg.myrealboard.com/langue-politique-linguistique-f13/diwan-devient-tres-interessant-t272.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kervreizh.eu
Yann-Ber TILLENON
Pérégrin
Pérégrin


Nombre de messages : 29

MessageSujet: Re: RENTRÉE À KÊRVREIZH   Mar 16 Nov - 16:54

« … Il ne faut pas faire la confusion entre les Français provinciaux de Bretagne, (défendant la France en toute logique…), et les nationaux de l’Emsav, donc de « Breizh ». Ceux-ci sont souvent nés et ont été éduqués à Paris, comme O. Mordrel, (Beaux arts) Roparz Hemon (Sorbonne) Célestin Lainé (École centrale) , Camille Le Mercier d'Erm, Émile Masson et beaucoup d’autres.. . Ces anciens créateurs de « Breizh » ont été formés dans la « tête » de la civilisation nationale française. Ainsi, ils ont pu imiter l’idéologie nationaliste française pour l’adapter à une idéologie nationaliste bretonne… » Yann-Ber TILLENON. 1988
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kervreizh.eu
Yann-Ber TILLENON
Pérégrin
Pérégrin


Nombre de messages : 29

MessageSujet: Re: RENTRÉE À KÊRVREIZH   Mar 16 Nov - 17:08

Ferrier a écrit:
A l'exemple belge, on peut opposer l'exemple suisse. On ne peut donc rien tirer de ton analyse. Ajoutons que l'Allemagne par exemple est très dialectale. Faut-il séparer la Bavière du reste de l'Allemagne sous prétexte qu'on y parlerait haut-allemand ?

Le critère linguistique n'est pas le plus pertinent et de toutes façons l'Europe étant à 96% indo-européenne, la langue, tu l'as... Smile

Mais le sujet de la langue touche, effectivement, au « sacré ». C’est ce que je disais à cet endroit http://www.ar-vro.com/keleier-ar-vro-actualite-bretonne-f2/breizatocom-a-nouveau-en-ligne-t780-45.htm: « …C’est pourquoi je pense, personnellement, que les langages préexistent même à leurs découvertes, à la découverte de leurs mots. On ne fait que redécouvrir notre langue en la faisant évoluer, comme notre conscience, vers le niveau subtil de l’esprit, c’est-à-dire vers le niveau de notre langue d’État pour comprendre ce que l’esprit nous demande de faire, de dire…

N’est-ce pas cela « l’inspiration », à l’origine des civilisations ?!... N’est-ce pas ce que Platon appelait les « réminiscences » ?... N’est-ce d’ailleurs pas pour cela qu’on dit en religion que « le verbe est divin » et que le « fils de Dieu » est aussi appelé « Verbe » ? Dans la Tradition, l’État est l’intercesseur entre le Divin et les hommes… N'est-ce pas la définition du "Sacré" !

Pour moi, le long labeur de l’Emsav depuis deux siècles n’est donc absolument pas étonnant. Il est dirigé vers l’élévation jusqu’à notre État. Ce qui est totalement indissociable de l’élévation, de l’évolution de sa langue jusqu’au niveau de la langue d’État de Preder. Elle peut jouer actuellement, au centre d’une croix, son rôle « religieux ». Elle peut relier à la « verticale » dans le plan céleste, comme à l’ « horizontale » dans le plan terrestre.

Elle peut donc jouer vraiment son rôle d’État renaissant dans l’histoire pour se passer de l’État français décadent retombant « occi-dans » la matière... C’est cela qui distingue les « nationaux » des « régionaux ». Ils sont dans l’histoire de deux États étrangers, parce que dans deux « états d’esprit » différents qui ne parlent pas la même langue !... Les « nationaux » de l’ « Emsav » sont dans l’histoire de « Breizh ». Les « régionaux » du « mouvement breton » sont dans l’histoire de Bretagne, donc de France et de la langue française… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kervreizh.eu
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: RENTRÉE À KÊRVREIZH   Mar 16 Nov - 19:59

Oeuvrer pour un Etat breton indépendant me paraît aujourd'hui aussi incongru que de vouloir maintenir, même vidée de tout réel, la souveraineté étatique française. Une province bretonne dans une nation Europe, oui. Une Bretagne qui aurait en matière de préservation de son identité de grands pouvoirs, oui aussi.

Si Mordrel envisageait, comme Fouéré d'ailleurs, une Bretagne au sein de la CEE, donc de l'UE, c'est qu'en effet il avait tout compris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yann-Ber TILLENON
Pérégrin
Pérégrin


Nombre de messages : 29

MessageSujet: Re: RENTRÉE À KÊRVREIZH   Mar 16 Nov - 21:41

Ferrier a écrit:
Oeuvrer pour un Etat breton indépendant me paraît aujourd'hui aussi incongru que de vouloir maintenir, même vidée de tout réel, la souveraineté étatique française. Une province bretonne dans une nation Europe, oui. Une Bretagne qui aurait en matière de préservation de son identité de grands pouvoirs, oui aussi.

Si Mordrel envisageait, comme Fouéré d'ailleurs, une Bretagne au sein de la CEE, donc de l'UE, c'est qu'en effet il avait tout compris.

Merci de ce message cher ami,

Vous avez parfaitement raison. En français, un « État breton indépendant » c’est « incongru », tout autant que comme vous le dites : « …Une province bretonne dans une nation Europe, oui. Une Bretagne qui aurait en matière de préservation de son identité de grands pouvoirs, oui aussi… »

Je ne vois pas pourquoi une « province » bretonne dans une nation « Europe » devrait avoir plus de « grands pouvoirs » que dans une nation « France ». Une province, ça n’existe pas politiquement, historiquement. Ca n’existe que folkloriquement sur les marques de « beurre, œufs, fromages » pour les touristes…Si les « Bretons » sont capables de changer d’appellation, ils quitteront leur désignation française de provinciaux, de « Bretons ». Ils redeviendront alors des nationaux, des « Brezhoned » . C’est-à-dire qu’ils auront été assez compétents pour retrouver leur « honneur ». Ils auront bâti leur État « Breizh », pour remplacer l’État français, et sa « Bretagne ». Sinon, ils doivent continuer à « la fermer ». Sauf pour crier « Vive la France », ou « vive l’Europe » !... Pour moi, il n’y a qu’un État « brezhon », en néo-breton d’État moderne, qui peut justifier un pouvoir politique « breton ». Il ne peut être qu’issu du processus historique de l’Emsav (mouvement créateur, révolutionnaire). Il se fédérera ensuite très certainement, bien sûr, à l’Europe fédérale, parce qu’il aura le pouvoir de le faire et de « négocier »...

Pour Olier Mordrel... Oui, mais contrairement à Fouéré, il n'envisageait qu'une Bretagne bretonnante avec son propre État fédéré à l'Europe. Il n'envisageait pas une "province francisante", comme Fouéré, qui n'a d'ailleurs jamais pris la peine d'apprendre la langue. Ce qui est d'ailleurs, de son point de vue, parfaitement normal...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kervreizh.eu
Yann-Ber TILLENON
Pérégrin
Pérégrin


Nombre de messages : 29

MessageSujet: Re: RENTRÉE À KÊRVREIZH   Mer 17 Nov - 10:28


De la Chine ancienne à la Grèce, de la Sibérie au monde chrétien, des Mayas précolombiens à l'Égypte pharaonique, et du monde celtique, germanique à l’Inde, le dénominateur commun de toutes les Traditions est celui d'une constitution ésotérique de l'homme. Elle est fondée sur une structure ternaire de l'Univers subdivisée en cinq ou sept plans différents.

La création est partagée en trois sphères. Elles s'interpénètrent : Le monde matériel est symbolisé par la Terre, le monde spirituel est symbolisé par le Ciel et le monde intermédiaire, est symbolisé par l'atmosphère, reliant les deux précédents, dans lequel vit l'homme. L'Homme est, dans cette vision, considéré comme un "microcosmos" ou Petit Univers. Il possède en lui-même la même structure organisatrice que l'Univers, le "macrocosmos". Le "sacré", c'est le "Temple" ou l'État", entre les deux, le "mésocosmos". N'est-ce pas pour cela que l'Emsav, depuis deux siècles s'est efforcé, intuitivement, de rétablir le sacré en faisant de la langue sacrée une langue d'État ? Comment comprendre autrement l'immense travail de GWALARN, EMSAV et de PREDER actuellement, sinon pour remettre "ur Stad vrezhon", "Breizh" dans l'histoire de l'humanité et de la création ? http://www.preder.net/index.php?lang=fr

Selon René GUENON, "La division ternaire est la plus générale et en même temps la plus simple qu'on puisse établir pour définir la constitution d'un être vivant, et en particulier celle de l'homme, car il est bien entendu que la dualité cartésienne de l'"esprit" et du "corps", qui s'est en quelque sorte imposée a toute la pensée occidentale moderne, ne saurait en aucune façon correspondre à la réalité. La distinction de l'esprit, de l'âme et du corps est d'ailleurs celle qui a été unanimement admise par toutes les doctrines traditionnelles de l'Occident, que ce soit dans l'antiquité ou au moyen-âge ; qu'on en soit arrivé plus tard à l'oublier au point de ne plus voir dans les termes d'"esprit" et d'"âme" que des sortes de synonymes, d'ailleurs assez vagues, et de les employer indistinctement l'un pour l'autre, alors qu'ils désignent proprement des réalités d'ordre totalement différent, c'est peut-être là un des exemples les plus étonnants que l'on puisse donner de la confusion qui caractérise la mentalité moderne." René Guénon - « La Grande Triade» - Gallimard - 1957 - pages 94-95.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kervreizh.eu
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: RENTRÉE À KÊRVREIZH   Mer 17 Nov - 13:24

PS: je n'ai pas parlé d'une province francisante, mais d'une province bretonne dans une Europe européenne. Si le terme de "province" déplaît, parlons d'euro-région Bretagne. Mais un seul Etat, l'Europe. Qui donnera aux assemblées euro-régionales des pouvoirs importants... et la langue bretonne sera d'apprentissage obligatoire en Bretagne.

Pas d'état breton, plus d'état français, un état européen unitaire qui aura tout pouvoir souverain, mais des euro-régions aux pouvoirs identitaires élargis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yann-Ber TILLENON
Pérégrin
Pérégrin


Nombre de messages : 29

MessageSujet: Re: RENTRÉE À KÊRVREIZH   Mer 17 Nov - 16:27

Ferrier a écrit:
PS: je n'ai pas parlé d'une province francisante, mais d'une province bretonne dans une Europe européenne. Si le terme de "province" déplaît, parlons d'euro-région Bretagne. Mais un seul Etat, l'Europe. Qui donnera aux assemblées euro-régionales des pouvoirs importants... et la langue bretonne sera d'apprentissage obligatoire en Bretagne.

Pas d'état breton, plus d'état français, un état européen unitaire qui aura tout pouvoir souverain, mais des euro-régions aux pouvoirs identitaires élargis.

Si ce n'est qu'une question de vocabulaire... Peu importent les mots employés. Pour moi c'est le résultat qui compte. Un sourd reste un sourd même si on l'appelle, aujourd'hui en France, un "mal-entendant" !... Le fait est que le peuple breton comme tous les autres peuples ne peut "être" au monde que par son État. L'État et sa langue, comme "mésocosmos", c'est le "sacré" depuis la nuit des temps...

Pour faire simple, je pense que ce que vous appelez "État européen" ne peut être qu'une fédération. Pour être concret, le meilleur exemple à suivre, pour moi, c'est l'exemple de la l'État fédéral et la constitution des "États-Unis". Ces États s'occupent de tout ce qui les concerne, sauf de la monnaie, de l'armée, et de la politique étrangère. J'aime bien les différents drapeaux des "États-Unis"... Celui que je préfère c'est celui de l'État de l'Arizona !...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kervreizh.eu
Ferrier
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 18530
Localisation : Europe-Nation

MessageSujet: Re: RENTRÉE À KÊRVREIZH   Mer 17 Nov - 20:36

Cher ami, ne tombez pas dans ce travers très français qui fait ne considérer comme nation qu'un état-nation. La Bretagne, étatique ou pas, reste une nation, qui au sein de la grande nation qu'est l'Europe, peut parfaitement s'épanouir sans avoir besoin d'une quelconque souveraineté politique.

Si les états nationaux classiques sont déjà impuissants, et si l'Europe est contrainte de "négocier" avec quarante, cinquante, cent pays, on n'est pas sorti de l'auberge. C'est pourquoi le seul partage qui ait selon moi du sens, c'est un seul état, l'Europe, mais respectueux des identités régionales ou micro-nationales, tout le contraire du jacobinisme français.

Or il me paraît évident que le nationalisme breton, s'il n'avait pas été confronté à un état français jacobin et ennemi des identités intérieures, aurait un impact bien plus limité encore qu'aujourd'hui.

Je ne suis pas fédéraliste européen, je m'en contenterais toutefois si les pouvoirs de l'Etat européen sont forts. Rappelons malgré tout que l'état fédéral américain est relativement fort. Mais honnêtement, je ne vois pas spécialement pourquoi par exemple un crime, qu'il soit commis à Dublin ou à Moscou, devrait recevoir une peine différente en fonction du lieu en Europe où cet acte a été commis. Aux USA, chaque état en ce domaine fait ce qu'il veut. Je n'en vois pas la nécessité. Il faudrait préciser les pouvoirs de l'état européen et des euro-régions... selon votre schéma fédéral.

Ce qui m'intéresse c'est la défense de l'identité bretonne, pas la souveraineté politique bretonne. Ne confonds pas l'une, qui est essentielle, avec un cadre politique, qui ne l'est fondamentalement pas. L'Europe aux cent drapeaux de Fouéré peut très bien exister avec un seul Etat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: RENTRÉE À KÊRVREIZH   Aujourd'hui à 15:59

Revenir en haut Aller en bas
 
RENTRÉE À KÊRVREIZH
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Emissions littéraires de la rentrée 2008
» Bonne rentrée à tous et bienvenue !
» décompte de la rentrée scolaire de nos petits!!!
» La rentrée du droit normand !
» Nouvelle voiture à la rentrée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM DU PSUNE :: Débats sur l'Europe - Debates about Europe :: Général - General-
Sauter vers: